Qu'est-ce que la fibrose pancréatique

Lorsque le diagnostic de fibrose pancréatique retentit, peu de gens savent de quoi il s'agit. La fibrose n'est pas une maladie distincte. Ce phénomène douloureux indique la formation de changements indésirables dans la structure de l'organe, qui se développent en raison de la progression de la forme chronique de la pancréatite. Fondamentalement, la formation de lipofibrose est détectée par ultrasons. Souvent, une maladie pancréatique ne se manifeste pas du tout et est détectée lors d'un examen de routine de la victime.

Les symptômes de la fibrose

Les principales causes de fibrose sont une forme chronique et aiguë de pancréatite. Lors des études, il a été constaté que les sections immédiates du tissu conjonctif apparaissent lors de l'aggravation, et la zone de leur placement est complètement déterminée par la durée de la pathologie. De plus, le développement de la fibrose pancréatique sera causé par un certain nombre de raisons suivantes:

  1. Boire de façon incontrôlée.
  2. Fumeur.
  3. Excès de poids corporel.
  4. Blessure à un organe.
  5. Maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires.
  6. L'effet des toxines de diverses étiologies.
  7. Hérédité.
  8. Infection corporelle.
  9. Mauvaise nutrition.
  10. Inflammation duodénale.
  11. Apport incontrôlé de certains groupes de médicaments.

Sont à risque ceux qui travaillent dans des industries dangereuses et ceux qui ont plus de 55 ans.

En cas d'exposition constante à des causes négatives sur le pancréas, la mort cellulaire survient. Comme la muqueuse est incapable de quitter complètement le corps, il y a un remplacement automatique des zones mortes par des tissus vides. Les zones cicatricielles et graisseuses formées n'effectuent aucune action, par conséquent, le métabolisme est perturbé. Pendant la progression, la fibrose entraîne l'inactivité absolue du pancréas.

Lorsque la fibrose pancréatique se développe, les symptômes se combinent avec la maladie sous-jacente. Au stade de la formation de la pathologie, aucun symptôme clairement exprimé n'apparaît.

À la suite d'une aggravation focale de la pancréatite, le patient présente les manifestations suivantes:

  • douleur sous la côte du côté gauche;
  • douleur de ceinture, qui a un cours paroxystique aigu ou douloureux tout le temps;
  • Malade, surtout après avoir mangé des aliments gras
  • selles fréquentes;
  • il y a de la nourriture non digérée dans les fèces.

Avec le développement d'un type permanent de pancréatite, les symptômes suivants se produisent:

  • troubles digestifs, caractérisés par une diminution de l'apport alimentaire, une sensation de lourdeur dans la région de l'estomac, des aventures épisodiques dans la salle de bain;
  • une sensation de douleur sur le côté gauche sous la côte, des manifestations périodiques;
  • ballonnements;
  • manque absolu de désir de manger.

Lorsque la lipofibrose pancréatique passe sous une forme sévère, la victime rencontre:

  • avec une douleur insupportable dans la zone épigastrique et sous la côte à gauche de la coupe, et apparaît plus souvent après avoir mangé;
  • douleur dans le haut de l'abdomen;
  • sensation éternelle de ballonnement, un fardeau dans l'estomac après avoir mangé de la nourriture;
  • la nausée
  • éructations prononcées;
  • réticence à manger;
  • selles molles;
  • la présence de nourriture non digérée dans les excréments;
  • anorexie.

S'il y a une apparence focale de fibrose, les signes seront dus à la taille de la tumeur pancréatique. Lorsque la formation de tissu conjonctif uniquement contient de grandes tailles, il y a une compression des organes situés à proximité, pourquoi la victime aura un désir sans fin de vomissements, d'ictère.

Dans certaines situations, lors de la modification de l'absorption des oligo-éléments et des vitamines liposolubles, une faiblesse musculaire, une cécité nocturne peuvent survenir.

Lorsque la fibrose touche les cellules de l'appareil insulaire, l'activité endocrinienne de la glande est initialement affectée. À la suite de ces changements, le patient développe des symptômes d'une maladie diabétique.

  1. Urination fréquente.
  2. La soif.
  3. Peau sèche et muqueuses.
  4. État de somnolence.
  5. Démangeaisons de la peau.
  6. Syndrome d'impuissance chronique.

Étant donné que des manifestations graves de la maladie sont observées en raison d'une exacerbation de la maladie, un examen médical annuel doit être effectué chaque année..

Diagnostique

Les modifications pancréatiques fibreuses ne sont pas considérées comme un diagnostic. Similaire est un signe inquiétant de la présence d'une maladie concomitante, qui nécessite la poursuite des mesures de diagnostic des maladies chroniques, y compris les organes situés à proximité.

Après 65 ans, lorsque le pancréas est remplacé par un épithélium conjonctif, il est considéré comme la norme et n'appartient pas au critère de la présence d'autres pathologies chroniques.

Pour identifier la pathologie, il existe plusieurs méthodes de diagnostic..

  1. Analyse du tableau clinique à l'aide de l'examen et de la détermination des plaintes des patients.
  2. Recherche en laboratoire et fonctionnelle.
  3. Diagnostic échographique.
  4. Méthodes instrumentales.

Lors de l'examen du patient, le médecin identifiera un certain nombre de signes indiquant le développement de la maladie.

  1. Changements dystrophiques.
  2. Langue et peau tégument trop séchées.
  3. La présence de cyanose, rougeur sur le visage.
  4. Mort de cellulose sous la peau à l'épicentre du pancréas.

À l'aide de tests de laboratoire, une protéine sanguine réduite, un agent albumine-globuline réduit est détecté.

Si l'emploi des enzymes a diminué, cela indique une atteinte organique puissante, jusqu'à la moitié ou un remplacement focal du parenchyme pancréatique par un épithélium conjonctif.

L'échographie fait référence à la méthode de diagnostic la plus couramment utilisée en gastro-entérologie. Cette technique permet d'étudier et d'analyser le pancréas enflammé.

  1. Placement du péritoine.
  2. Forme de taille.
  3. La structure et le coefficient d'homogénéité du tissu pancréatique.

Fondamentalement, l'évaluation est basée sur les indicateurs modifiés de saturation et d'échogénicité de l'organe. Avec une augmentation du niveau d'échogénicité, un compactage de la muqueuse est observé. Cela conduit à un gonflement, qui se forme à la suite de dommages ou de la propagation du tissu cicatriciel. Dans cette position, la fibrose est considérée comme modérée..

En raison de troubles focaux, une puissante compression par les cellules graisseuses de l'une des parties de l'organe qui a subi un phénomène douloureux se forme. L'identification du foyer fibreux de grands volumes indique la formation d'une tumeur bénigne. La victime reçoit un diagnostic de fibrome ou de lipome.

Comment les changements fibrotiques affectent le fonctionnement de l'organe muqueux, révélés au moyen d'une analyse caprologique des selles. Si des hétérocaryons non digérés, des inserts graisseux, des substances amylacées sont détectés, la production pancréatique d'enzymes digestives est insuffisante..

Et la pathologie est également diagnostiquée par:

  • identifier le volume d'enzymes dans le secret de la digestion;
  • Échantillons de lasus.

Pour confirmer les troubles des organes fibrotiques, une TDM est réalisée. Lorsque les données ne sont pas disponibles, une biopsie est possible. Cette méthode fournit des résultats indiscutables et une image précise des anomalies morphologiques est visible..

Traitement de la fibrose

La plupart des victimes après le diagnostic s'intéressent à la lipofibromatose pancréatique, qu'est-ce que c'est? La lipofibromatose est une dégénérescence graisseuse de la glande, dans laquelle se produit une séparation inégale des tissus entre les cellules graisseuses. Souvent fixé chez les personnes âgées, qui ont souffert pendant longtemps d'une maladie diabétique.

La médecine n'a pas encore fourni de médicaments qui transforment l'épithélium conjonctif en tissu de travail. Toutes les mesures de traitement sont envoyées pour arrêter les signes et alléger l’état du patient..

Initialement, la victime se voit prescrire des aliments diététiques. Une telle mesure permet de stopper l'inflammation et de soulager l'organe. Vous ne pouvez pas manger des aliments gras, en supprimant également de l'alimentation:

Sont exclus de l'alimentation les produits qui améliorent la production de jus digestif:

Le patient doit manger de façon fractionnée, boire beaucoup de liquides. La consommation de boissons alcoolisées avec fibrose est strictement interdite. La cuisson s'effectue à la vapeur ou bouillie, les fruits sont cuits au four.

