Causes et traitement des démangeaisons chez les femmes

Dernière mise à jour: 05/10/2020

Le contenu de l'article

Les démangeaisons sont une réaction cutanée qui provoque un fort désir de gratter un endroit qui démange. Des démangeaisons peuvent apparaître sur presque n'importe quelle partie du corps ou de la tête, cependant, les démangeaisons des organes génitaux provoquent les sensations les plus désagréables. Il se produit avec un signal provenant des terminaisons nerveuses des nerfs périphériques, de la peau et du système nerveux central. En règle générale, l'histamine agit comme un irritant. Chez les femmes, des démangeaisons des lèvres peuvent survenir pour diverses raisons et nécessitent un traitement approprié dans chaque cas..

Pourquoi des démangeaisons dans le vagin se produisent-elles??

Causes des démangeaisons

Dans la plupart des cas, les démangeaisons et les brûlures sont les symptômes d'une maladie ou d'un problème, et non une maladie indépendante. Parmi les causes les plus courantes de démangeaisons:

  • violation des règles d'hygiène intime, négligence des douches et des lavages réguliers, port de sous-vêtements synthétiques créant l'effet d'une «serre», utilisation de serviettes hygiéniques quotidiennes, changement rare de tampons pendant les menstruations;
  • irritants externes, tels que la pollution, les infections, la surchauffe et l'hypothermie, les irritants chimiques puissants peuvent provoquer de fortes démangeaisons des organes génitaux féminins. Des médicaments puissants à usage externe peuvent également provoquer cette réaction;
  • irritants internes, tels que problèmes avec les organes génitaux internes: écoulement avec une odeur désagréable, infections génitales, y compris les processus inflammatoires latents;
  • maladies des organes internes: hépatite, maladies des reins et de la vessie, maladies du sang (leucémie, anémie, lymphogranulomatose);
  • des anomalies du système endocrinien entraînent des démangeaisons des lèvres: hypofonction génitale, hyperprolactinémie, hypothyroïdie, hyperthyroïdie), diabète sucré, grossesse, menstruations, ménopause;
  • les cancers qui affaiblissent les fonctions protectrices de l'organisme, en particulier lors de la conduite d'une thérapie thérapeutique;
  • facteurs psychogènes: stress, troubles graves, troubles nerveux, dépression. Des démangeaisons peuvent survenir chez les femmes impressionnables, émotives et déséquilibrées..
  • L'une des raisons nécessitant le traitement des démangeaisons chez les femmes peut être une dysbiose vaginale sous une forme ou une autre. Ces dernières années, on la retrouve de plus en plus chez les femmes et les filles de 16 à 55 ans..

Causes des démangeaisons dans le vagin, vidéo

Pourquoi le vagin qui démange se produit-il? Source - JIt Zdorovo

Que faire avec les démangeaisons génitales

Pour déterminer le facteur qui a déclenché les démangeaisons et pour choisir le bon traitement pour les démangeaisons chez les femmes, un diagnostic est nécessaire qui comprend:

  • examen par un gynécologue, y compris à l'aide d'un miroir;
  • test sanguin biochimique et général;
  • analyse des frottis vaginaux.

Sur la base des résultats des tests, le médecin prescrit un traitement et un examen supplémentaire dans certains cas. Le médecin effectue également un traitement local qui soulage les démangeaisons ou soulage au moins l'état du patient..

Comment soulager les démangeaisons?

  • Suivez les règles d'hygiène, lavez à l'eau tiède 1 à 2 fois par jour. Vous pouvez ajouter de la furatsiline à l'eau ou utiliser une solution de camomille.

Méthodes de traitement et de prévention des démangeaisons dans le vagin

Pour vous protéger de l'irritation, des démangeaisons dans le vagin et d'autres symptômes désagréables:

  • n'oubliez pas l'hygiène régulière,
  • porter des sous-vêtements confortables en tissus naturels,
  • refuser l'utilisation quotidienne des joints,
  • pendant la saison froide, évitez l'hypothermie,
  • prend des vitamines,
  • visitez le gynécologue une fois tous les six mois.
Sources:

Candidose vulvo-vaginale aiguë. Une vision moderne du problème, l'innovation dans le traitement. Serova O.F., Zarochentseva N.V., Menshikova N.S., Zlotnikova Yu.P. // Grew. Vestn. Akush Gin. - 2008. - 1. Art. 68 à 71.

Options de traitement pour la vulvovaginite récurrente aiguë et chronique. Tikhomirov A.L. // Gynécologie. - 2005. - 3. P. 166–169.

Thérapie locale de la candidose vulvo-vaginale. Sergeev Yu.V., Romanovskaya T.A., Sergeev A.Yu. // Vénéréologue. - 2004. - 7. P. 57–59.

Démangeaisons génitales

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Ce qui déclenche la survenue de démangeaisons génitales?

Dans la grande majorité des cas, les démangeaisons ne sont que le symptôme d'un problème ou d'une maladie, et non une pathologie indépendante. Toutes les causes de ce symptôme peuvent être divisées en 4 grands groupes:

1. L'impact de l'environnement extérieur sur les organes génitaux externes. Ce groupe comprend:

  • infection;
  • la pollution (par exemple, la pollution de l'air et / ou du linge par la poussière pendant le travail sur le lieu de travail);
  • violation des règles d'hygiène intime, négligence régulière de la douche et du lavage, remplacement rare des serviettes ou des tampons pendant les menstruations;
  • exposition à la température (par exemple, hypothermie sévère prolongée ou surchauffe);
  • irritants mécaniques: porter des sous-vêtements synthétiques, ce qui crée l'effet d'une «serre», ou des sous-vêtements grossiers; lavage et douches vaginales trop fréquents, utilisation constante de serviettes parfumées quotidiennes;
  • l'utilisation de certains médicaments puissants à usage externe ou interne;
  • contact avec des produits chimiques irritants.

2. Raisons, qui ont essentiellement une pathologie des organes génitaux internes. Cette section comprend:
  • écoulement pathologique chez les femmes présentant des processus inflammatoires dans l'utérus et son cou;
  • irritation chimique des organes génitaux externes chez les femmes avec de l'urine qui se produit pendant l'acte d'uriner en présence, par exemple, de fistules urogénitales congénitales;
  • autres processus inflammatoires latents dans la région génitale.

3. Pathologies d'autres organes internes:

  • Diabète;
  • hépatite avec jaunissement sévère de la peau;
  • maladie inflammatoire chronique des reins et de la vessie associée à une altération significative de leurs fonctions;
  • diverses maladies des organes hématopoïétiques (lymphogranulomatose, anémie, leucémie);
  • perturbation du fonctionnement normal des glandes endocrines, par exemple, avec augmentation ou diminution de la fonction thyroïdienne, augmentation des niveaux d'hormone naprolactine, ainsi qu'une diminution de la synthèse des hormones sexuelles;
  • cancers qui affaiblissent considérablement les mécanismes de protection de notre corps, en particulier lors de l'utilisation de médicaments puissants.

4. Facteurs mentaux: stress sévère et prolongé, craintes d'une intervention chirurgicale à venir, troubles nerveux, dépression, etc. Le plus souvent, ce groupe de facteurs est caractéristique des femmes et conduit à une pathologie chez des personnalités émotionnelles impressionnables..

En plus de tout ce qui précède, l'une des causes des démangeaisons des organes génitaux externes chez les femmes nécessitant un traitement peut être la dysbiose vaginale. Ces dernières années, cette pathologie est de plus en plus observée chez les femmes de différents âges. La dysbactériose est une violation de la microflore normale du vagin, dans laquelle il y a moins de bactéries bénéfiques que d'agents pathogènes. L'un des types les plus courants de dysbiose vaginale est la candidose, ou muguet, dont les symptômes et le traitement seront décrits ci-dessous..

Âge et changements hormonaux dans le corps féminin

Fluctuations hormonales

Le corps féminin tout au long de la vie subit des changements assez importants dans le fond hormonal. Ceux-ci comprennent à la fois les fluctuations mensuelles associées au cycle menstruel et les plus graves, telles que la grossesse ou la ménopause. Au cours de ces sauts hormonaux, un grand nombre de changements dans la membrane muqueuse des organes génitaux externes sont observés, et leur acidité change également. Ces facteurs entraînent une augmentation de l'activité des agents pathogènes, qui provoquent une gêne.

Par exemple, les changements hormonaux dans le corps d'une femme avant la menstruation sont l'une des principales causes de démangeaisons pendant cette période du cycle menstruel. Une autre cause de démangeaisons génitales avant la menstruation peut être la vulnérabilité émotionnelle, qui affecte également les niveaux hormonaux..

