Comment remplacer les bonbons par le diabète

La nutrition pour le diabète ne signifie pas l'exclusion complète des aliments sucrés. Avec la bonne approche, vous pouvez bien ajouter vos gâteries préférées à votre alimentation. Pour ce faire, il vous suffit de réduire la quantité de sucre et de matières grasses dans vos recettes préférées ou de les remplacer par quelque chose de plus adapté.

Le contenu de l'article

  • Comment remplacer les bonbons par le diabète
  • Comment remplacer le sucre dans les aliments
  • Chocolat pour diabétiques

Depuis de nombreuses années, les personnes atteintes de diabète sont prévenues qu'elles doivent éviter les sucreries. Cependant, les chercheurs modernes ont quelque peu changé le concept de nutrition diabétique.

Sucre et glucides

Dans l'alimentation des patients diabétiques, l'aspect principal est la quantité de glucides consommée. On pensait auparavant que le miel, les sucreries et autres sucreries peuvent augmenter la glycémie plus rapidement et plus que les fruits, les légumes ou les féculents (pommes de terre, pâtes ou pain). En fait, ce n'est pas entièrement vrai si les bonbons sont consommés avec d'autres aliments et équilibrés avec d'autres aliments de votre menu. Bien que différents types de glucides puissent affecter la glycémie de différentes manières, leur quantité totale est d'une importance capitale..

Tout le secret est que vous pouvez remplacer par de petites portions de bonbons d'autres glucides de l'alimentation - pain, tortillas, riz, craquelins, flocons d'avoine, fruits, jus, lait, yaourt ou pommes de terre.

Par exemple, votre dîner typique est une poitrine de poulet bouillie, une pomme de terre moyenne, une tranche de pain de grains entiers, une salade de légumes et des fruits frais. Vous pouvez remplacer un morceau de pain et des fruits frais par un morceau de gâteau. En conséquence, la quantité totale de glucides restera la même..

Comment pouvez-vous remplacer le sucre?

Les gâteries les plus adaptées au diabète sont la gelée de fruits ou la crème glacée sans sucre ajouté. D'autres très bons desserts peuvent être du pouding au lait ou du yogourt faible en gras avec des baies et des fruits frais.

Les édulcorants artificiels peuvent également vous aider à éviter le sucre tout en réduisant votre apport calorique. Ils sont particulièrement pertinents lorsqu'ils sont utilisés à la place du sucre dans le café et le thé ou lors de la cuisson de produits de boulangerie. Les plus célèbres d'entre eux sont l'acésulfame de potassium, l'aspartame et la saccharine..

Les édulcorants naturels sont un autre substitut du sucre pour le diabète. En particulier, il s'agit de la stévia et du nectar d'agave. Gardez à l'esprit que la quantité requise de sucre et d'édulcorants sera différente pour chaque produit. C'est donc vous qui devez expérimenter jusqu'à ce que vous trouviez le goût que vous aimez..

Il convient également de rappeler que le nectar d'agave est assez riche en calories et ne doit pas être utilisé pour perdre du poids, alors qu'il a un indice glycémique plus bas et n'a presque aucun effet sur la glycémie..

Édulcorants pour le diabète. Stevia et autres édulcorants pour diabétiques

Quel édulcorant est meilleur

Bien que la sécurité totale des substituts du sucre pour la santé soit toujours en question, de nombreux endocrinologues et experts dans d'autres domaines conviennent que les substituts du sucre les plus inoffensifs pour les diabétiques de type 2 sont le stévioside et le sucralose..

Le stévioside est obtenu à partir d'une double feuille sucrée ou stévia, il est donc souvent appelé stévia. La plante elle-même est reconnue depuis longtemps dans la médecine populaire et est largement utilisée pour normaliser le flux des processus métaboliques, en abaissant le cholestérol et le glucose. Les composés bénéfiques qui y sont présents renforcent encore l'immunité.

Le stévioside est une poudre obtenue à partir de feuilles de stévia. Il a également des effets bénéfiques sur le corps et:

  • affecte positivement la qualité de la digestion;
  • contribue à la normalisation de la pression artérielle;
  • élimine les composés nocifs, y compris le cholestérol;
  • inhibe le processus de vieillissement naturel;
  • présente des propriétés diurétiques, antifongiques et antimicrobiennes.