Le menu principal du patient comprend:

Parmi les boissons, le thé vert et noir, la compote sans sucre, les boissons aux fruits, les baies et les décoctions de légumes sont autorisées. La pharmacothérapie est choisie en tenant compte de l'intolérance personnelle et de la gravité de la maladie principale.

Sur la base des raisons qui ont provoqué le remplacement du tissu conjonctif sain, la thérapie étiotropique est sélectionnée.

Le contrôle de l'indice enzymatique est important dans le traitement de la pathologie. Et le médecin prescrira également un traitement avec des groupes de médicaments, en fonction des facteurs qui ont provoqué le processus inflammatoire.

  1. Antispasmodiques - Drotaverinum.
  2. Glucocorticostéroïdes.
  3. Interférons.
  4. Antibiotiques.
  5. Analgésiques.
  6. Antiémétique - métoclopramide.
  7. Préparations enzymatiques digestives telles que Créon, Pangrol.

Avec la cure appropriée pour les troubles fibreux du pancréas, le processus digestif du patient se normalise et le poids diminue. Cependant, il existe des situations où une chirurgie ou un traitement endoscopique est nécessaire en gastro-entérologie.

  1. Douleur sans fin dans le pancréas qui ne peut pas être soulagée par l'utilisation d'analgésiques.
  2. Le canal digestif est comprimé.
  3. Les tissus se transforment en tumeur.
  4. Des kystes post-nécrotiques se développent dans la glande.
  5. Un jaunissement de la peau est observé.

Prévision et prévention

En cas de maladie, le pronostic est révélé par la taille du tissu agissant, suite au traitement prescrit. Si vous éliminez complètement l'alcool et les produits nocifs de l'alimentation, utilisez correctement des agents enzymatiques, la maladie pendant une longue période peut ne pas vous rappeler. Dans ce cas, il est complètement impossible de se débarrasser de la maladie pancréatique. Étant donné que les changements fibreux dans le pancréas ne peuvent pas être guéris, il est recommandé de respecter des mesures préventives.

  1. Exclure l'alcool, les cigarettes.
  2. Ne pas trop manger, en particulier les aliments gras.

Il est important en cas de modifications fibrotiques de la glande pancréatique de manger rationnellement, en ajustant la qualité des plats consommés et en buvant suffisamment de liquide. Il est nécessaire de respecter le mode de vie correct des patients et d'éviter le stress stressant.

Fibrose pancréatique (sclérose)

La fibrose pancréatique n'est pas une maladie indépendante. Ce processus pathologique est caractérisé par le développement de changements indésirables dans la structure de l'organe, qui apparaissent dans la plupart des cas en raison de la progression de la forme chronique de la pancréatite. Le plus souvent, la lipofibrose pancréatique est détectée par échographie. Très souvent, une telle maladie ne présente aucun symptôme et est détectée lors d'un examen de routine par un médecin.

Les causes

En cas d'influence régulière de facteurs indésirables sur le tissu structurel de l'organe, le pancréas commence à s'effondrer progressivement. Comme la disparition complète de la muqueuse du corps est impossible, un remplacement progressif des cellules mortes par des tissus vides ou graisseux commence. Les sites cellulaires nouvellement formés ne sont pas en mesure de remplir les fonctions nécessaires, ce qui provoque une violation des processus métaboliques. De tels changements pancréatiques peuvent entraîner un dysfonctionnement complet ou partiel des organes..

Le principal danger des changements fibrotiques est qu'il est impossible de restaurer les tissus endommagés. Il est impossible d'inverser le processus de remplacement des cellules saines par du tissu adipeux même avec l'utilisation de médicaments et une intervention chirurgicale. Si les changements fibreux dans la glande ne sont pas arrêtés en temps opportun, la formation de tumeurs est possible.

Dans de nombreux cas, la croissance du tissu fibreux se produit à la suite de processus inflammatoires dans l'organe. Cela peut se produire avec une forme chronique de dysfonctionnement pancréatique..

Les facteurs les plus courants pouvant conduire au développement de la fibrose comprennent:

  • la présence d'un excès de poids;
  • l'abus d'alcool
  • fumeur;
  • empoisonnement par des produits chimiques de diverses étiologies;
  • violation du système biliaire (inflammation de la vésicule biliaire, maladie des calculs biliaires);
  • processus inflammatoires dans le duodénum;
  • malnutrition;
  • maladies infectieuses;
  • utilisation prolongée de certains médicaments;
  • situations stressantes fréquentes;
  • prédisposition héréditaire;
  • augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes.

Avec le développement d'une forme aiguë de pancréatite, une nécrose peut apparaître, qui affecte une grande partie de l'organe. À cet égard, le tissu adipeux fibreux commence à croître plus rapidement. Dans le cas d'une pancréatite chronique, le processus inflammatoire ne progresse pas si rapidement et ne s'accompagne pas de symptômes douloureux. Par conséquent, très souvent, une personne ne soupçonne même pas que des changements pathologiques se produisent dans son corps. Les signes de la maladie n'apparaissent que lors d'une attaque de la maladie sous-jacente.

Symptomatologie

Avec le développement de la fibrose pancréatique, les symptômes correspondent à la maladie sous-jacente. Au stade initial du développement de la maladie, aucun signe prononcé n'est observé. Avec une exacerbation focale de la pancréatite, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • douleur sous les côtes du côté gauche;
  • douleurs de ceinture de nature paroxystique aiguë ou douloureuse constante;
  • nausées (surtout après avoir mangé des aliments gras et fumés);
  • selles fréquentes;
  • la présence d'aliments non digérés dans les fèces.

Dans le cas d'un type permanent de pancréatite, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • violation de l'activité digestive (perte d'appétit, sensation de lourdeur dans l'estomac, selles irrégulières);
  • douleur dans le côté gauche de l'hypochondre, qui sont de nature périodique;
  • ballonnements, flatulences;
  • anorexie.

Si la pathologie est sévère, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur intense de type coupure dans la région épigastrique et dans l'hypochondre gauche (surtout après avoir mangé);
  • douleur de ceinture dans le haut de l'abdomen;
  • une sensation constante de ballonnements et de lourdeur dans l'estomac après avoir mangé;
  • éructations prononcées;
  • la nausée;
  • perte d'appétit;
  • flatulence;
  • la diarrhée;
  • la présence d'aliments non digérés dans les fèces;
  • anorexie.

Avec la fibrose d'étiologie focale, les signes de la maladie dépendent directement de la taille du compactage. Si la plupart de l'organe a subi des changements pathologiques, les organes voisins seront serrés par la glande, ce qui entraînera une envie fréquente de vomir. Souvent, une telle maladie conduit au développement d'un ictère.

Diagnostique

La consultation d'un gastro-entérologue avec compactage fibreux dans le pancréas permet d'identifier de nombreux symptômes caractéristiques de la maladie, tels que:

  • changements dystrophiques;
  • peau sèche et muqueuses;
  • cyanose;
  • rougeur de la peau du visage;
  • atrophie du tissu sous-cutané dans la zone de projection du pancréas.

A la palpation, le pancréas se caractérise par un compactage focal important. À la suite de tests de laboratoire, une diminution significative du niveau de protéines dans le sang et une diminution du coefficient albumine-globuline sont détectées. De plus, il y a une activité réduite des enzymes pancréatiques, y compris l'amylase. Ce symptôme est défavorable car il indique une destruction importante de la structure de la glande. Dans ce cas, le tissu fibreux développe de grands foyers.

Le moyen le plus important et le plus efficace de diagnostiquer cette maladie est un examen échographique de la cavité abdominale. Dans ce cas, une augmentation diffuse de l'échogénicité de la glande est détectée. La structure de l'organe est hétérogène, la taille est considérablement réduite. Parfois, une expansion du conduit de Wirsung peut être détectée.

L'échographie endoscopique est plus informative. Cette méthode de diagnostic vous permet de déterminer les inclusions lourdes linéaires de différentes longueurs et formes, la tubérosité des contours, le parenchyme hyperéchogène. Pendant la mise en œuvre de l'ERCP, des changements pathologiques dans l'appareil canalaire causés par la fibrose et la formation de cicatrices peuvent être détectés.