Démangeaisons menstruelles

Le flux menstruel est un environnement très favorable à la croissance et à la reproduction des bactéries pathogènes. De plus, de nos jours, la défense immunitaire du corps féminin est considérablement affaiblie. Le non-respect des règles d'hygiène intime au cours de cette période peut très rapidement entraîner l'apparition de démangeaisons vulvaires associées au développement d'une maladie infectieuse.

Quoi utiliser - tampons ou tampons - une question de préférence personnelle. Mais il convient de noter que, par exemple, dans le contexte d'une maladie inflammatoire des organes génitaux ou des voies urinaires, ainsi qu'après l'accouchement, les tampons hygiéniques ne sont pas recommandés. Pendant les règles, les serviettes hygiéniques doivent être changées toutes les 4 à 6 heures environ, quelle que soit la quantité totale de décharge..

Démangeaisons pendant la grossesse

Démangeaisons génitales après l'accouchement

Démangeaisons génitales avec ménopause

Ce symptôme chez les femmes pendant la ménopause est le plus souvent causé par une diminution du niveau d'hormones sexuelles féminines dans le sang. Cela entraîne des troubles métaboliques des muqueuses et l'apparition de démangeaisons génitales avec la ménopause.

Dans la pratique médicale, il existe un diagnostic spécial - la kraurose vulvaire. Dans cette maladie, les démangeaisons peuvent être si épuisantes et graves qu'elles conduisent parfois une femme à une dépression nerveuse. Habituellement, une maladie similaire survient chez les femmes à la ménopause. La raison de cet état de la médecine moderne considère une forte baisse de la production d'hormones sexuelles féminines au cours de cette période. Ces hormones ont un effet protecteur sur les muqueuses des voies génito-urinaires. Avec leur diminution, les muqueuses deviennent très fragiles, s'amincissent, ce qui entraîne des démangeaisons, une sécheresse et une desquamation des organes génitaux sans sécrétions. Dans de tels cas, un traitement complet est effectué, qui comprend à la fois des médicaments de renforcement généraux, des vitamines et des hormones, et des remèdes locaux contenant des composants antiprurigineux.

Si la maladie dure depuis assez longtemps, avec un peignage constant, un grand nombre de fissures, d'abrasions et d'autres dommages à la peau et aux muqueuses se forment. Parfois, ces blessures peuvent même dégénérer en ulcères assez étendus. Par la suite, dans le domaine de telles blessures mécaniques, une lésion infectieuse peut survenir. En conséquence, la vulvovaginite ou la vulvite se joignent. De plus, une combinaison de démangeaisons et d'enflure des organes génitaux, leur rougeur et leur inflammation sont souvent observées.

Diagnostic des démangeaisons génitales

Les maladies les plus courantes associées aux démangeaisons génitales

Les infections

Candidose

La candidose est causée par des champignons de type levure du genre Candida. Ces micro-organismes font partie de la microflore normale de la cavité buccale, du vagin et du côlon chez la plupart des personnes en bonne santé. La survenue d'une pathologie est causée non seulement par la présence de ces champignons, mais par leur croissance et leur reproduction en grande quantité. Le plus souvent, la candidose se développe avec une diminution des fonctions du système immunitaire..

Symptômes de candidose
Avec cette pathologie chez l'homme, la tête du pénis et le prépuce sont généralement affectés, et chez la femme - les organes génitaux externes et la muqueuse du vagin.

Les symptômes de la candidose chez les femmes:

  • écoulement vaginal blanchâtre caillé avec une forte odeur désagréable;
  • brûlure, démangeaisons et rougeur des organes génitaux;
  • douleur pendant la miction;
  • douleur pendant les rapports sexuels.

Les symptômes de la candidose chez les hommes:
  • démangeaisons, brûlures et rougeurs du prépuce et de la tête du pénis;
  • l'apparition de taches blanches sur le gland du pénis;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • douleur pendant la miction.

Médicaments contre la candidose
Aujourd'hui, il existe une grande variété de médicaments pour le traitement de cette pathologie. Certains d'entre eux sont appliqués par voie topique (crèmes, suppositoires vaginaux ou comprimés), certains sont utilisés en interne (capsules ou comprimés).

Traitement de la candidose chez les hommes
La balanoposthite à candidose (inflammation du prépuce et de la tête du pénis) est complètement traitable par une thérapie locale. Appliquer généralement une crème au clotrimazole. Il doit être appliqué en couche mince sur la zone affectée deux fois par jour pendant une semaine. Une administration orale unique de 150 mg de fluconazole est possible.

Traitement du muguet chez les femmes
Si la vulvovaginite candidale a une évolution bénigne et que ses symptômes, y compris les démangeaisons et l'irritation, ne sont pas prononcés, seul un traitement local suffira.
Les médicaments topiques (suppositoires vaginaux ou pilules) comprennent:

  • le clotrimazole est le traitement topique le plus courant;
  • natamycine (pimafucine);
  • l'isoconazole;
  • miconazole.

De plus, avec une légère pathologie, au lieu d'une thérapie locale, une seule utilisation de 150 mg de fluconazole à l'intérieur est possible. Souvent prescrit comme traitement complémentaire aux médicaments antifongiques (médicaments réparateurs, immunothérapie, etc.). Le traitement symptomatique comprend l'utilisation de médicaments contre les démangeaisons génitales.

À la fin du traitement et de l'élimination de tous les symptômes de la pathologie, il est nécessaire de restaurer la microflore naturelle du vagin à l'aide de préparations contenant des lactobacilles.

Gardnerellose

Il s'agit de l'une des maladies infectieuses les plus courantes de la région génitale féminine. Elle se caractérise, comme dans le cas de la candidose, par le remplacement de la microflore vaginale normale par des micro-organismes opportunistes. Dans le système génito-urinaire masculin, les gardnerella sont beaucoup moins fréquentes que chez les femmes. Cela est dû aux caractéristiques structurelles de la membrane muqueuse du système génito-urinaire chez l'homme et au manque de conditions favorables à la croissance et au développement de micro-organismes en son sein..

Les symptômes de la gardnerellose
Chez près de 90% des hommes et la moitié des femmes, la gardnerellose se déroule discrètement et ne présente aucun symptôme. Cependant, la porteuse continue d'infecter ses partenaires sexuels..

Le principal symptôme de cette maladie chez la femme est un écoulement vaginal blanc grisâtre, qui a une odeur "poisson" désagréable caractéristique. Démangeaisons et brûlures sévères presque toujours très prononcées des organes génitaux externes féminins.

Après un contact avec un partenaire malade chez l'homme, dans de rares cas, des symptômes d'inflammation de l'urètre, du prépuce et du pénis (balanoposthite) peuvent être observés. Parfois, Gardnerella se trouve dans les études de la sécrétion de la prostate - cela indique le rôle possible de ces micro-organismes dans le développement de la prostatite.

Traitement de la gardnerellose
L'auto-traitement de cette maladie ne donne souvent que des résultats temporaires, ce qui peut menacer la transition vers une forme chronique et le développement de diverses complications. Il est nécessaire d'être traité avec un partenaire sexuel, sinon une réinfection se produira inévitablement.

Dans le traitement de la gardnerellose, les médicaments qui détruisent directement l'agent causal de la maladie sont principalement utilisés. Il s'agit notamment de médicaments contenant du métronidazole, de la clindamycine et du tinidazole. Ils peuvent être pris par voie orale ou injectés dans le vagin sous forme de gels, suppositoires ou crèmes, en plus du tinidazole, qui n'est disponible que sous forme de comprimés. La consommation d'alcool n'est pas recommandée pendant le traitement par le tinidazole ou le métronidazole, car cela peut provoquer des douleurs abdominales, des nausées ou des vomissements..

En moyenne, le traitement de la gardnerellose dure de 7 à 10 jours. Le métronidazole est le plus couramment utilisé, tandis que l'utilisation de comprimés a montré une plus grande efficacité que le traitement topique. Malheureusement, une rechute de gardnerellose est observée chez environ un patient sur trois, par conséquent, l'utilisation d'une thérapie supplémentaire peut être nécessaire..

La deuxième étape du traitement de la gardnerellose vise à restaurer la microflore naturelle du vagin. À cette fin, des eubiotiques sont utilisés - des médicaments contenant des lactobacilles bénéfiques. Le plus souvent, ils sont utilisés sous forme de suppositoires vaginaux. Les lactobacilles inhibent le développement d'agents pathogènes dans le vagin, y compris la gardnerella.

Herpès

L'herpès génital est une maladie caractérisée par une évolution ondulatoire. Les périodes d'exacerbation, qui commencent par des démangeaisons ou des brûlures des organes génitaux et se terminent par l'apparition d'éruptions vésiculaires, alternent toujours avec des périodes calmes lorsqu'il n'y a aucun signe de la maladie. Les exacerbations de l'herpès sont presque toujours associées à des violations des défenses de l'organisme.Par conséquent, en plus des remèdes locaux pour le traitement efficace de cette maladie, des médicaments qui renforcent le système immunitaire sont toujours prescrits.