Le sucralose est un composé chimique plusieurs fois supérieur en douceur au sucrose. La matière première pour sa production est le sucre ordinaire. Il ne change pas de propriétés sous l'influence des températures élevées et peut être choisi pour la préparation de boissons, plats, y compris la mise en conserve, car il ne perd pas de bonbons tout au long de l'année.

Le taux d'utilisation de sucralose par jour est estimé à 16 mg par kg de poids corporel. Même en prenant une plus grande quantité, aucun effet secondaire ne se produit, donc, en principe, il peut être dépassé, mais cela conduit à une détérioration du goût des aliments. Le sucralose ne reste pas dans le corps et est complètement excrété en une journée. Il ne pénètre pas dans la barrière hémato-encéphalique ni dans la barrière placentaire..

De plus, la substance n'affecte pas l'absorption et la distribution d'autres nutriments et la production d'insuline. Par conséquent, il est absolument sans danger pour les diabétiques. Le seul inconvénient important de ces édulcorants est leur coût élevé..

Édulcorants bon marché mais sûrs

Avec un budget limité, les patients atteints de diabète compensé et sujets à l'hypoglycémie peuvent choisir le fructose. Il est sûr et a un niveau de douceur suffisant. Traditionnellement, le fructose est produit sous forme de poudre blanche comme neige et ne change que partiellement ses propriétés lorsqu'il est chauffé..

Le fructose est extrêmement lentement absorbé dans les intestins et, contrairement au sucre, affecte doucement l'émail des dents. Par conséquent, son utilisation réduit la probabilité de dommages à l'émail des dents et le développement de caries. Mais chez les individus, cela provoque parfois des flatulences.

Néanmoins, lors du choix du fructose, il est nécessaire de surveiller régulièrement le niveau de sucre avec un glucomètre et de surveiller ses changements. Sur la base d'indicateurs individuels, vous pourrez réguler indépendamment la quantité autorisée de fructose et maintenir votre état normal.

Avec prudence, les diabétiques doivent traiter les aliments finis contenant du fructose. Les fabricants ne sont pas toujours responsables de l'étiquetage des produits, par conséquent, les cas de développement d'hyperglycémie sont courants avec l'utilisation de produits industriels contenant du fructose

Ainsi, les meilleurs édulcorants pour le diabète sont le stévioside et le sucralose. Ils dépassent non seulement le sucre dans le goût, mais ont également un niveau élevé de sécurité, et affectent également positivement tout le corps. La meilleure option est l'acquisition et l'utilisation de ces deux outils. Mais à quel point ils ne seraient pas sûrs, vous ne pouvez pas en abuser et négliger les doses quotidiennes autorisées.

Édulcorants naturels

Les glucides contenus dans ces substances se décomposent très lentement, ayant un effet minime sur le taux de glucose dans le sang, ce qui est particulièrement important pour le diabète sucré. Environ 30 à 50 g de ces succédanés de sucre sont autorisés par jour.

Lorsque cette norme est dépassée, en règle générale, une hyperglycémie se développe ou un tractus gastro-intestinal perturbé se produit, car certains édulcorants ont un effet laxatif prononcé.