Afin de confirmer le diagnostic préliminaire, une tomodensitométrie du pancréas peut être nécessaire. Si cette méthode de diagnostic n'a pas fourni les informations nécessaires, une biopsie du pancréas peut être prescrite, ce qui permet d'obtenir les informations nécessaires sur les changements pathologiques de l'organe.

Méthodes de traitement

À ce jour, il n'existe pas de méthodes spécifiques de traitement des maladies fibreuses du pancréas. L'objectif principal des mesures thérapeutiques est de normaliser la fonction digestive de l'organe affecté, d'éliminer la douleur et d'autres symptômes désagréables.

Pendant la rémission de la forme chronique de la pancréatite, le patient se voit prescrire un régime basé sur l'utilisation d'aliments riches en protéines, la quantité de graisses et de glucides doit être réduite. La nourriture doit être prise en petites portions au moins 5 fois par jour. La quantité de sel ne doit pas dépasser 6 g par jour. La consommation d'alcool, même en petite quantité, est strictement interdite.

Avec le développement de la fibrose pancréatique, le traitement devrait viser principalement à réguler le niveau des enzymes. Selon le type de processus inflammatoire dans l'organe, le médecin peut prescrire les médicaments suivants:

  • médicaments antispasmodiques;
  • des agents qui réduisent la sécrétion gastrique;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • analgésiques et analgésiques;
  • antienzyme et médicaments antiémétiques;
  • glucocorticostéroïdes;
  • préparations d'interféron;
  • solutions de détoxication;
  • médicaments hypoglycémiants;
  • antibiotiques.

Le critère principal, qui indique que la fibrose focale est traitée de la bonne manière, est d'arrêter la perte de poids corporel et de normaliser la digestion.

Une intervention endoscopique et chirurgicale peut être prescrite en présence des facteurs suivants:

  • douleur persistante qui ne disparaît pas après la prise de médicaments;
  • ictère mécanique;
  • la formation d'un kyste post-nécrotique dans le pancréas;
  • compression du canal pancréatique ou grande papille duodénale;
  • la formation de néoplasmes de nature différente.

Le pronostic d'une maladie de ce type dépend de la taille des tissus fonctionnels et du respect par le patient de toutes les prescriptions du médecin. Si vous ne négligez pas le traitement prescrit et abandonnez complètement la malbouffe et l'alcool, la pathologie peut ne pas évoluer pendant longtemps. Cependant, il est impossible de guérir complètement la maladie.

Prévention des maladies

Il est recommandé de commencer à prendre des mesures préventives à temps. Malgré le pronostic décevant de la maladie, il est possible d'améliorer significativement la qualité de vie et d'arrêter la progression de la pathologie. Tout d'abord, les règles suivantes doivent être respectées:

  • arrêter de fumer;
  • éviter de trop manger (en particulier les aliments gras);
  • arrête de boire.

De plus, il est important de maintenir une bonne nutrition. Pour ce faire, vous devez ajuster la qualité des aliments utilisés et boire plus de liquides. Vous devez également mener une vie saine et éviter les tensions nerveuses.

En présence de diverses maladies chroniques, il est important de stopper leurs attaques à temps. Il est recommandé d'accorder une attention particulière aux rémissions de maladies pancréatiques, lorsque le corps peut s'enflammer sous l'influence de certains facteurs externes..

Il est très important de traiter en temps opportun les maladies qui peuvent déclencher des changements pathologiques dans la structure de la glande. Pour ce faire, vous devriez consulter régulièrement un médecin et subir un examen médical de routine obligatoire.

Malgré le fait qu'il existe un grand nombre de raisons qui contribuent à l'apparition de la fibrose, qui ne peut être influencée, il est nécessaire de mener un mode de vie sain. Cela aidera à réduire le risque de nombreuses maladies des organes internes..

La fibrose est une maladie très grave, donc l'automédication est strictement interdite. Ce n'est qu'en contactant un spécialiste expérimenté qui procédera à l'examen nécessaire et prescrira le bon traitement, que vous pourrez éviter la progression de la pathologie et le développement de complications graves.

Fibrose pancréatique: qu'est-ce que c'est, symptômes, diagnostic, traitement

Les maladies du pancréas ont un tableau clinique aigu et sont difficiles à traiter. Le stade final de leur développement est la fibrose ou, comme on l'appelle également, la sclérose pancréatique, dans le cas où les cellules des glandes fonctionnelles sont remplacées par du tissu conjonctif, ce qui provoque un dysfonctionnement organique. La fibrose pancréatique peut se développer lentement et rapidement, entraînant de graves conséquences. Et pour les éviter, le traitement doit commencer immédiatement après le diagnostic. Sinon, tout peut se terminer par une issue mortelle soudaine..

Caractéristiques de la pathologie

Cette maladie est diagnostiquée assez souvent. C'est une conséquence de la complication d'un dysfonctionnement chronique chronique des organes. Le remplacement des tissus sains par du tissu conjonctif pour la fibrose pancréatique affecte négativement son activité. Il y a une inhibition progressive de la production d'enzymes pancréatiques - des substances qui sont activement impliquées dans le processus de digestion..

Cette pathologie fait référence à des conditions irréversibles. Cependant, sous réserve de tous les conseils d'un médecin et d'une thérapie compétente, le patient peut ralentir la progression de la maladie. Ignorer les recommandations et les médicaments irréguliers aggrave la situation. Au cours des dernières années, le nombre de patients souffrant de fibrose pancréatique a considérablement augmenté. Cette tendance est associée à une augmentation de l'incidence de la pancréatite chronique et aiguë, ce qui conduit au développement de complications..

De nombreuses études médicales ont montré que les personnes qui boivent systématiquement de l'alcool, après environ 15 ans, dysfonctionnent dans le travail de cet organisme. Chez les personnes sujettes à l'alcoolisme, les tissus sains sont remplacés par des tissus conjonctifs. Avec un mauvais mode de vie, la pathologie peut entraîner la mort.

Complications

Le plus souvent, de telles conséquences pathologiques sont observées, telles que:

  • Diabète;
  • mauvaise digestion - échec de la division des aliments dans le duodénum;
  • malabsorption - malabsorption des nutriments dans le duodénum 12;
  • perte de poids jusqu'à épuisement.

Types de maladies

Il existe plusieurs types de maladie:

  1. Fibrose kystique. Elle se caractérise par la formation d'une tumeur bénigne dans les canaux de l'organe. Au premier stade, la maladie n'a pas de symptômes prononcés. Lorsqu'une pathologie se développe chez une personne, ses signes apparaissent. Un organe endommagé produit un suc pancréatique épais contenant une énorme quantité d'enzymes. Le kyste ne permet pas à ce secret de pénétrer dans les intestins, ce qui entraîne une altération de la digestion.
  2. Avec la fibrose diffuse, le processus pathologique se propage à toutes les parties de l'organe. En l'absence de thérapie, le pancréas est complètement affecté. La maladie s'accompagne d'une diminution de la production d'enzymes. Une telle maladie se caractérise par un tableau clinique brillant, il est difficile.

  • Une autre forme de pathologie est la fibrose pancréatique focale. Ce que c'est? Ce terme signifie des dommages à une zone limitée d'un organe. La lésion ne couvre pas tous les tissus. Les symptômes de la maladie dépendent du volume des foyers. De petites zones de fibrose dans le pancréas n'entraînent pas de symptômes prononcés.
  • En outre, il existe d'autres types de maladies. Par exemple, en présence de tissu conjonctif dans une zone de l'organe, le fibrome est diagnostiqué. Cette tumeur est bénigne. Elle n'est pas sujette à une croissance rapide et à la formation de métastases. En règle générale, le néoplasme n'aggrave pas la qualité de vie du patient (sauf dans les cas où le fibrome devient grand et appuie sur des vaisseaux, des organes proches). Chez certains patients, les tissus sains sont remplacés par des tissus fibreux et gras. Ensuite, les experts diagnostiquent la fibrolipomatose.

    Fibrose kystique pancréatique (fibrose kystique)

    Catégorie parente: Catégorie de tests: Maladies hépatobiliaires et maladies du pancréas

    Maladie récurrente autosomique causée par une mutation génétique sur le 7e chromosome, dont la fonction principale est de réguler le transport de l'eau et du sel, en particulier des chlorures, à travers les membranes cellulaires au moyen d'un régulateur spécial transmembranaire protéique - fibrose kystique (CFTR).