Epidermophytose inguinale

Il s'agit d'une maladie fongique de la peau, dont l'un des symptômes est des démangeaisons et des brûlures à l'aine. L'infection se produit généralement par le biais d'articles ménagers que les patients utilisent: éponges, débarbouillettes, toiles cirées, linge de maison, etc., ainsi qu'en violation des règles d'hygiène lors de la visite des piscines, des bains ou des douches.

Le développement de la maladie contribue également à l'augmentation de la transpiration, à une humidité élevée et à la température ambiante, aux dommages et à une hydratation excessive de la peau. Les hommes tombent plus souvent malades.

Symptomatologie
Le principal symptôme de l'épidermophytose inguinale est l'apparition sur la peau de taches squameuses roses d'un diamètre allant jusqu'à 1 cm avec une inflammation au centre. Progressivement, ces taches se développent à la périphérie, et les phénomènes inflammatoires au centre de la tache diminuent jusqu'à disparaître complètement. En conséquence, de très grands foyers inflammatoires jusqu'à 10 cm de diamètre se forment.

Les limites de ces taches sont nettes et sont soulignées par un rouleau inflammatoire œdémateux brillant, qui a des bulles à sa surface. La partie centrale de la tache restera propre à mesure que l'éruption cutanée se propage - c'est un signe caractéristique de l'épidermophytose inguinale.

Le plus souvent, ce sont les zones inguinales qui sont touchées, ce qui se reflète dans le nom de la maladie, ainsi que le scrotum et l'intérieur des cuisses. Dans des cas plus rares, la maladie est localisée dans le pli interglutéal, se propageant parfois à l'anus. Les espaces interdigitaux sur les pieds sont beaucoup moins susceptibles d'être affectés, et très rarement, les ongles.

Traitement de l'épidermophytose inguinale
Dans la période aiguë, des lotions sont appliquées sur les zones touchées à partir d'une solution à 1% de résorcinol et d'une solution à 0,25% de nitrate d'argent. De plus, des pommades Triderm et Mykozolon sont utilisées. Les antihistaminiques (suprastine, clarithine) sont prescrits pour l'administration orale, et après élimination des vésicules, des agents antifongiques externes, tels que le lamisil, la mycoseptine, le nizoral, le clotrimazole, etc..

Trichomonase

La trichomonase fait référence aux maladies sexuellement transmissibles. Son agent causal est le trichomonas vaginal. La trichomonase est considérée comme l'une des maladies sexuellement transmissibles les plus courantes..

La trichomonase chez la femme se manifeste par une inflammation du vagin (colite), du col de l'utérus (cervicite) et des glandes qui sécrètent la lubrification pendant les rapports sexuels. Chez les hommes, l'inflammation de l'urètre (urétrite) et de la prostate (prostatite) sont les plus courantes avec cette maladie..

Symptomatologie
Les symptômes de la trichomonase chez les femmes:

  • rougeur et démangeaisons des organes génitaux;
  • pertes vaginales, généralement jaunâtres, ayant souvent une odeur désagréable;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • douleur en urinant.

Chez les hommes, cette maladie est dans la plupart des cas asymptomatique. Mais parfois, les symptômes suivants sont observés:
  • démangeaisons génitales masculines;
  • brûlure et douleur pendant la miction;
  • écoulement de l'urètre;
  • symptômes de prostatite avec dommages à la prostate.

Thérapie contre la trichomonase
Le traitement de la trichomonase aiguë non compliquée comprend l'ingestion de métronidazole (Trichopolum) 2 g une fois ou 500 mg deux fois par jour pendant 1 semaine. Dans certains cas, un traitement supplémentaire est prescrit sous forme d'immunothérapie, de massage de la prostate, etc..

Dans la forme chronique de la trichomonase, y compris un traitement antimicrobien compliqué est utilisé sur une plus longue période, et souvent plusieurs antimicrobiens sont utilisés. De plus, un traitement supplémentaire est presque certainement prescrit..

Maladies parasitaires provoquant des démangeaisons génitales

Les deux pathologies les plus courantes à l'origine de ces symptômes sont la gale et les poux du pubis..

La gale est une maladie contagieuse qui survient lorsqu'un acarien démangeaisons est introduit sur la peau. Elle s'accompagne de démangeaisons sévères (surtout la nuit) et de lésions cutanées causées par le fait que l'agent pathogène se déplace dans la peau du patient. La gale elle-même ne disparaît jamais, par conséquent, avec cette pathologie, un traitement avec l'utilisation de médicaments topiques spéciaux est nécessaire. Mais le processus de traitement n'est pas compliqué et cette maladie est guérie avec succès en 4-5 jours. Lors du traitement de la gale, la chose la plus importante est de procéder à la désinfection la plus complète de votre maison, de vos vêtements et articles ménagers avec des outils spéciaux.

Les poux du pubis sont l'infection d'une personne avec des insectes spécifiques - les poux du pubis. Le pou du pubis peut passer d'un partenaire malade à un partenaire sain pendant les rapports sexuels, en se déplaçant dans les poils pubiens. De plus, il est possible d'être infecté par des poux du pubis en utilisant de la literie ou des sous-vêtements, ainsi qu'en dormant avec une personne infectée dans le même lit. Pour le traitement de la pédiculose pubienne, des onguents, des sprays et des shampooings spéciaux sont utilisés, qui contiennent des préparations qui tuent ces insectes. En règle générale, une seule utilisation du médicament est suffisante pour le guérir. Il est important de se rappeler que les poux du pubis sont une maladie sexuellement transmissible, ce qui signifie que les partenaires doivent être traités en même temps.

Maladies auto-immunes provoquant des démangeaisons génitales

Une maladie auto-immune est une maladie dans laquelle le corps commence à percevoir ses cellules comme des étrangers et à les détruire. Toutes sortes de dermatites - inflammation cutanée, appartiennent à ce groupe. Cela comprend la dermatite allergique et atopique, la névrodermite et l'urticaire. Une réaction allergique de la peau avec des démangeaisons et des brûlures peut être causée par l'utilisation de certains types de savon, surtout s'il contient des parfums, des détergents ou des solutions utilisées pour les douches vaginales..

En plus des démangeaisons, la dermatite se caractérise également par les symptômes suivants:

  • au début, des taches de rougeur d'une taille suffisamment grande apparaissent sur la peau;
  • puis, sur leur fond, de petites bulles multiples commencent à se former;
  • les vésicules éclatent et se vident, laissant derrière elles des défauts cutanés superficiels;
  • de petites quantités de petites croûtes et flocons se forment.

Le foyer principal de la lésion est toujours situé exactement à l'endroit où l'allergène (une substance allergène) s'est appliqué sur la peau. Cependant, il faut se rappeler que toute réaction allergique n'est pas une maladie d'un organe individuel ou d'une partie du corps, mais de l'organisme entier. À cet égard, des foyers de lésions peuvent se former sur n'importe quelle partie du corps, parfois très loin du lieu d'exposition directe à l'allergène, y compris la région inguinale. Ce sont souvent des zones enflées, de petites "acné", des vésicules et des taches rouges. Dans la grande majorité des cas, ces éruptions cutanées sont accompagnées de plaintes de démangeaisons intenses et constantes..

Dans le traitement de la neurodermatite, l'alimentation, le respect du régime, la physiothérapie, les antihistaminiques sont utilisés, dans les cas graves, des médicaments hormonaux. Crèmes et onguents neutres appliqués localement aux effets antiprurigineux, exfoliants et absorbables.

Démangeaisons et maladies du système reproducteur chez les femmes

Tout d'abord, les démangeaisons des organes génitaux surviennent en présence de sécrétions chez la femme en raison d'une inflammation de l'utérus et de son cou. L'inflammation de la muqueuse utérine est appelée endométrite, l'inflammation de la muqueuse cervicale est appelée cervicite..

L'endométrite est souvent asymptomatique, mais se caractérise parfois par les symptômes suivants:

  • douleur dans le bas-ventre;
  • décharge liquide purulente;
  • à l'examen, le médecin révèle un utérus douloureux et élargi de consistance dense;
  • augmentation de la température corporelle;
  • une augmentation du nombre de leucocytes et une augmentation de l'ESR dans le test sanguin;
  • l'endométrite chronique se caractérise par des irrégularités menstruelles, un écoulement séreux-purulent, des douleurs douloureuses dans le bas-ventre.

Les principaux symptômes de la cervicite, même au stade aigu, peuvent être légers. En présence d'inflammation cervicale, principalement les femmes se plaignent d'une augmentation du nombre de sécrétions, de démangeaisons et moins souvent - de douleurs dans le bas-ventre.

Démangeaisons génitales dans le diabète

Le principal symptôme du diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang. Cette maladie se caractérise également par une soif accrue, des mictions fréquentes, des lésions cutanées et le développement de multiples pathologies des organes internes.