  • Xylitol. Il est fabriqué à partir de balles de coton et d'épis de maïs. Moins sucré que le sucre, et ne change pas de goût lors du traitement thermique. Il peut ralentir considérablement le processus d'élimination des aliments de l'estomac, prolongeant ainsi la sensation de satiété. Cette propriété aide les patients atteints de diabète de type 2 à perdre du poids et à maintenir un poids corporel normal..
  • Fructose. Contenu dans diverses baies, légumes et fruits (frais). Il est presque deux fois plus sucré que le sucre, mais à valeur calorifique égale. Étant donné qu'après avoir mangé du fructose (ou des aliments avec), la glycémie augmente légèrement, les experts recommandent d'utiliser cet édulcorant en quantité limitée. De petites doses de fructose (jusqu'à 30 g par jour) ont un effet positif sur la régénération du glycogène hépatique, qui en présence d'hyperglycémie est très utile.
  • Sorbitol. Il est fabriqué à partir de matières végétales. Il s'agit d'une poudre blanche dont la douceur n'est cependant pas aussi prononcée que celle du sucre ordinaire. Le principal avantage du sorbitol est sa lente absorption et son élimination progressive du corps, grâce à quoi cet édulcorant n'affecte pas du tout la glycémie. Mais son utilisation en quantités supérieures à la dose recommandée peut provoquer des nausées, des diarrhées et des douleurs abdominales sévères.
  • Stevia. Substitut de sucre très savoureux et sain, dépassant la douceur de notre produit habituel de 300 fois. C'est un extrait des feuilles d'une plante, dont le nom à la maison sonne comme "l'herbe à miel". En plus d'un goût agréable, la stévia peut avoir un effet positif sur la santé: réduire le glucose et le cholestérol dans le sang, renforcer l'immunité, améliorer le métabolisme, ralentir le vieillissement cellulaire. Ce produit appartient aux édulcorants riches en calories, cependant, en raison du goût riche par jour, il a besoin de beaucoup moins que le sucre ordinaire ou d'autres édulcorants naturels. Les médecins disent que c'est l'un des substituts de sucre les plus efficaces pour le diabète..

Tous les édulcorants naturels sont largement utilisés dans la production d'aliments sucrés (gaufres, biscuits, biscuits, bonbons, pain d'épices, etc.) pour les patients atteints de diabète.

Xylitol

Par sa structure chimique, le xylitol est un alcool 5-atomique (pentitol). Il est fabriqué à partir de déchets de travail du bois et de la production agricole (épis de maïs). Si nous prenons le goût sucré du sucre ordinaire (sucre de betterave ou de canne) par unité, le coefficient de douceur du xylitol est proche du sucre - 0,9-1,0. Sa valeur énergétique est de 3,67 kcal / g (15,3 kJ / g). Il s'avère que le xylitol est un édulcorant hypercalorique.

C'est une poudre cristalline blanche avec un goût sucré sans aucun goût, provoquant une sensation de fraîcheur sur la langue. Il est soluble dans l'eau. Dans l'intestin, il n'est pas complètement absorbé, jusqu'à 62%. Il a des actions cholérétiques, laxatives et - pour les diabétiques - antiketogennymi. Au début de l'utilisation, alors que le corps n'y est pas habitué, ainsi qu'en cas de surdosage, le xylitol peut provoquer des effets indésirables chez certains patients sous forme de nausées, diarrhées, etc. La dose journalière maximale est de 45 g, une dose unique de 15 g. A la posologie indiquée, le xylitol est considéré comme inoffensif. Sorbitol

Il s'agit d'un alcool 6-atomique (hexitol). Le sorbitol est un synonyme du sorbitol. On le trouve dans les baies et les fruits dans la nature, le sorbier y est particulièrement riche. En production, le glucose est produit par oxydation. Le sorbitol est une poudre de cristaux incolores de goût sucré sans saveur supplémentaire, très soluble dans l'eau et résistant à l'ébullition. Le coefficient de douceur par rapport au sucre «naturel» varie de 0,48 à 0,54. Valeur énergétique - 3,5 kcal / g (14,7 kJ / g). Sorbitol - un édulcorant riche en calories.

Il est absorbé dans l'intestin 2 fois plus lentement que le glucose. Il s'assimile dans le foie sans insuline, où il est oxydé par l'enzyme sorbitol déshydrogénase en 1-fructose, qui est ensuite incorporé à la glycolyse. Le sorbitol a un effet cholérétique et laxatif. Le remplacement du sucre par du sorbitol dans l'alimentation réduit la carie dentaire. Au début de l'utilisation, alors que le corps n'y est pas habitué, ainsi qu'en cas de surdosage, cet édulcorant peut provoquer flatulences, nausées, diarrhées. La dose quotidienne maximale est de 45 g, une dose unique de 15 g.

Succédanés de sucre artificiel

Les édulcorants synthétiques sont constitués de composés chimiques complexes. Ils ne comprennent pas les vitamines, les minéraux et les substances nécessaires à la santé humaine, ainsi que les glucides. Ils sont créés uniquement pour donner un goût sucré aux aliments, mais ne participent pas au métabolisme et n'ont pas de calories.