    Il doit y avoir au moins un symptôme clinique caractéristique (respiratoire, transpiration excessive, gastro-intestinale), ou des frères et sœurs atteints de mucoviscidose, ou un dépistage néonatal positif et des chlorures dans le liquide de sudation ^ 60 meq / l, ou la présence de 2 gènes MVTR, ou

    différence positive dans le potentiel transmembranaire nasal.

    Test quantitatif d'iontophorèse de la pilocarpine de sueur (correctement effectué)

    Une concentration importante de chlorure dans la sueur (> 60 meq / l) est constamment observée avec la fibrose kystique. Augmentation de la teneur en sodium (> 60 meq / l) ou augmentation dans une moindre mesure; le potassium est déterminé chez presque tous les homozygotes, 3 à 5 fois plus élevé que chez les individus en bonne santé ou les patients atteints d'autres maladies. Ils sont déterminés du moment de la naissance à la mort, et le degré de violation ne dépend pas de la gravité de la maladie ou de l'implication de l'organe dans le processus pathologique. H / S est de 98% / 83%; PCR - 93%. Volume de transpiration non augmenté.

    Chlorures de sueur: 40-59 meq / l, ce niveau est considéré comme limite et nécessite une enquête plus approfondie. Indice

    Remarque: le test de conductivité de la sueur n'est pas équivalent au test de concentration de chlorure. Indice de conductivité de la sueur - test de dépistage; > 50 meq / l - un indicateur quantitatif des chlorures dans la sueur. La conductivité électrique est d'environ 15 meq / l, ce qui est supérieur à la concentration en sueur.

    Concentration de chlorure de sueur

    > 60 meq / l à 2 fois la mesure a une sensibilité de 90% avec des manifestations cliniques caractéristiques ou dans les antécédents familiaux et confirme le diagnostic de mucoviscidose.

    Interprétation des résultats

    Le test de la sueur est lourd de nombreuses erreurs techniques et de laboratoire, donc les tests doivent être dupliqués au moins deux fois et à des jours différents, en prenant> 100 mg de sueur pour la recherche.

    La performance chez les individus en bonne santé peut être augmentée, comme chez les patients atteints de cystose fibreuse, et l'augmentation est rapide (par exemple, lors d'exercices physiques, à haute température), mais la stimulation par la pilocarpine n'entraîne pas d'augmentation de la transpiration.

    Les minéralocorticoïdes réduisent la concentration de sodium dans la sueur d'environ 50% chez les personnes en bonne santé et de 10 à 20% en cas de fibrose kystique, dans ce dernier cas la concentration finale de sodium est significativement plus élevée que la normale.

    Augmenter

    Troubles endocriniens (par exemple insuffisance surrénale non traitée, hypothyroïdie, résistance à la vasopressine, diabète, hypoparathyroïdie familiale, pseudohypoaldostéronisme).

    Troubles métaboliques (par exemple troubles de l'alimentation, maladie d'accumulation de glycogène de type I, mucopolysaccharidose IH ou IS, fucosidose).

    Troubles génito-urinaires (par exemple, syndrome de Klenefelter, néphrose).

    Maladies allergiques immunologiques (p. Ex. Hypogammaglobulinémie, prolongation

    perfusion de prostaglandine E1, dermatite atopique).

    Maladies neuropsychiatriques (p. Ex. Anorexie).

    Autres (par exemple, dysplasie ectodermique, déficit en G-6-FDH).

    • Changements de laboratoire secondaires à des complications qui suggèrent également un diagnostic de fibrose kystique.
    • Maladies pulmonaires chroniques (en particulier les lobes supérieurs) avec une diminution du p02, une augmentation du CO2, une alcalose métabolique, une infection récurrente sévère, un cœur pulmonaire, également des polypes nasaux, une pansinusite; l'absence de changements dans l'examen radiographique du sinus élimine largement la fibrose kystique.
    • Dans le lavage bronchopulmonaire, une teneur accrue en leucocytes polymorphonucléaires est généralement trouvée (à titre de comparaison:> 50% pour la fibrose kystique et 3% chez les patients sains) avec une augmentation significative du nombre absolu de neutrophiles, ce qui indique de manière fiable la fibrose kystique même en l'absence d'agents pathogènes.
    • La recherche bactériologique implique des techniques spéciales. Chez 25% des enfants de moins de 1 an, Staphylococcus aureus et pseudomonas sont détectés dans 20% des cultures des voies respiratoires; chez l'adulte, les pseudomonas donnent lieu à 80% des cas et S. aureus à 20%. H. influenzae est présent dans 3,4% des cultures. Pseudomonas aeruginosa est beaucoup plus souvent trouvé après traitement d'une infection staphylococcique, des tests d'identification spécifiques et des tests par hypothèse doivent être effectués avec P. auruginosa. La détermination de l'infection à P. cepacia est plus significative dans de. après un an. Une augmentation des anticorps sériques anti-P. aeruginosa peut documenter une infection suspectée avec des résultats de culture négatifs.

    Pancréatite chronique ou aiguë récurrente.

    • Insuffisance pancréatique: jusqu'à un an> 90%; chez l'adulte - 95%. Malnutrition protéique, hypoprotéinémie; la violation de la malabsorption des graisses avec une carence en vitamine B dans les fèces et le contenu duodénal indique un manque de traitement de la gélatine avec de la trypsine; test informatif jusqu'à 4 ans; diminution de la production de chymotrypsine.
    • Altération de la tolérance au glucose chez 40% des patients atteints de glucosurie et d'hyperglycémie dans 8% des cas précédant le développement du diabète.
    • Maladies du foie, y compris cirrhose, stéatose hépatique, rétrécissement des voies biliaires, cholélithiase, etc. dans ^ 5% des cas. La cholestase néonatale chez ^ 20% des enfants atteints de cette pathologie peut persister pendant des mois.
    • L'obstruction du méconium pendant la petite enfance est la cause de l'obstruction intestinale néonatale; détecté à la naissance chez 8% des enfants de ce groupe. Presque tous les enfants développeront un tableau clinique de la fibrose kystique.
    • Augmentation du cancer gastro-intestinal.

    Syndrome de perte de sel

    • Alcalose métabolique hypochlorémique et hypokaliémie due à une perte excessive d'électrolytes avec sueur et selles.
    • Appauvrissement aigu en sel.

    Les conséquences des anomalies des voies urinaires

    • Aspermie dans 98% des cas due à des modifications obstructives du canal déférent et à une épididymite, confirmée par une biopsie testiculaire.

    Les chlorures sériques, le sodium, le potassium, le calcium et les phosphates sont dans les limites normales jusqu'à ce que des complications se développent (par exemple, les maladies pulmonaires chroniques avec accumulation de CO2 et la perte massive de sels avec une transpiration excessive peuvent provoquer une hypokaliémie). Les électrolytes dans l'urine sont normaux.

    Dans la salive de la glande sous-maxillaire, une légère augmentation du chlorure et du sodium, mais pas du potassium,

    Un excès significatif de normes empêche l'utilisation diagnostique.

    La salive sous-maxillaire est trouble, avec une teneur accrue en calcium, en protéines totales et en amylase.

    Ces changements ne se trouvent généralement pas dans la salive de la glande parotide..

    L'électrophorèse des protéines de lactosérum détecte une augmentation des IgG et IgA

    progression de la maladie pulmonaire, pas d'augmentation marquée des IgM et IgD.

    L'albumine sérique est souvent abaissée (en raison de l'hémodilution dans les maladies cardiaques pulmonaires;

    peut être détecté avant l'implication cliniquement significative du cœur dans la pathologie).

    • Le génotypage de l'ADN (utilisant du sang pour l'analyse ou la scarification de la muqueuse de la joue) pour confirmer le diagnostic, basé sur deux mutations, est hautement spécifique mais non sensible. Un diagnostic de mucoviscidose est suggéré, mais l'absence de mutations géniques n'exclut pas la mucoviscidose en raison du grand nombre d'allèles. Chez un nombre important de patients atteints de mucoviscidose, les mutations génétiques ne peuvent pas être déterminées. L'étude doit être réalisée si les tests de sudation ont des valeurs limites ou des valeurs négatives. Vous pouvez aussi | utiliser pour identifier le chariot.

    Le génotype peut être associé à la gravité de la maladie. Le génotype ne peut pas être utilisé comme seul critère diagnostique de la fibrose kystique.