Dans le diabète sucré, les démangeaisons et les brûlures dans la région inguinale sont dues au fait que l'urine du patient contient du sucre à une concentration très élevée. La glucosurie (sucre dans l'urine) est l'un des principaux symptômes du diabète. Par conséquent, avec des erreurs d'hygiène intime, l'urine restant sur les parties génitales après la miction est un excellent milieu pour la croissance et le développement de micro-organismes pathogènes. Cela provoque l'apparition de telles plaintes..

Hépatite et démangeaisons génitales

L'inflammation du tissu hépatique est appelée hépatite. Dans la plupart des cas, cette maladie affecte également la vésicule biliaire ainsi que les voies biliaires. Cette pathologie se caractérise par un état d'épuisement assez sévère du patient, de la fièvre, la présence de douleurs dans l'hypochondre droit, un assombrissement de l'urine et un éclaircissement des selles. La jaunisse se développe souvent - une condition dans laquelle la peau devient jaunâtre. Cela est dû au fait qu'en raison d'une altération des fonctions hépatiques et de la vésicule biliaire, les enzymes biliaires commencent à pénétrer dans le sang et à s'accumuler dans la peau, ce qui lui donne une couleur caractéristique.

Le même mécanisme explique la survenue de démangeaisons dans la région inguinale - les enzymes biliaires ont un effet irritant sur les cellules de la peau.

Prurit du système urinaire

Démangeaisons avec pathologie du sang

Démangeaisons génitales et maladie des glandes endocrines

Démangeaisons et enflure génitales

Les maladies oncologiques affaiblissent considérablement tous les mécanismes de protection de notre corps. Ceci est particulièrement prononcé lors de l'utilisation de médicaments puissants.

Une diminution de l'immunité contre le cancer, et pas même nécessairement les organes génitaux, permet à la microflore du tractus génital de se multiplier librement, ce qui provoque des démangeaisons.

Comment guérir les démangeaisons génitales?

Pour déterminer le facteur qui a déclenché l'apparition de démangeaisons et la sélection du traitement approprié, il est nécessaire de procéder à un diagnostic comprenant:

  • examen par un urologue ou un gynécologue, y compris à l'aide de miroirs;
  • analyse sanguine générale et biochimique;
  • analyse des frottis.

Sur la base des résultats, le médecin prescrira un traitement ou un examen supplémentaire. Un traitement local est également nécessaire, ce qui soulagera temporairement les démangeaisons, ou au moins soulagera la condition.

4 méthodes simples pour soulager les démangeaisons génitales pendant le traitement:
1. Suivez les règles d'hygiène intime et lavez 2 à 3 fois par jour à l'eau tiède. Vous pouvez utiliser une solution de camomille ou ajouter de la furatsiline à l'eau. Il n'est pas recommandé d'utiliser du savon de toilette.
2. Si les muqueuses sont sèches, n'oubliez pas d'hydrater le vagin. Utilisez des gels et des lubrifiants spéciaux avec des extraits naturels.
3. Pendant un certain temps, abandonnez le sexe - cela peut provoquer encore plus d'irritation des organes génitaux.
4. Suivez le régime prescrit par votre médecin. Exclure les assaisonnements, les aliments épicés, la levure, les raisins, le fromage bleu et le vin de l'alimentation.

Comment traiter les démangeaisons génitales? Remèdes populaires

Les démangeaisons génitales peuvent être temporairement supprimées en utilisant les méthodes suivantes:

  • Laver les parties génitales avec une décoction de millepertuis.
  • Bains assis avec une décoction de camomille de pharmacie ou de sauge.
  • Boire à la place de l'eau, l'infusion de millefeuille.
  • Rincer les parties génitales avec une décoction de menthe.
  • Laver les parties génitales avant le coucher avec une décoction de bronzage skumpia.
  • Application sur les organes génitaux externes après avoir pris un bain de la pommade suivante: 1 cuillère à soupe. 1 cuillère à soupe de cerneaux de noix hachées et frites, 1 cuillère à café d'huile végétale pure, 1 jaune d'oeuf. Remuer et garder à feu doux jusqu'à ce que la pommade épaississe. Passer ensuite à travers une étamine. Si les démangeaisons sont très fortes, une pommade peut également être appliquée avant le coucher.

Il faut se rappeler que tous ces remèdes contre les démangeaisons génitales ne donnent qu'un effet temporaire, et vous pouvez les utiliser jusqu'à ce que le traitement soit prescrit par un spécialiste.

Quels médecins consulter si vous avez des démangeaisons génitales:

  • gynécologue;
  • dermatologue;
  • spécialiste des maladies infectieuses.

Traitement des démangeaisons dans la région génitale féminine

Tout d'abord, il est nécessaire de traiter la pathologie principale, ce qui a conduit au développement de démangeaisons. La thérapie est plus difficile à répondre à une variété de maladies en raison de facteurs mentaux. Ces patients reçoivent une psychothérapie, une hypnose thérapeutique, des somnifères et des sédatifs..

La place la plus importante dans le traitement de ces symptômes est donnée à la mise en œuvre stricte de toutes les mesures d'hygiène. Une toilette complète des organes génitaux externes doit être effectuée régulièrement au moins 2-3 fois par jour. Les zones dans lesquelles le patient est constamment irrité doivent être régulièrement lubrifiées avec une pommade contre le prurit. Le plus souvent, ces médicaments sont fabriqués à base d'hormones du cortex surrénal - prednisone, oxycort ou pommade à l'hydrocortisone. Ces mesures sont souvent utilisées en combinaison avec un traitement par ultrasons..

Parfois, avec des démangeaisons douloureuses persistantes, il est nécessaire de recourir à l'écaillage du site d'irritation avec une solution anesthésique. Cela sert de moyen temporaire, mais il peut faciliter la vie et le sommeil pendant une certaine période de temps. Avec une évolution particulièrement sévère de la maladie, une intervention chirurgicale est indiquée, au cours de laquelle l'ablation des nerfs génitaux individuels est effectuée.

Prévention des démangeaisons génitales

Prévoir

Le pronostic est déterminé principalement par le type de maladie sous-jacente, sa durée et la rapidité du diagnostic et du début du traitement. Mais dans la plupart des cas, le résultat est favorable..

N'oubliez pas que l'accès en temps opportun à des médecins et un traitement en temps opportun sont la clé pour achever le rétablissement dans les plus brefs délais..

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.

Démangeaisons et brûlures dans un endroit intime chez les femmes et les hommes, démangeaisons des lèvres, de l'anus

Les démangeaisons sont une réaction cutanée spécifique qui provoque une forte envie de sucre de gratter la zone qui démange. Les démangeaisons des organes génitaux peuvent être causées par l'anémie, le diabète sucré et l'hépatite.Par conséquent, avec des démangeaisons persistantes, vous devez vérifier tout le corps pour exclure tous les facteurs possibles provoquant son apparition..

Une sensation désagréable d'irritation d'une zone particulière de la peau, provoquant une gêne notable chez une personne, est appelée démangeaisons. La peau humaine contient un grand nombre de terminaisons nerveuses réceptives qui répondent à toutes sortes d'irritants (irritations chimiques, toucher, vibration). Dans certains cas, avec une irritation mécanique de la peau (par exemple, si un insecte rampe sur vous) ou sous l'influence d'un certain nombre de produits chimiques, il existe un désir de peigner la peau dans la zone excitée par l'action afin d'éliminer l'irritant (la soi-disant démangeaison). Les démangeaisons dans le périnée ne sont qu'un symptôme, et il peut y avoir de nombreuses raisons à cela, et les "mauvaises maladies" sont presque toujours à blâmer. Parfois, les démangeaisons génitales semblent négliger les règles d'hygiène les plus élémentaires.

Des démangeaisons peuvent survenir sur presque toutes les parties de notre corps, mais l'une des sensations les plus désagréables est la démangeaison des organes génitaux. Ce symptôme est beaucoup plus fréquent chez les femmes..

Si les démangeaisons ne disparaissent pas pendant plusieurs jours, et que vous avez exclu le moment «de ne pas suivre les règles de l'hygiène intime», et en plus il y a irritation, éruption cutanée ou écoulement, et il y a également eu des rapports sexuels non protégés, ne remettez pas la visite chez le médecin!

Très souvent, les démangeaisons s'accompagnent d'une violation de la composition normale de la microflore vaginale. Entre autres troubles, la candidose (muguet) et la vaginose bactérienne (gardnerellose) sont les plus courantes. Ces deux maladies surviennent dans le contexte de l'inhibition de la «bonne» microflore du tractus génital et de la multiplication de bactéries et de champignons pathogènes conditionnels, qui deviennent pathogènes en grande quantité.