Connaissances extraordinaires en chimie requises pour créer des édulcorants

La forme de libération la plus courante est les comprimés ou les dragées qui ne nécessitent pas de conditions de stockage particulières..

Les données insuffisantes sur l'effet des substituts de sucre artificiels sur le corps en interdisent l'utilisation pendant la grossesse et l'allaitement, ainsi que d'atteindre l'âge de 18 ans. Dans le diabète, les substances ne sont utilisées que sur recommandation d'un médecin.

Tous les édulcorants synthétiques sont interdits:

  • avec phénylcétonurie (l'incapacité du corps à décomposer la phénylalanine, un acide aminé provenant des aliments contenant des protéines);
  • avec des maladies oncologiques;
  • les enfants, ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans;
  • dans les six mois suivant un accident vasculaire cérébral, afin d'éviter une éventuelle rechute de la maladie causée par l'utilisation d'édulcorants;
  • avec divers problèmes cardiologiques et maladies de la vésicule biliaire;
  • pendant les sports intenses, car ils peuvent entraîner des étourdissements et des nausées.

Ulcère gastroduodénal, gastrite et conduite automobile sont la raison de l'utilisation prudente des édulcorants..

Saccharine

La saccharine - le premier édulcorant artificiel au monde, créé en 1879, est l'hydrate cristallin de sel de sodium.

  • n'a pas d'odeur prononcée;
  • 300 fois plus sucré que le sucre et les autres édulcorants au moins 50 fois.

Selon certains experts, le complément alimentaire E954 entraîne un risque de développer des tumeurs cancéreuses. Interdit dans plusieurs pays. Cependant, ces résultats ne sont pas étayés par des études cliniques ou des preuves réelles..

Dans tous les cas, la saccharine est la plus étudiée par rapport aux autres édulcorants et est recommandée par les médecins pour une utilisation en quantité limitée - 5 mg de suppléments pour 1 kg de poids diabétique.

La saccharine, comme la plupart des édulcorants artificiels, est disponible en comprimés.

En cas d'insuffisance rénale, un danger pour la santé est un mélange de saccharine et de cyclamate de sodium, qui est libéré pour éliminer le goût amer..

L'élimination d'une morsure métallique et amère est possible lorsque l'additif est inclus dans des plats après leur traitement thermique.

Sucralose

L'E955 est l'un des édulcorants les moins sûrs. Produit en combinant des molécules de saccharose et de chlore.

Le sucralose n'a pas d'arrière-goût et est plus sucré que le sucre, 600 fois. La dose recommandée du supplément est de 5 mg par 1 kg de poids diabétique par jour.

On pense que la substance n'affecte pas négativement le corps et peut être utilisée même pendant la grossesse, l'allaitement et pendant l'enfance. Cependant, il existe une opinion selon laquelle, pour le moment, les études de la substance ne sont pas entièrement effectuées et son utilisation peut conduire à de tels phénomènes:

  • réactions allergiques;
  • maladies oncologiques;
  • Déséquilibre hormonal;
  • dysfonctionnements neurologiques;
  • maladies gastro-intestinales;
  • immunité diminuée.

Malgré l'innocuité du saccharose, son utilisation doit être traitée avec prudence

Aspartame

E951 est un édulcorant pour le diabète assez populaire. Il est produit en tant que produit indépendant (Nutrasvit, Sladex, Slastilin) ​​ou dans le cadre de mélanges qui remplacent le sucre (Dulko, Surel).

Représente l'ester méthylique, contient de l'acide aspartique, de la phénylalanine et du méthanol. 150 fois la douceur du sucre.

On pense qu'un complément alimentaire n'est dangereux qu'avec la phénylcétonurie.

Cependant, certains experts estiment que l'aspartame:

  • également déconseillé pour la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer, l'épilepsie et les tumeurs cérébrales;
  • capable d'aiguiser l'appétit et d'entraîner un excès de poids;
  • pendant la grossesse en raison du risque d'avoir un bébé avec une intelligence réduite;
  • les enfants peuvent souffrir de dépression, de maux de tête, de nausées, d'une vision trouble, d'une démarche tremblante;
  • lorsque l'aspartame est chauffé au-dessus de 30 °, l'édulcorant se décompose en substances toxiques qui provoquent une perte de conscience, des douleurs articulaires, des étourdissements, une perte auditive, des convulsions, des éruptions cutanées allergiques;
  • conduit à un déséquilibre hormonal;
  • augmente la soif.