    La prévalence des 25 gènes les plus courants dans le panel dépend du groupe de population:

    • Le dépistage néonatal à l'aide de filtres secs pour mesurer la trypsine immunoréactive est utilisé pour confirmer les tests de sudation ou le génotypage. La norme est notée chez environ 15% des nourrissons, une augmentation des valeurs faussement négatives avec obstruction méconiale. Les médecins ne peuvent diagnostiquer la fibrose kystique chez 30% des enfants jusqu'à la fin de la première année de vie.
    • Étude prénatale d'échantillons de villosités choriales au premier trimestre ou obtenus par amniocentèse au deuxième ou au troisième trimestre:> 1000 mutations du gène CFTR (régulateur de conductivité transmembranaire pour la mucoviscidose), mais seulement 25 sont comptées chez environ 90% des porteurs. 52% sont homozygotes pour AF508 et 36% hétérozygotes pour DE508 / autres mutations.
    • La mesure de la différence de potentiel nasal électrique peut être plus fiable que les tests de sudation, mais beaucoup plus compliquée: -46 mV chez les patients et -19 mV chez les sains.

    Raisons du développement de la pathologie

    Cette maladie ne se produit généralement pas dans le contexte de la pleine santé. Elle est précédée d'un long processus d'inflammation chronique ou de pancréatite aiguë, conduisant à une nécrose tissulaire. Cette condition peut développer de l'eau par l'influence des facteurs suivants:

    1. La présence de l'obésité.
    2. Fumeur.
    3. Boire beaucoup d'alcool.

  • Affections des voies biliaires, qui s'accompagnent d'une augmentation de la pression dans les canaux.
  • Processus infectieux.
  • Intoxication.
  • Consommation prolongée et incontrôlée de drogues.
  • Fibrose kystique.
  • Dommages aux organes.
  • Stress psychologique.
  • Les principaux symptômes de la maladie

    Même en présence de vastes zones de dommages et de remplacement des tissus sains par du tissu conjonctif, le patient ne présente pas de symptômes de fibrose pancréatique. Il n'y a pas de manifestations spécifiques de cette pathologie. Cependant, les signes d'un processus inflammatoire indiquent la probabilité de son développement, par exemple:

    1. Rots d'air fréquents.
    2. Fièvre.
    3. Sensation de nausée.
    4. Attaques de vomissements et de hoquet.
    5. Flatulence.
    6. Gêne dans le péritoine, qui n'a pas de localisation claire.
    7. Bouche sèche.
    8. Perte d'appétit et perte de poids importante.
    9. Selles fréquentes et aqueuses jusqu'à huit fois par jour. Au cours des analyses de selles en laboratoire, une quantité importante de lipides non digérés se trouve en eux..

    Mesures diagnostiques

    En cas de suspicion de maladie, le patient doit consulter un spécialiste - un gastro-entérologue. Tout d'abord, le patient est examiné. Les symptômes de la fibrose pancréatique, qui peuvent être remplacés à l'extérieur, sont une insuffisance prononcée de poids corporel, une langue et une peau sèches, un visage rouge, des taches cyanotiques dans le péritoine. En outre, le médecin effectue une palpation du corps, des tests de laboratoire sur du matériel biologique. La présence de la maladie est indiquée par une diminution de l'activité des enzymes, une teneur insuffisante en protéines dans le sang. Une échographie est également requise..

    Au cours d'un tel diagnostic, une échogénicité accrue de l'organe, une augmentation du canal de Wirsung, une hétérogénéité de la structure tissulaire et une diminution de leur volume sont détectées. S'il a été possible de remarquer des signes de fibrose pancréatique par échographie, la tomodensitométrie est recommandée pour confirmer le diagnostic. Il y a des moments où cette technique ne fournit pas au spécialiste les informations nécessaires. Ensuite, le médecin effectue une biopsie d'organe.

    Diagnostique

    Les changements fibreux peuvent être détectés en utilisant des méthodes de diagnostic modernes. Pour un diagnostic précis sont utilisés:

    • méthodes instrumentales;
    • recherche en laboratoire;
    • tests fonctionnels;
    • Échographie.

    Il convient de noter qu'aux stades précoces du développement de changements dans les tissus de l'organe, les symptômes cliniques ne sont pas exprimés ou sont complètement absents. Dans ce cas, il est préférable de recourir à des tests de laboratoire. Grâce à eux, il est possible de détecter une diminution de la production d'enzymes - amylase, lipase et lactase. Mais la méthode la plus importante et la plus informative est l'échographie. Avec lui, il est possible de détecter des changements diffus dans les tissus de la glande même aux premiers stades..

    Thérapie médicamenteuse

    Les groupes de médicaments suivants sont prescrits aux patients atteints de fibrose pancréatique:

    1. Antispasmodiques (Drotaverinum).
    2. Médicaments qui arrêtent les vomissements (métoclopramide).
    3. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofénac).
    4. Enzymes pour améliorer la digestion (Créon, Pangrol).

    Bien sûr, tous ces médicaments doivent être utilisés uniquement selon les directives d'un spécialiste..

    En règle générale, cette maladie ne nécessite pas d'intervention chirurgicale. Dans des cas exceptionnels (lorsque le tissu affecté par la fibrose se transforme en tumeur), le médecin surveille régulièrement le patient et si le néoplasme commence à se développer rapidement, il est retiré.

    Recommandations nutritionnelles

    Le régime alimentaire est une condition importante pour maintenir le bien-être d'une personne atteinte de fibrose pancréatique. Avec une inflammation chronique de l'organe, ses fonctions sont violées. Des problèmes digestifs se produisent. Manger des aliments gras et lourds provoque une gêne dans le péritoine, des nausées, des vomissements, des éructations et des gaz. Le patient doit modifier son alimentation. Il faut refuser les produits contenant une grande quantité de lipides, des plats qui stimulent la libération de jus pancréatique (cornichons, marinades et assaisonnements, bouillon de viande, viandes fumées, frites). Il est recommandé au patient de manger jusqu'à 5 fois par jour, en petites portions, afin de réduire la charge sur l'organe affecté.

    De plus, une personne souffrant de cette pathologie doit être exclue:

    1. Produits laitiers gras (crème sure, crème, lait concentré).
    2. Aliments en conserve, plats cuisinés et restauration rapide.
    3. Lipides d'origine animale (matières grasses, bacon).
    4. Pâtisserie, desserts (gâteaux, gâteaux, chocolat, tartes, glaces).
    5. Boissons alcoolisées.
    6. Thé fortement infusé, café, soda, cacao.
    7. Baies et fruits au goût aigre.
    8. Ail, oignon.

    Le régime alimentaire de la fibrose pancréatique devrait inclure ces produits:

    1. Légumes (citrouille, aubergine, navets, carottes, concombres, pommes de terre, chou-fleur).
    2. Fruits (fraises, kiwi, pommes douces, mangues, melons et pastèques).
    3. Riz, sarrasin et semoule, flocons d'avoine.
    4. Viandes maigres (lapin, boeuf, poulet, dinde).
    5. Poisson maigre.
    6. Produits laitiers non acides à faible teneur en lipides.

    Il n'est pas recommandé aux patients de manger des plats trop chauds ou trop froids. Il est préférable de cuire des aliments, de les cuire à la vapeur, de cuisiner, de moudre avec un mélangeur. Les bonbons sont acceptables en quantités minimales une fois par jour..

    Méthodes de thérapie non conventionnelles

    Avec la fibrose pancréatique, le traitement avec des remèdes populaires implique l'utilisation des plantes médicinales suivantes:

    1. Racines d'élécampane.
    2. L'avoine.
    3. Fenouil.
    4. Menthe poivrée.

  • Centaury.
  • Rose musquée (racines).
  • Stonecrop magenta.
  • aneth.
  • Violet tricolore.
  • Hypericum perforatum.
  • Cudweed.
  • Coriandre.
  • Les remèdes populaires ne doivent pas être utilisés comme principale méthode de thérapie. Avant de les utiliser, consultez un spécialiste..

    Comment prévenir le développement de la pathologie?

    Le principal moyen de prévenir la fibrose pancréatique est de surveiller régulièrement l'état de l'organe. En outre, il est nécessaire d'exclure les facteurs pouvant entraîner une détérioration de ses fonctions. Il s'agit de fumer, de boire de l'alcool et des aliments contenant de grandes quantités de lipides. Le processus inflammatoire dans le pancréas, comme vous le savez, se produit en raison de la dépendance. De plus, il est nécessaire de mener une thérapie opportune et compétente des pathologies pouvant provoquer le développement d'une fibrose (par exemple, des troubles de la vésicule biliaire).