Cependant, avant de prendre des mesures pour soulager la maladie, consultez votre médecin avec un gynécologue ou un urologue - après tout, il est déraisonnable de se lancer dans l'autodiagnostic et l'auto-traitement avec l'apparition de démangeaisons et de pertes vaginales inhabituelles.

En plus des maladies ci-dessus, les démangeaisons des organes génitaux féminins sont considérées comme un symptôme d'infection par une infection sexuellement transmissible.

Causes des démangeaisons génitales

Les démangeaisons génitales chez les hommes et les femmes peuvent être causées par les raisons suivantes:

  • Herpès;
  • Maladies fongiques (telles que l'épidermophytose inguinale);
  • Candidose;
  • Maladies de la peau (en particulier, neurodermatite);
  • Poux du pubis;
  • Trichomonase;
  • Gale
  • Diabète

Le stress provoque très souvent des démangeaisons génitales chez la femme, cette réaction s'explique par le fait que le cerveau essaie de protéger le système nerveux humain et le distrait des soucis avec des problèmes alternatifs.

Démangeaisons génitales

Une impulsion fréquente pour l'apparition de démangeaisons à cet âge est la vulvovaginite ou les lésions fongiques des muqueuses des organes génitaux. Chez les femmes en âge de procréer, ces symptômes provoquent le plus souvent une maladie telle que le diabète.

Parlons un peu de chacune de ces maladies..

Herpès. L'herpès génital (génital) est une maladie qui a une évolution ondulatoire. Les périodes d'exacerbation de l'herpès génital, qui commencent par des démangeaisons, des brûlures et se terminent par des éruptions vésiculaires, alternent avec des périodes calmes «froides». Les exacerbations de l'herpès sont toujours associées à une "dégradation" de l'immunité, par conséquent, en plus des remèdes locaux, des médicaments qui renforcent le système immunitaire sont toujours prescrits - cela donne un effet thérapeutique plus prononcé. Malheureusement, il est presque impossible d'expulser le virus de l'herpès du corps. Et même avec un traitement compétent et moderne, il y a toujours un risque de rechute.

L'épidermophytose inguinale est une maladie fongique de la peau. Elle se transmet généralement par le biais d'articles de soins: bassin de lit, débarbouillettes, éponges, toiles cirées, etc. Seul un médecin peut prescrire un traitement.

Candidose. La candidose (muguet) est une maladie fongique inflammatoire qui affecte la peau et les muqueuses, les systèmes urogénital et autres (respiratoires, digestifs, nerveux) d'une personne. Chez les femmes atteintes de candidose, le vagin et les organes génitaux externes sont généralement affectés. Les hommes tombent rarement malades, la tête du pénis et le prépuce sont attaqués. Il existe de nombreux médicaments pour traiter le muguet. Certains d'entre eux sont appliqués par voie topique (crème, comprimés vaginaux ou suppositoires), d'autres - à l'intérieur (comprimés ou gélules pour administration orale). Avant utilisation, assurez-vous de consulter votre médecin.

Maladies de la peau (neurodermatite). La neurodermatite est une lésion allergique cutanée caractérisée par une évolution chronique persistante. Les causes de la neurodermatite ne sont pas entièrement connues, bien que l'on pense qu'il ne s'agit que d'une des variétés d'allergies cutanées (telles que l'urticaire ou la dermatite atopique). Le traitement de la neurodermatite comprend un régime, un régime alimentaire, un traitement hospitalier, des antihistaminiques, une hormonothérapie dans les cas graves, un traitement physiothérapeutique. Localement: l'utilisation de crèmes et onguents neutres aux effets antiprurigineux, absorbables et exfoliants.

Poux du pubis. Le pou du pubis peut être transmis d'un partenaire malade à un partenaire sain, se déplaçant à travers les poils pubiens pendant les rapports sexuels.En outre, l'infection par la pédiculose pubienne peut se produire par la literie et les sous-vêtements, pendant le sommeil dans le même lit. Pour le traitement de la pédiculose pubienne, des onguents spéciaux, des shampooings ou des sprays contenant des préparations qui tuent les insectes sont utilisés. En règle générale, une seule utilisation du médicament suffit. Il est important de se rappeler que les poux du pubis sont une maladie sexuellement transmissible, et que les partenaires sexuels doivent donc être traités en même temps.

Trichomonase Chez la femme, la trichomonase se manifeste par une inflammation du vagin (colite), du col de l'utérus (cervicite) et des glandes qui sécrètent le lubrifiant nécessaire aux rapports sexuels. Chez l'homme, l'urètre (urétrite) et la prostate (prostatite) sont le plus souvent enflammés..

La trichomonase est guérissable! Il suffit de se conformer strictement à toutes les prescriptions du médecin et de faire preuve de patience. Le médecin prescrira aux patients des comprimés spéciaux anti-trichomonas (métronidazole 14 jours), des médicaments qui augmentent l'immunité, des vitamines et de la physiothérapie.

La gale est une maladie contagieuse qui survient lorsqu'un acarien démangeaisons est introduit dans la peau et se manifeste par de fortes démangeaisons (surtout la nuit) et des lésions cutanées causées par la formation de voies de l'agent pathogène. La gale elle-même ne passe jamais et nécessite donc un traitement avec des agents cutanés spéciaux. Cette maladie est traitée avec succès dans les 4 à 5 jours. La chose la plus importante dans le traitement de la gale est d'effectuer la désinfection la plus complète de votre maison avec des moyens spéciaux et d'avertir tous vos amis qui pourraient attraper cette maladie.

Si vous ressentez des démangeaisons dans les parties génitales, vous ne devez pas attendre que «ça disparaisse». L'auto-guérison des infections génitales ne se produit pas. Prenez rendez-vous avec un vénéréologue ou un gynécologue.

Démangeaisons anales, causes

Les démangeaisons anales sont un fort désir de peigner la peau de l'anus. Les démangeaisons anales primaires (ce n'est pas un signe de maladie et peuvent être dues à une mauvaise hygiène dans cette zone) et les démangeaisons anales secondaires (sont un symptôme d'une autre maladie) sont distinguées. La liste des principales maladies, dont l'un des symptômes est la démangeaison anale:

  • maladies parasitaires. En particulier, l'entérobiose, causée par les oxyures, les vers ronds.
  • maladies sexuellement transmissibles. Certaines maladies sexuellement transmissibles (par exemple, candidose, trichomonase, etc.) provoquent des démangeaisons cutanées dans la région génitale et une ouverture anale chez les deux sexes..
  • érythrasme - la soi-disant maladie de la peau causée par des bactéries. L'érythrasma affecte généralement les hommes qui ne respectent pas les règles d'hygiène personnelle, ainsi que les personnes menant une vie sédentaire.
  • hémorroïdes - une maladie du système veineux dans le rectum.
  • des fissures dans l'anus, qui ne sont que des déchirures de la muqueuse rectale. La constipation prolongée entraîne généralement des fissures dans l'anus..
  • proctite - inflammation de la muqueuse rectale. Les causes de la proctite comprennent: la consommation d'aliments épicés, la constipation persistante et souvent récurrente, la gonorrhée, les maladies causées par des parasites (amibiase, trichomonase, etc.).
  • prostatite chronique (maladie de la prostate), vésiculite (processus inflammatoires dans les vésicules séminales). Habituellement, ces maladies surviennent simultanément..
  • diabète - aux premiers stades de la maladie, des démangeaisons dans l'anus et dans la région génitale des femmes peuvent être un symptôme.

Démangeaisons génitales, causes

Démangeaisons génitales - le désir de peigner la peau dans la région génitale (chez les femmes, elle se manifeste par des démangeaisons des lèvres et du vagin, chez les hommes - dans le scrotum et la tête du pénis). Des démangeaisons inguinales peuvent survenir en tant que symptôme de nombreuses maladies inflammatoires de la peau et des organes génitaux..

Chez les femmes, la cause des démangeaisons génitales peut être:

  • les maladies sexuellement transmissibles (candidose, chlamydia, ureaplasmose, trichomonase, gonorrhée, mycoplasmose, etc.) s'accompagnent généralement de démangeaisons sévères dans le vagin, d'écoulement, d'une sensation d'inconfort lors de la miction (douleur, douleur), d'une rougeur de la peau dans le périnée, de gerçures, qui peuvent développer un environnement propice à l'infection.
  • vaginose bactérienne (dysbiose vaginale) - une maladie dans laquelle le rapport de la microflore vaginale normale et pathogène est perturbé. Les causes de la vaginose bactérienne sont les suivantes: port régulier de sous-vêtements serrés, non-respect des règles de base de l'hygiène personnelle, prise d'antibiotiques, maladies intestinales, etc. La vaginose bactérienne apparaît avec les symptômes suivants: démangeaisons vaginales, collantes, avec une odeur désagréable des pertes vaginales.
  • autres maladies gynécologiques: inflammation du col de l'utérus (colite), réduction de la taille (la soi-disant atrophie) de la vulve (vulve vulve) - toutes ces maladies ont également marqué des démangeaisons dans la région génitale comme symptômes.