    Prophylaxie

    Étant donné que la fibrose ne peut pas être complètement guérie, la prophylaxie est recommandée en temps opportun. Tout d'abord, vous devez vous débarrasser des irritants qui provoquent l'apparition de la maladie. Il s'agit notamment de:

    • fumeur;
    • l'abus d'alcool;
    • manger trop d'aliments gras.

    Il est important d'éliminer les erreurs nutritionnelles, de boire autant de liquide que possible, de ne pas vous surcharger d'efforts physiques intenses et d'éviter le stress. En présence de maladies chroniques, il est important d'arrêter les attaques en temps opportun. Une attention particulière doit être accordée à la période de rémission de l'inflammation pancréatique, lorsque le pancréas peut s'enflammer sous l'influence de facteurs provoquants..

    Les patients atteints de fibrose sont soumis à un examen médical obligatoire et sont envoyés à l'hôpital. Les patients sont enregistrés pour un examen de routine et pour clarifier l'image complète et étudier le degré de changements pathologiques.

    Prévoir

    Malheureusement, il n'existe pas de méthodes de traitement capables de réparer complètement un organe endommagé. Les médicaments et les méthodes alternatives de thérapie ne transforment pas le tissu conjonctif en parenchyme. Ce processus n'est pas possible. Les patients posent souvent une question aux spécialistes sur les perspectives d'une maladie telle que la fibrose pancréatique, le pronostic. Combien vivent avec une pathologie similaire? Il est impossible de répondre sans équivoque dans ce cas. Le pronostic est déterminé par des facteurs tels que les caractéristiques du fonctionnement de l'organe endommagé, la répartition des lésions, les caractéristiques individuelles du patient (par exemple, la présence ou l'absence de dépendances). Le strict respect de toutes les recommandations du médecin donne au patient une chance de vivre normalement et longtemps..

    Pour éviter la récurrence d'une inflammation chronique du pancréas (pancréatite), le tabagisme et l'utilisation de produits contenant de l'alcool doivent être complètement éliminés. Avec les exacerbations de la maladie, il est nécessaire de prendre les médicaments prescrits par le médecin (moyens pour éliminer les crampes, médicaments pour améliorer le processus de digestion, etc.).

    Les changements dans la structure de l'organe ne provoquent pas à eux seuls la mort. Cependant, pour éviter les complications, il est nécessaire de subir régulièrement des examens, des diagnostics échographiques du pancréas, suivre les recommandations des gastro-entérologues.

    Méthodes de traitement

    Lipomatose pancréatique

    Le traitement de cette pathologie est effectué de plusieurs manières: conservatrice et chirurgicale. Un traitement conservateur est prescrit si la lésion ne dépasse pas 40% du pancréas. Son objectif principal est de compenser l'insuffisance exocrine et intracécrétoire. Pour cela, tous les patients, sans exception, se voient attribuer un régime spécial (table de traitement n ° 5p), ce qui implique l'utilisation d'aliments riches en protéines et de produits qui stimulent la production d'enzymes digestives. Dans le même temps, les glucides digestibles sont une limitation obligatoire. Dans la mesure du possible, leur utilisation est exclue..

    Parallèlement au régime alimentaire, un traitement étiotrope est prescrit, dont l'action vise à éliminer la cause de la fibrose. Et pour compenser le manque d'enzymes digestives dans le corps, des préparations enzymatiques spéciales sont prescrites.

    Dans le cas où la fibrose affecte plus de 40% du pancréas, un traitement chirurgical est effectué, qui consiste à retirer la partie affectée de la glande. L'opération peut se produire de plusieurs façons - laparotomie et laparoscopie. La dernière méthode d'intervention chirurgicale est moins traumatisante, mais son application, malheureusement, n'est pas toujours possible.


    La chirurgie est le traitement le plus efficace de la fibrose pancréatique.

    Après l'opération, pendant plusieurs jours, le patient est soumis à un régime de famine, puis son régime est construit selon le type de table de traitement n ° 5p, qui a été mentionné ci-dessus. L'administration à vie de préparations enzymatiques est également prescrite..

    Fibrose pancréatique et fibrolipomatose: ce qui menace des changements irréversibles


    Douleur dans le côté gauche
    La fibrose pancréatique est un ensemble complet de changements pathologiques qui se produisent dans un organe. Elle se caractérise par le remplacement progressif du parenchyme par du tissu conjonctif. Des processus similaires provoquent une pancréatite fibreuse chronique. Les changements s'accompagnent de douleurs et de symptômes de troubles dyspeptiques. Le traitement de la fibrose pancréatique vise à arrêter le processus pathologique.

    Caractéristiques de la pathologie

    Cette maladie est diagnostiquée assez souvent. C'est une conséquence de la complication d'un dysfonctionnement chronique chronique des organes. Le remplacement des tissus sains par du tissu conjonctif pour la fibrose pancréatique affecte négativement son activité. Il y a une inhibition progressive de la production d'enzymes pancréatiques - des substances qui sont activement impliquées dans le processus de digestion..

    Cette pathologie fait référence à des conditions irréversibles. Cependant, sous réserve de tous les conseils d'un médecin et d'une thérapie compétente, le patient peut ralentir la progression de la maladie. Ignorer les recommandations et les médicaments irréguliers aggrave la situation. Au cours des dernières années, le nombre de patients souffrant de fibrose pancréatique a considérablement augmenté. Cette tendance est associée à une augmentation de l'incidence de la pancréatite chronique et aiguë, ce qui conduit au développement de complications..

    De nombreuses études médicales ont montré que les personnes qui boivent systématiquement de l'alcool, après environ 15 ans, dysfonctionnent dans le travail de cet organisme. Chez les personnes sujettes à l'alcoolisme, les tissus sains sont remplacés par des tissus conjonctifs. Avec un mauvais mode de vie, la pathologie peut entraîner la mort.

    Un peu de lipomatose

    Il s'agit d'une maladie (manifestation de pancréatite) qui provoque une dégénérescence graisseuse. Cela conduit généralement à une distribution focale des cellules graisseuses dans les tissus du pancréas.

    Il existe de telles formes de cette maladie:

    • Lipomatose nodulaire - des ganglions apparaissent, généralement situés symétriquement, entourés d'une capsule. En règle générale, les nœuds ont de nombreux foyers sur le corps.
    • Diffus - souvent formé dans la couche sous-cutanée du pancréas. La pathologie est caractérisée par l'apparition de nombreuses cellules graisseuses qui se développent le long des fibres musculaires. Il n'y a pas de frontières.
    • Nodule diffus - combine les symptômes de deux pathologies décrites ci-dessus.

    Types de maladies

    Il existe plusieurs types de maladie:

    1. Fibrose kystique. Elle se caractérise par la formation d'une tumeur bénigne dans les canaux de l'organe. Au premier stade, la maladie n'a pas de symptômes prononcés. Lorsqu'une pathologie se développe chez une personne, ses signes apparaissent. Un organe endommagé produit un suc pancréatique épais contenant une énorme quantité d'enzymes. Le kyste ne permet pas à ce secret de pénétrer dans les intestins, ce qui entraîne une altération de la digestion.
    2. Avec la fibrose diffuse, le processus pathologique se propage à toutes les parties de l'organe. En l'absence de thérapie, le pancréas est complètement affecté. La maladie s'accompagne d'une diminution de la production d'enzymes. Une telle maladie se caractérise par un tableau clinique brillant, il est difficile.

  • Une autre forme de pathologie est la fibrose pancréatique focale. Ce que c'est? Ce terme signifie des dommages à une zone limitée d'un organe. La lésion ne couvre pas tous les tissus. Les symptômes de la maladie dépendent du volume des foyers. De petites zones de fibrose dans le pancréas n'entraînent pas de symptômes prononcés.
  • En outre, il existe d'autres types de maladies. Par exemple, en présence de tissu conjonctif dans une zone de l'organe, le fibrome est diagnostiqué. Cette tumeur est bénigne. Elle n'est pas sujette à une croissance rapide et à la formation de métastases. En règle générale, le néoplasme n'aggrave pas la qualité de vie du patient (sauf dans les cas où le fibrome devient grand et appuie sur des vaisseaux, des organes proches). Chez certains patients, les tissus sains sont remplacés par des tissus fibreux et gras. Ensuite, les experts diagnostiquent la fibrolipomatose.