Chez les hommes, des démangeaisons dans la région génitale peuvent être causées par les raisons suivantes:

  • maladies sexuellement transmissibles (candidose, chlamydia, ureaplasmose, etc.). Le plus souvent, les autres symptômes des maladies sexuellement transmissibles chez les hommes sont: les brûlures et les douleurs lors de l'éjaculation et de la miction, diverses intensités de décharge de l'urètre, etc..
  • la balanoposthite est un processus inflammatoire dans le gland et le prépuce. Les symptômes de la balanoposthite sont: rougeur ou démangeaisons du gland du pénis, œdème du prépuce, sensation de douleur lors de l'exposition de la tête du pénis.
  • si après un rapport sexuel, un homme ressent des démangeaisons de la tête du pénis, cela peut indiquer une acidité accrue des pertes vaginales chez le partenaire.
  • Chez les femmes et les hommes, des démangeaisons dans la région inguinale peuvent survenir avec la gale, en particulier en cas d'infection par contact sexuel. Les principaux symptômes de la gale: démangeaisons (surtout pire la nuit), apparition de rayures blanchâtres sur la peau (la soi-disant gale) et démangeaisons, vésicules, croûtes, fissures.
  • Diagnostic et traitement des démangeaisons cutanées

    Nous avons déjà dit que les démangeaisons cutanées peuvent indiquer la présence de nombreuses maladies.Par conséquent, avant de traiter les démangeaisons, vous devez établir la cause de son apparition. Habituellement, en éliminant la cause des démangeaisons, vous vous débarrassez de ce symptôme lui-même. Dès que vous trouvez que vous avez des démangeaisons, vous devriez consulter un dermatologue qui vous dirigera vers les tests nécessaires et pourra établir un diagnostic. Il peut s'avérer que le diagnostic nécessitera l'aide d'autres médecins (allergologue, endocrinologue, thérapeute, etc.).

    Les principaux principes pour traiter les démangeaisons de la peau sont: se débarrasser des causes des démangeaisons; avec des démangeaisons localisées dans une zone spécifique du corps, un traitement local et un traitement systémique (c'est-à-dire général) sont utilisés. Avant de contacter un dermatologue spécialisé, vous ne devez pas vous soigner vous-même (ne pas lubrifier ni traiter les démangeaisons par quelque moyen que ce soit), car cela peut compliquer le diagnostic..

    Régime pour démangeaisons cutanées

    Traitement topique des démangeaisons génitales

    Dans le processus de traitement des démangeaisons cutanées, une bonne hygiène cutanée est cruciale. Lorsque les démangeaisons se propagent dans tout le corps, il est conseillé de temps en temps de traiter la surface de la peau avec une solution à 3-5% de vinaigre (humidifiez l'éponge dans la solution et frottez le corps avec), anestézine et utilisez du talc. Avec des formes localisées de démangeaisons (démangeaisons génitales, anales), les lavages du matin et du soir, ainsi que les lavages après défécation (eau tiède avec du savon) seront utiles.

    Pour le traitement des démangeaisons anales, les remèdes efficaces sont toutes sortes de pommades anti-inflammatoires - Triderm, Ultraproct, Lokoid. Cependant, il est important de se rappeler que les onguents ne font que réduire l'intensité des démangeaisons cutanées, mais ne soulagent pas ses causes, leur effet est donc temporaire. Pour établir la véritable cause des démangeaisons anales et prescrire un traitement complet, vous devez contacter un proctologue.

    Traitement général des démangeaisons génitales

    Le mécanisme le plus courant pour le développement de démangeaisons cutanées peut être appelé une augmentation de la quantité d'histamine dans la peau. Pour réduire l'intensité des démangeaisons, les médecins prescrivent des antihistaminiques, tels que Zirtek, Loratidin, Tavegil, Erius, Suprastin, etc. Veuillez noter que la plupart des antihistaminiques agissent comme un médicament inhibiteur sur le système nerveux, de sorte qu'il est interdit de conduire des véhicules pendant le traitement avec ce groupe de médicaments.

    Des démangeaisons sévères de la peau sont généralement irritantes pour le système nerveux.Par conséquent, un patient atteint de ce diagnostic souffre d'une mauvaise humeur. Pour éliminer cette manifestation, des médicaments qui agissent sur le système nerveux de manière apaisante (les soi-disant sédatifs) sont utilisés, notamment: Novo-passit, valériane, thé à la menthe, teinture d'agripaume et autres.

    Si les démangeaisons ne disparaissent pas pendant longtemps, vous devez contacter un spécialiste.

    Démangeaisons génitales chez les femmes et les hommes

    Une sensation de démangeaison peut se développer n'importe où sur la peau, mais des démangeaisons génitales sévères sont particulièrement préoccupantes..

    Ce symptôme est rarement une manifestation indépendante, agit le plus souvent comme signe d'un processus pathologique.

    Chez les femmes, les démangeaisons sont localisées dans la région des petites lèvres / lèvres, du vagin, de la région anogénitale et de l'urètre.

    Chez l'homme, une sensation d'irritation similaire est le plus souvent observée sur la tête du pénis, du scrotum ou des testicules.

    Il existe de nombreuses causes de démangeaisons, le plus souvent le symptôme est associé à des maladies de la peau, à la pénétration d'agents viraux ou infectieux dans le corps.

    Souvent, une sensation de démangeaison se manifeste dans le contexte de pathologies des organes internes.

    • Causes des démangeaisons
    • Démangeaisons génitales comme symptôme de maladie
    • Démangeaisons avec balanite / balanoposthite
    • Démangeaisons avec candidose (trouvé sous le terme «muguet»)
    • Démangeaisons avec pathologie MST
    • Ménopause et démangeaisons dans les organes génitaux
    • Démangeaisons génitales dans le diabète
    • Démangeaisons dermatologiques
    • Herpès génital (génital) et démangeaisons
    • Diagnostic des démangeaisons génitales
    • Comment traite-t-on le prurit génital?
        • Traitement de la vaginite / colite
        • Traitement de la balanite
        • Traitement du muguet (candidose)
        • Traitement des infections génitales
        • Démangeaisons ménopause
        • Traitement du prurit dans le diabète
        • Traitement des démangeaisons avec eczéma et dermatite
        • L'herpès génital

    Causes des démangeaisons

    Toutes les raisons qui provoquent le développement de démangeaisons, de brûlures des organes génitaux sont conditionnellement réparties dans les groupes suivants:

    • Facteurs externes.
    • Maladie des voies urogénitales.
    • Pathologies des organes et systèmes internes.
    • Troubles psycho-émotionnels.

    Dans le premier groupe, il est d'usage d'attribuer les maladies provoquées par divers agents pathogènes: fongiques, bactériens, viraux, parasitaires.

    Cela comprend des démangeaisons, provoquées par l'utilisation de médicaments ou apparues lors d'une irritation mécanique.

    Le deuxième groupe - maladies du système génito-urinaire de nature inflammatoire.

    Il s'agit notamment de la pathologie du vagin, du col de l'utérus, du pénis.

    Le troisième groupe - les maladies qui agissent comme un facteur provoquant.

    Ils peuvent être accompagnés d'un signe tel que des démangeaisons des organes génitaux externes (ou internes):

    • pathologies endocriniennes sous forme de diabète;
    • inflammation du tissu hépatique, accompagnée d'ictère;
    • maladie thyroïdienne;
    • pathologies auto-immunes.

    Les causes psycho-émotionnelles sont des situations stressantes, une dépression prolongée, un épuisement émotionnel, etc..

    Séparément, il convient de considérer les démangeaisons des organes génitaux, se développant lors du changement dans le travail du fond hormonal.

    Ceci est généralement associé à une grossesse en cours ou à la ménopause..

    Un tel déséquilibre entraîne une modification du fond hormonal, la production de sécrétions vaginales diminue, la sécheresse et les démangeaisons apparaissent.

    Démangeaisons génitales comme symptôme de maladie

    Comme le montre la pratique, les démangeaisons, les brûlures des parties génitales chez l'homme ou la femme sont la conséquence de maladies survenant dans le corps.

    Vaginite

    La vaginite (souvent trouvée avec un diagnostic de colpite) est un processus inflammatoire localisé à la muqueuse vaginale.

    Dans la plupart des cas, les agents pathogènes sont des agents pathogènes: Chlamydia, Trichomonas, Mycoplasma, Streptococcus, Haemophilus influenzae.

    Le signe le plus prononcé de l'inflammation vaginale est une augmentation de la quantité de décharge.

    Si la vaginite est causée par des trichomonas (parasites unicellulaires) (trichomonase-colpite), l'écoulement est jaune-vert, mousseux, une odeur désagréable.