    Qu'est-ce que la fibrose

    Le pancréas se compose de deux tissus - stroma et parenchyme. Le tissu conjonctif fournit une fonction de soutien.

    Le parenchyme est un tissu dont les cellules sécrètent des enzymes pancréatiques et de l'insuline. Sous l'influence de facteurs destructeurs, la destruction du parenchyme et sa fibrose.

    Le processus progresse si le parenchyme commence à changer. En présence de cicatrice et de tissu adipeux, la fibrolipomatose serait.

    La fibrose est un processus irréversible, car le tissu affecté n'est pas restauré. Parfois, la prolifération de tissus pathologiques se produit de manière incontrôlable.

    Raisons du développement de la pathologie

    Cette maladie ne se produit généralement pas dans le contexte de la pleine santé. Elle est précédée d'un long processus d'inflammation chronique ou de pancréatite aiguë, conduisant à une nécrose tissulaire. Cette condition peut développer de l'eau par l'influence des facteurs suivants:

    1. La présence de l'obésité.
    2. Fumeur.
    3. Boire beaucoup d'alcool.

  • Affections des voies biliaires, qui s'accompagnent d'une augmentation de la pression dans les canaux.
  • Processus infectieux.
  • Intoxication.
  • Consommation prolongée et incontrôlée de drogues.
  • Fibrose kystique.
  • Dommages aux organes.
  • Stress psychologique.
  • Les principaux symptômes de la maladie

    Même en présence de vastes zones de dommages et de remplacement des tissus sains par du tissu conjonctif, le patient ne présente pas de symptômes de fibrose pancréatique. Il n'y a pas de manifestations spécifiques de cette pathologie. Cependant, les signes d'un processus inflammatoire indiquent la probabilité de son développement, par exemple:

    1. Rots d'air fréquents.
    2. Fièvre.
    3. Sensation de nausée.
    4. Attaques de vomissements et de hoquet.
    5. Flatulence.
    6. Gêne dans le péritoine, qui n'a pas de localisation claire.
    7. Bouche sèche.
    8. Perte d'appétit et perte de poids importante.
    9. Selles fréquentes et aqueuses jusqu'à huit fois par jour. Au cours des analyses de selles en laboratoire, une quantité importante de lipides non digérés se trouve en eux..

    Mesures diagnostiques

    En cas de suspicion de maladie, le patient doit consulter un spécialiste - un gastro-entérologue. Tout d'abord, le patient est examiné. Les symptômes de la fibrose pancréatique, qui peuvent être remplacés à l'extérieur, sont une insuffisance prononcée de poids corporel, une langue et une peau sèches, un visage rouge, des taches cyanotiques dans le péritoine. En outre, le médecin effectue une palpation du corps, des tests de laboratoire sur du matériel biologique. La présence de la maladie est indiquée par une diminution de l'activité des enzymes, une teneur insuffisante en protéines dans le sang. Une échographie est également requise..

    Au cours d'un tel diagnostic, une échogénicité accrue de l'organe, une augmentation du canal de Wirsung, une hétérogénéité de la structure tissulaire et une diminution de leur volume sont détectées. S'il a été possible de remarquer des signes de fibrose pancréatique par échographie, la tomodensitométrie est recommandée pour confirmer le diagnostic. Il y a des moments où cette technique ne fournit pas au spécialiste les informations nécessaires. Ensuite, le médecin effectue une biopsie d'organe.

    Méthodes de diagnostic

    Le moyen le plus rapide et le moins cher de diagnostiquer les changements fibrotiques est une échographie. Une augmentation du tissu conjonctif et fibreux est indiquée par une augmentation de l'échogénicité de l'organe.

    L'examen d'une personne est également important: la peau est sèche et sa turgescence est réduite.

    Si des changements diffus sont perceptibles à l'échographie, les zones pathologiques sont situées uniformément dans le tissu pancréatique. La même chose est observée avec les renaissances fibro-grasses. Avec les changements focaux, un site d'organe est affecté.

    Une analyse des selles est prescrite pour déterminer le degré de fonctionnalité pancréatique altérée. La carence en enzymes est dite si des restes de nourriture se trouvent dans les fèces..

    Autres mesures diagnostiques:

    • détermination du nombre d'enzymes dans le duodénum 12;
    • AVEC;
    • détermination de la concentration d'élastase dans les fèces;
    • étude sur la sécrétine et le cholestérol.

    Thérapie médicamenteuse

    Les groupes de médicaments suivants sont prescrits aux patients atteints de fibrose pancréatique:

    1. Antispasmodiques (Drotaverinum).
    2. Médicaments qui arrêtent les vomissements (métoclopramide).
    3. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofénac).
    4. Enzymes pour améliorer la digestion (Créon, Pangrol).

    Bien sûr, tous ces médicaments doivent être utilisés uniquement selon les directives d'un spécialiste..

    En règle générale, cette maladie ne nécessite pas d'intervention chirurgicale. Dans des cas exceptionnels (lorsque le tissu affecté par la fibrose se transforme en tumeur), le médecin surveille régulièrement le patient et si le néoplasme commence à se développer rapidement, il est retiré.

    Recommandations nutritionnelles

    Le régime alimentaire est une condition importante pour maintenir le bien-être d'une personne atteinte de fibrose pancréatique. Avec une inflammation chronique de l'organe, ses fonctions sont violées. Des problèmes digestifs se produisent. Manger des aliments gras et lourds provoque une gêne dans le péritoine, des nausées, des vomissements, des éructations et des gaz. Le patient doit modifier son alimentation. Il faut refuser les produits contenant une grande quantité de lipides, des plats qui stimulent la libération de jus pancréatique (cornichons, marinades et assaisonnements, bouillon de viande, viandes fumées, frites). Il est recommandé au patient de manger jusqu'à 5 fois par jour, en petites portions, afin de réduire la charge sur l'organe affecté.

    De plus, une personne souffrant de cette pathologie doit être exclue:

    1. Produits laitiers gras (crème sure, crème, lait concentré).
    2. Aliments en conserve, plats cuisinés et restauration rapide.
    3. Lipides d'origine animale (matières grasses, bacon).
    4. Pâtisserie, desserts (gâteaux, gâteaux, chocolat, tartes, glaces).
    5. Boissons alcoolisées.
    6. Thé fortement infusé, café, soda, cacao.
    7. Baies et fruits au goût aigre.
    8. Ail, oignon.

    Le régime alimentaire de la fibrose pancréatique devrait inclure ces produits:

    1. Légumes (citrouille, aubergine, navets, carottes, concombres, pommes de terre, chou-fleur).
    2. Fruits (fraises, kiwi, pommes douces, mangues, melons et pastèques).
    3. Riz, sarrasin et semoule, flocons d'avoine.
    4. Viandes maigres (lapin, boeuf, poulet, dinde).
    5. Poisson maigre.
    6. Produits laitiers non acides à faible teneur en lipides.

  • Légumes et beurre (en petites quantités, pour la cuisson).
  • Jus de fruits et baies sucrés, bouillon d'églantier, thé légèrement infusé, kissel, compote de fruits secs, eau minérale sans gaz.
  • Il n'est pas recommandé aux patients de manger des plats trop chauds ou trop froids. Il est préférable de cuire des aliments, de les cuire à la vapeur, de cuisiner, de moudre avec un mélangeur. Les bonbons sont acceptables en quantités minimales une fois par jour..

    Traitement prescrit pour la lipofibrose pancréatique

    Les modifications des graisses fibro pancréatiques sont traitées en utilisant les méthodes suivantes:

    De plus, en période postopératoire, plusieurs cycles de radiothérapie sont possibles.

    Parmi les méthodes conservatrices sont utilisées:

    • Thérapie médicamenteuse.
    • Recettes folkloriques.
    • Nourriture diététique.

    Examinons plus en détail le traitement de la lipofibrose pancréatique.

    Si la maladie est au repos, aucune intervention médicamenteuse intensive n'est effectuée. Dans la phase aiguë de la maladie, des médicaments de différents groupes sont prescrits:

    GroupeExemple de drogue
    Anti-inflammatoires non stéroïdiensDiclofénac, paracétamol ou ibuprofène.
    EnzymesCréon, Mezim-Forte, Pangrol.
    AntispasmodiquesNo-shpa, papavérine.
    AntiémétiqueMétoclopramide.
    AntifermentsOctréotide, Rabeprozole.
    AntibiotiquesCéphalosporines, pénicillines.