    Des démangeaisons sont observées, bien que très fortes.

    Les infections fongiques à Candida provoquent des démangeaisons sévères et un écoulement jaunâtre, une consistance friable.

    Les autres symptômes courants de la vaginite comprennent la douleur et les brûlures dans le vagin..

    La douleur peut survenir pendant les rapports sexuels ou indépendamment d'une irritation mécanique.

    Même une miction douloureuse peut accompagner une vaginite..

    Selon la cause, divers changements dans les muqueuses apparaissent également dans le vagin..

    Tels que des taches ou des rougeurs diffuses, des papules, des ulcères plats et légèrement saignants.

    Dans de nombreux cas, l'inflammation du vagin s'étend à la vulve - vulvovaginite, se manifestant par des rougeurs, des démangeaisons ou des douleurs dans les lèvres.

    Démangeaisons avec balanite / balanoposthite

    La balanite est la cause la plus fréquente de démangeaisons génitales chez les hommes.

    La maladie est une inflammation du prépuce (prépuce).

    Si la tête du pénis est impliquée dans le processus, il faut parler de balanoposthite.

    Il existe de nombreuses causes différentes qui peuvent provoquer des maladies..

    La balanite est souvent le résultat d'une hygiène génitale inadéquate.

    Un facteur favorable au développement de la maladie est un rétrécissement du prépuce (phimosis) ou un diabète existant.

    Souvent, la balanite / balanoposthite se développe comme une complication des IST (chlamydia, gonorrhée, herpès).

    La maladie peut être d'origine fongique..

    Le champignon de balanite le plus commun est Candida..

    Provoque souvent le muguet chez les femmes.

    Des démangeaisons dans la région génitale (tête du pénis) des organes et une légère rougeur du prépuce sont le symptôme clinique le plus courant.

    Dans des cas plus rares, un homme se plaint d'une miction douloureuse et d'un écoulement fétide du canal urétral.

    En l'absence de traitement, la maladie peut entraîner certaines complications..

    Il s'agit d'une infection des voies urinaires, d'une inflammation de la vessie ou de la prostate, de lésions précancéreuses causées par une inflammation chronique de la tête.

    Démangeaisons avec candidose (trouvé sous le terme «muguet»)

    Candidose vaginale (muguet) accompagnée de démangeaisons et de brûlures chez la femme.

    Un gonflement et une plaque blanche sont observés sur la muqueuse vaginale.

    Chez l'homme, la candidose s'accompagne rarement d'une clinique prononcée, souvent asymptomatique.

    La maladie peut être suspectée par une inflammation du prépuce (prépuce) et une gêne lors des rapports sexuels..

    Un autre symptôme par lequel le muguet peut être suspecté est la démangeaison génitale.

    La cause de la candidose est la reproduction active de levures du genre Candida dans le corps.

    Les espèces de Candida colonisent la peau et les muqueuses chez les personnes en bonne santé, en petites concentrations elles font partie de la microflore normale.

    La levure la plus fréquemment détectée est Candida albicans (C. albicans).

    Les autres agents responsables de la candidose sont C. glabrata, C. guilliermondii, C. tropicalis, C. krusei et C. Parapsilosis.

    La candidose ne s'applique pas aux maladies sexuellement transmissibles.

    Mais il se transmet assez facilement de femme à homme, provoquant une balanite ou une balanoposthite.

    Démangeaisons avec pathologie MST

    Dans 85% des cas, tout type de maladie sexuellement transmissible s'accompagne de démangeaisons, de pertes anormales ou de brûlures.

    Selon des études dans le domaine de la vénéréologie et des plaintes des patients, les démangeaisons cutanées les plus prononcées, la muqueuse génitale est observée avec une fuite de trichomonase.

    La trichomonase est une maladie sexuellement transmissible.

    La raison en est les parasites unicellulaires (Trichomonas).

    Ils entraînent une inflammation des organes génitaux et des voies urinaires.

    Les symptômes les plus courants de la trichomonase sont les pertes vaginales, les démangeaisons atroces et les mictions douloureuses.

    De plus, les rapports sexuels sont souvent douloureux..

    Des plaintes abdominales non spécifiques peuvent également être accompagnées d'une infection à Trichomonas..

    Les hommes infectés par Trichomonas ne ressentent généralement aucun symptôme..

    Parfois, des plaintes d'urétrite.

    Il s'accompagne d'une légère sensation de brûlure lors de la miction et de l'éjaculation, ainsi que de sécrétions de l'urètre, généralement le matin.

    La décharge peut être purulente ou transparente.

    Si elle n'est pas traitée, la maladie devient chronique ou latente..

    Ainsi, étant dans le corps humain depuis de nombreuses années.

    Ce phénomène affecte les deux sexes, mais entraîne des problèmes caractéristiques, en particulier chez les femmes.

    Ménopause et démangeaisons dans les organes génitaux

    Divers types de sensations inconfortables, y compris des démangeaisons génitales, sont observés chez les femmes ménopausées, qui sont dues à certains facteurs.

    La muqueuse vaginale libère moins d'humidité en raison de la diminution de la production d'oestrogène.

    Les glandes à l'entrée du vagin (glande de Bartholin) produisent moins de sécrétion.

    Cela conduit à une sensation de sécheresse, de douleur pendant les rapports sexuels et augmente le risque d'infections.

    Dans certains cas, une carence en œstrogènes a un effet négatif sur le fonctionnement de la vessie, entraînant une miction spontanée.

    Les démangeaisons génitales (généralement dans la vulve et le vagin) sans écoulement pathologique sont le symptôme le plus frappant chez les femmes pendant la ménopause.

    Chez environ 35% des femmes ménopausées, les symptômes des changements hormonaux sont extrêmement graves et sévères..

    Dans 30% - de légères manifestations sont observées, dans le reste - il n'y a pas de manifestations cliniques de la ménopause.

    La ménopause fait partie intégrante de la vie de chaque femme..

    Il n'y a pas de mesures préventives pour prévenir complètement les symptômes..

    Cependant, certains changements de style de vie peuvent atténuer l'inconfort et les conséquences de ces changements..

    Démangeaisons génitales dans le diabète

    À première vue, il semble que le diabète ne soit pas lié à des maladies des organes pelviens et qu'il est peu probable qu'il provoque des démangeaisons dans un endroit intime.

    Cependant, les démangeaisons génitales, qui se manifestent souvent dans le diabète, ne sont pas rares.

    Un phénomène similaire est associé à une violation des processus métaboliques, ce qui peut avoir un effet négatif sur tout le corps..

    Le diabète peut provoquer des démangeaisons et s'accompagne d'une sécheresse accrue de la peau et des muqueuses..

    Une des raisons à cela est une perte de liquide élevée due à une excrétion accrue..

    Cependant, il existe d'autres mécanismes qui peuvent provoquer des démangeaisons chez les diabétiques..

    Il peut s'agir d'hormones de stress telles que l'adrénaline et le cortisol, qui sont sécrétées par les glandes surrénales..

    L'évolution de la maladie et le pronostic sont très différents pour les différents types de diabète..

    Cependant, les patients peuvent avoir un effet positif sur l'évolution de la maladie dans toutes les formes de diabète s'ils suivent fidèlement les recommandations de traitement..

    Démangeaisons dermatologiques

    Diverses maladies de l'épiderme peuvent provoquer des démangeaisons dans la région génitale, par exemple, la dermatite atopique (ATD) et l'eczéma.

    Mais il vaut la peine de préciser que ces pathologies dans un lieu intime sont rares.

    L'eczéma est caractérisé par le développement de changements dans les zones très minces de la peau, telles que les coudes, les genoux et les poignets.

    L'eczéma est le principal symptôme de la dermatite atopique..

    Il s'agit d'une réaction inflammatoire de la peau à des irritants aigus ou chroniques..

    Quelle que soit la cause de l'eczéma, il entraîne toujours la même séquence de symptômes cutanés..

    La peau des patients atteints de dermatite atopique est très sèche et donc particulièrement sensible aux influences environnementales..

    Les patients atteints d'eczéma sont sujets à de graves démangeaisons..

    Les patients rapportent cette condition comme atroce.

    Les rayures aggravent l'état de la peau, peuvent entraîner des infections et, à leur tour, augmenter les démangeaisons.

    La manifestation de la dermatite atopique est caractéristique des enfants, mais chez les patients adultes, la maladie survient également.

    La cause exacte de la dermatite atopique n'est pas encore entièrement comprise..

    Les experts suggèrent que plusieurs facteurs sont impliqués dans le développement de la pathologie..

    Par exemple, chez les patients atteints de dermatite atopique, la barrière cutanée est rompue..

    La couche cornée ne peut pas remplir correctement ses fonctions de protection..

    En raison d'un changement dans les gènes, le corps ne produit pas suffisamment de protéines de phyllagrine.

    Il est nécessaire à la formation de l'épiderme.

    Herpès génital (génital) et démangeaisons

    L'herpès génital est une autre maladie qui peut provoquer des démangeaisons dans un endroit intime, tant chez les hommes que chez les femmes.

    L'herpès génital est causé par les virus de l'herpès simplex (HSV), qui sont divisés en type 1 (HSV 1) et type 2 (HSV 2).

    Dans 70 à 80% des cas d'herpès génital, le HSV 2 est déterminé.

    Après la première infection par l'herpès génital, les premiers symptômes typiques n'apparaissent qu'après deux à douze jours..

    Cette fois représente la période d'incubation..

    Les patients éprouvent souvent des picotements, des démangeaisons ou des brûlures désagréables dans le périnée..

    En règle générale, les symptômes de l'infection herpétique n'affectent que les organes génitaux: vagin, vulve, pénis.

    De plus grandes zones sont parfois affectées: fesses, hanches, anus.

    Dans la moitié des cas infectés, l'herpès génital survient au moins une fois par an..

    Chez les personnes ayant une activité très élevée, les symptômes de la maladie apparaissent tous les deux mois..

    Pour d'autres, le virus dort pendant des décennies sans être réactivé.

    Deux types d'herpès simplex HSV-1 et HSV-2 provoquent les mêmes symptômes de l'herpès génital,

    Mais ils diffèrent par le degré de réactivation, c'est-à-dire par la fréquence de récurrence de la maladie.

    Les personnes qui souffrent d'herpès génital actif courent un plus grand risque de contracter d'autres maladies sexuellement transmissibles lors de rapports sexuels non protégés..

    Il existe un nombre suffisamment important de maladies qui provoquent l'apparition de démangeaisons dans un endroit intime.

    Les sensations de démangeaisons peuvent provoquer la gale, la streptodermie, le psoriasis; avec des allergies ou des poux du pubis, le symptôme est similaire.

    Augmentation de la sécheresse de la peau - la xérose (xérodermie) se manifeste également souvent par des démangeaisons dans l'aine.

    Diagnostic des démangeaisons génitales

    Avec les démangeaisons génitales, l'analyse et le diagnostic font partie intégrante d'un diagnostic précis et, par conséquent, de la prescription d'un traitement efficace.

    La première étape du diagnostic consiste à recueillir une anamnèse, à étudier les plaintes des patients, à identifier les pathologies associées.

    Dans le cadre d'un examen physique, les ganglions lymphatiques doivent être examinés, en particulier dans l'aine, le pénis et le vagin..

    L'analyse principale est le test sanguin en laboratoire, qui permet de déterminer l'état et le fonctionnement des organes internes. Étant donné que les démangeaisons sont souvent une manifestation d'infections sexuellement transmissibles, un test d'IST est prescrit..

    Le diagnostic classique consiste à prélever un frottis sur le canal urétral et le vagin.

    Si l'étude est réalisée par PCR, l'urine peut servir de matériel biologique.

    Pour clarifier le diagnostic, un examen histologique peut être effectué, ensemencement à la surface des éruptions cutanées, détection d'anticorps dirigés contre des agents infectieux.

    Le médecin vous aidera à déterminer et à prescrire la mesure diagnostique appropriée.

    Les patients posent souvent une question sur le médecin à contacter en cas de sensation de démangeaisons dans la zone intime..

    Hommes, avec le développement du prurit, il est nécessaire de consulter un urologue ou vénéréologue, andrologue.

    Une femme doit contacter un gynécologue, si nécessaire, la patiente sera redirigée vers un autre spécialiste.

    Les démangeaisons sont un symptôme général de nombreuses pathologies..

    Il est souvent difficile de trouver la véritable cause; de ​​nombreux tests et études peuvent être nécessaires.

    Comment traite-t-on le prurit génital?

    Il n'est possible de déterminer un traitement efficace, de prescrire des médicaments et leurs schémas qu'après avoir posé un diagnostic précis.

    Traitement de la vaginite / colite

    Le traitement de la colite infectieuse dépend du type d'agent infectieux..

    Des antibiotiques tels que le métronidazole ou l'azithromycine peuvent être prescrits..

    La vaginite à étiologie fongique est traitée avec des agents mycotiques.

    Les médicaments sont appliqués localement (sous forme de suppositoires ou de crèmes) ou systémiques (généralement sous forme de comprimés).

    Dans le cas d'agents pathogènes de la vaginite sexuellement transmissibles, le partenaire doit être traité ensemble.

    La colite à l'arrière-plan d'une violation de la microflore vaginale répond bien à un traitement antibiotique.

    La colite atrophique est traitée avec des médicaments hormonaux - des suppléments d'oestrogène..

    Traitement de la balanite

    Le traitement de la balanite dépend de la cause qui a influencé le développement de la pathologie.

    Avec l'inflammation d'une étiologie infectieuse, des agents antibactériens locaux et des médicaments bactériostatiques pour administration orale peuvent être prescrits.

    En cas de balanite de nature non infectieuse, essayez d'abord une thérapie locale avec de la cortisone, disponible sous forme de pommade.

    Le médicament réduit l'inflammation, réduit la gravité des démangeaisons et des brûlures.

    Traitement du muguet (candidose)

    Dans la candidose légère, un traitement local avec des médicaments antifongiques est prescrit: onguents, crèmes, suppositoires ou comprimés vaginaux.

    Dans les cas plus graves de muguet ou lorsque le traitement topique seul est inefficace.

    Médicaments oraux recommandés.

    Cependant, des effets secondaires de ce traitement sont à prévoir: nausées, vomissements ou réactions allergiques.

    Traitement des infections génitales

    Les tactiques de la thérapie MST sont sélectionnées individuellement, le traitement dépend du type d'agent pathogène.

    La plupart des infections sont traitées en prescrivant des médicaments bactériostatiques..

    Ainsi, la trichomonase, qui est la cause la plus fréquente de démangeaisons génitales sévères, est traitée avec succès avec des agents antimicrobiens.

    Dans la plupart des cas, une dose unique de deux grammes d'antibiotique métronidazole est suffisante.

    Avec les infections répétées à trichomonas, 500 g de métronidazole peuvent être prescrits deux fois par jour pendant cinq à sept jours.

    En cas d'infection avérée à la trichomonase, le partenaire doit toujours être traité..

    Démangeaisons ménopause

    L'hormonothérapie peut aider à traiter efficacement les symptômes de la ménopause..

    Tels que les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, les sautes d'humeur, la sécheresse et les démangeaisons dans le vagin.

    Des préparations d'œstrogènes sous forme de crème vaginale ou de suppositoires peuvent être prescrites..

    Les suppositoires, les gels et les crèmes contenant des œstrogènes peuvent soulager l'inconfort de la muqueuse vaginale, éliminer les démangeaisons.

    Ont également un effet positif sur l'activité sexuelle et le fonctionnement des organes génitaux féminins..

    Traitement du prurit dans le diabète

    Tout d'abord, la thérapie doit être dirigée vers la maladie sous-jacente.

    Le diabète de type 1 ne peut être traité qu'avec de l'insuline.

    La base du traitement du deuxième type de diabète est un changement de régime alimentaire, une normalisation du poids corporel et un exercice régulier.

    Pour réduire la gravité des démangeaisons et de la sécheresse dans la zone intime, des hydratants et des gels peuvent être prescrits, par exemple, Gellik.

    Le médicament a un effet hydratant, élimine la sécheresse du vagin, empêche le développement de microtraumatismes sur la muqueuse.

    Traitement des démangeaisons avec eczéma et dermatite

    Avec la dermatite atopique, des médicaments antiprurigineux et anti-inflammatoires peuvent être utilisés en plus de la thérapie de base basée sur l'utilisation de pommades à la cortisone.

    Des antihistaminiques peuvent également être prescrits pour réduire la gravité des symptômes de la maladie..

    Le traitement de base doit être sélectionné individuellement en tenant compte des symptômes et de la gravité de la maladie, ainsi que de l'âge de la victime et de facteurs supplémentaires..

    L'herpès génital

    Si l'herpès génital est léger, une pommade à base de zinc peut être appliquée sur les zones touchées.

    Il sèche les vésicules et contribue à leur guérison plus rapide..

    Il est important de commencer à prendre des médicaments antiviraux dès que possible après le début des premiers symptômes.

    En cas de démangeaisons génitales, contactez l'auteur de cet article, un dermatovénérologue à Moscou avec de nombreuses années d'expérience.

    • VIH
    • Gardnerellose
    • Condylomatose
    • Muguet
    • Syphilis
    • Trichomonase
    • Balanoposthite
    • Herpès
    • Blennorragie
    • Mycoplasmose
    • Uréaplasmose
    • Urétrite
    • Chlamydia
    • STD
    En Savoir Plus Sur Les Facteurs De Risque De Diabète