    Parallèlement aux médicaments, il est recommandé de suivre un régime économe et de maintenir un mode de vie correct.

    L'utilisation de la médecine alternative en relation avec la lipofibrose pancréatique n'est recommandée qu'après consultation avec votre médecin. Si un gastro-entérologue approuve la pertinence de cette technique, il convient de prêter attention à ces variations de remèdes à base de plantes:

    Veux direApplication
    Teinture de pruchePrenez le liquide médicinal selon le schéma suivant: 1er jour - 1 goutte de teinture, deuxième jour - 2 gouttes. Chaque jour, augmentez la dose d'une goutte. Lorsque 40 gouttes sont atteintes pendant le traitement, le médicament est pris dans l'ordre inverse: réduire quotidiennement la dose de 1 goutte.
    Infusion à base de plantes (première option)Pour préparer le médicament, il est nécessaire de prendre en proportions égales: l'ortie, la valériane et le millepertuis. Mélanger les matières premières, mesurer 1 cuillère à soupe. mélanger et infuser 200 ml d'eau bouillante, insister. Filtrez le liquide résultant et prenez de petites gorgées tout au long de la journée. La durée du traitement est de 3 semaines, après une pause de 7 à 10 jours, répétez le traitement.
    Récolte à base de plantes (deuxième option)La menthe, l'immortelle, le fenouil, le dogrose, l'achillée millefeuille, les stigmates de maïs et la racine de valériane seront nécessaires dans la même quantité. Mélangez le tout, mesurez 2 cuillères à soupe. matières premières et versez 200 ml d'eau bouillante, insistez une demi-journée. La perfusion obtenue est divisée en 3 parties et se boit 3 fois par jour. Durée du traitement - 25-30 jours.

    Une approche prudente de la nutrition aidera une personne à réduire l'intensité des symptômes de la fibrolipomatose. Avec cette maladie, les gastro-entérologues sont invités à suivre le régime alimentaire n ° 5, en respectant un certain nombre de règles:

    • Mangez 5-6 fois par jour.
    • Les portions doivent être petites.
    • La nourriture ne doit être chaude..
    • Ne mangez pas de nourriture froide et chaude.
    • La présence de sel dans les plats est minimisée ou éliminée.
    • Cuire les aliments par cuisson ou à la vapeur sans utiliser de graisses (aucune).

    Il est nécessaire de faire attention à la catégorie de produits autorisés avec du fer problématique, qui doivent être jetés et qui peuvent être consommés en quantité raisonnable:

    PermisInterditLimité
    Des biscuits. Des biscottes. Bouillie. Lait. Des légumes. Omelette. Des fruits. Casseroles. Soupe maigre. Oeufs bouillis. Le pain d'hier. Les produits laitiers.Viande grasse et poisson. Oeufs au plat. Déchets. Mayonnaise. Sauces. Fumé. Préservation. Cornichons. Crème glacée. Cuisson. Pain frais. Produits semi-finis. Fromage à pâte dure. Bonbons. Graisses animales et végétales. Produits laitiers gras.Mon chéri. Des noisettes. Sucre. Pimenter. Champignons. Épices.

    Une liste plus complète des produits utiles et nocifs le dira au gastroentérologue ou au nutritionniste.

    Avec cette anomalie, les médecins insistent sur un rejet absolu de l'alcool, même une petite quantité d'alcool provoque souvent une rechute soudaine de la maladie, ce qui entraîne une mort importante du tissu pancréatique.

    La chirurgie n'est pratiquée qu'en cas de lipofibrose sévère, lorsqu'elle est observée:

    1. Douleur persistante qui ne s'arrête pas avec les médicaments.
    2. Une augmentation prononcée du volume des composants conjonctif et gras avec la formation d'un volume important de kystes, tumeurs, ganglions, etc., qui compriment les canaux, les tissus et les vaisseaux sanguins de la glande.
    3. Serrage de l'intestin grêle en raison d'une augmentation de la taille de la tête pancréatique due au développement de processus anormaux. Cette situation est une nécrose dangereuse ou un saignement interne.

    Toute intervention chirurgicale dans le pancréas est associée à un risque élevé de saignement soudain.

    Méthodes de thérapie non conventionnelles

    Avec la fibrose pancréatique, le traitement avec des remèdes populaires implique l'utilisation des plantes médicinales suivantes:

    1. Racines d'élécampane.
    2. L'avoine.
    3. Fenouil.
    4. Menthe poivrée.

  • Centaury.
  • Rose musquée (racines).
  • Stonecrop magenta.
  • aneth.
  • Violet tricolore.
  • Hypericum perforatum.
  • Cudweed.
  • Coriandre.
  • Les remèdes populaires ne doivent pas être utilisés comme principale méthode de thérapie. Avant de les utiliser, consultez un spécialiste..

    Prévision et prévention

    En cas de maladie, le pronostic est révélé par la taille du tissu agissant, suite au traitement prescrit. Si vous éliminez complètement l'alcool et les produits nocifs de l'alimentation, utilisez correctement des agents enzymatiques, la maladie pendant une longue période peut ne pas vous rappeler. Dans ce cas, il est complètement impossible de se débarrasser de la maladie pancréatique. Étant donné que les changements fibreux dans le pancréas ne peuvent pas être guéris, il est recommandé de respecter des mesures préventives.

    1. Exclure l'alcool, les cigarettes.
    2. Ne pas trop manger, en particulier les aliments gras.

    Il est important en cas de modifications fibrotiques de la glande pancréatique de manger rationnellement, en ajustant la qualité des plats consommés et en buvant suffisamment de liquide. Il est nécessaire de respecter le mode de vie correct des patients et d'éviter le stress stressant.

    Comment prévenir le développement de la pathologie?

    Le principal moyen de prévenir la fibrose pancréatique est de surveiller régulièrement l'état de l'organe. En outre, il est nécessaire d'exclure les facteurs pouvant entraîner une détérioration de ses fonctions. Il s'agit de fumer, de boire de l'alcool et des aliments contenant de grandes quantités de lipides. Le processus inflammatoire dans le pancréas, comme vous le savez, se produit en raison de la dépendance. De plus, il est nécessaire de mener une thérapie opportune et compétente des pathologies pouvant provoquer le développement d'une fibrose (par exemple, des troubles de la vésicule biliaire).

    Prévoir

    Malheureusement, il n'existe pas de méthodes de traitement capables de réparer complètement un organe endommagé. Les médicaments et les méthodes alternatives de thérapie ne transforment pas le tissu conjonctif en parenchyme. Ce processus n'est pas possible. Les patients posent souvent une question aux spécialistes sur les perspectives d'une maladie telle que la fibrose pancréatique, le pronostic. Combien vivent avec une pathologie similaire? Il est impossible de répondre sans équivoque dans ce cas. Le pronostic est déterminé par des facteurs tels que les caractéristiques du fonctionnement de l'organe endommagé, la répartition des lésions, les caractéristiques individuelles du patient (par exemple, la présence ou l'absence de dépendances). Le strict respect de toutes les recommandations du médecin donne au patient une chance de vivre normalement et longtemps..

    Pour éviter la récurrence d'une inflammation chronique du pancréas (pancréatite), le tabagisme et l'utilisation de produits contenant de l'alcool doivent être complètement éliminés. Avec les exacerbations de la maladie, il est nécessaire de prendre les médicaments prescrits par le médecin (moyens pour éliminer les crampes, médicaments pour améliorer le processus de digestion, etc.).

    Les changements dans la structure de l'organe ne provoquent pas à eux seuls la mort. Cependant, pour éviter les complications, il est nécessaire de subir régulièrement des examens, des diagnostics échographiques du pancréas, suivre les recommandations des gastro-entérologues.

    Pronostic estimé pour le rétablissement


    La probabilité d'un pronostic favorable pour la fibrose pancréatique dépend de ces facteurs:

    1. Quelle est l'étendue du processus pathologique.
    2. Le soin avec lequel le patient s'est conformé aux prescriptions médicales.

    À ce jour, la médecine n'a pas de méthodes qui soulagent complètement la fibrose de la glande, de sorte que le patient est obligé de prendre des préparations enzymatiques à vie et d'arrêter complètement de boire de l'alcool.

    Le respect des mesures préventives, qui incluent l'abandon de mauvaises habitudes et de la nourriture, et le maintien d'un mode de vie sain, joue un rôle important dans un résultat positif..

    En Savoir Plus Sur Les Facteurs De Risque De Diabète