Tous ces faits n'interfèrent pas avec l'utilisation de suppléments pour le diabète dans tous les pays du monde à une dose pouvant atteindre 3,5 g par jour..

Aujourd'hui, une large gamme de substituts du sucre pour les diabétiques est sur le marché. Chacun d'eux a ses propres avantages et contre-indications. Dans tous les cas, une consultation avec un médecin doit précéder l'achat de l'un d'eux..

Succédanés de sucre artificiel

Le mal ou l'avantage de l'édulcorant artificiel dépend également de la variété qui sera utilisée. Les plus courants dans la pratique médicale moderne sont l'aspartame, le cyclamate et la saccharine. Ces types d'édulcorants doivent être pris après avoir consulté un spécialiste. Cela vaut également pour le sucre en comprimés et autres formulations, comme les liquides..

Aspartame

Certains experts sont d'avis que les édulcorants du diabète comme l'aspartame peuvent compliquer le contrôle du glucose au fil du temps. Cela peut être dangereux pour les diabétiques. De plus, en présence de certaines complications ou dysfonctionnements de l'organisme, la probabilité de rétinopathie augmente. C'est pourquoi, avant de commencer l'utilisation de l'aspartame, il est recommandé de consulter un diabétologue. Le plus souvent, l'utilisation d'un substitut de sucre est acceptable en quantité minimale..

Cyclamate

Un tel nom pour un édulcorant, comme le cyclamate, est connu de beaucoup. Ce composant, appartenant également à la catégorie des artificiels, présente les caractéristiques suivantes:

  • degré de douceur plus élevé par rapport aux autres produits alimentaires. À cet égard, le composant ne doit pas être utilisé en une quantité supérieure à 10 mg par jour;
  • l'accumulation dans les organes internes est possible à condition que la composition soit systématiquement appliquée;
  • teneur en calories relativement élevée.

Compte tenu de tout cela, les experts conviennent que le cyclamate peut être utilisé par un diabétique. Cependant, il est préférable de le faire en quantité minimale pour exclure la possibilité d'effets négatifs sur le corps..

Saccharine

Les substituts du sucre du type présenté sont bien étudiés, ce qui garantit bien sûr la sécurité et l'efficacité de leur utilisation par les diabétiques. Lorsqu'il apparaît dans l'alimentation, il est recommandé de prendre en compte la norme quotidienne et les calories. Donc, nous parlons de cinq mg par kg de poids corporel, tandis que les calories par 100 grammes. Le produit est à 360 kcal. Il convient de rappeler que l'utilisation quotidienne n'est pas souhaitable pour perdre du poids, même en dépit de l'assimilation de la saccharine par le corps humain..

Édulcorants essentiels

Les substituts glucidiques les plus couramment utilisés sont:

  • Érythritol - un alcool polyhydrique, comme d'autres substances de cette classe, a un goût sucré, mais n'a pas les propriétés de l'éthanol et des sucres. Les alcools polyhydriques sont relativement inoffensifs pour le corps. La teneur en calories est considérée comme égale à zéro, ce qui est obtenu grâce au fait que la substance est rapidement absorbée dans la circulation sanguine et excrétée par les reins sans résidu, sans être métabolisée. Non soumis à la fermentation dans les intestins;
  • La stévia est une plante de la famille Aster, et son extrait est utilisé comme substitut du sucre. Contient du sucre glycoside, qui est 300 fois plus sucré que le sucre. Très utile: il tue les champignons et les bactéries, abaisse la pression artérielle, est un diurétique;
  • Le maltitol est un autre alcool polyhydrique. C'est une substance largement utilisée comme substitut du sucre non seulement dans les produits pour diabétiques, mais aussi dans les chewing-gums ordinaires, les bonbons, etc. Moins sucré que le sucre. Teneur en calories - 210 kcal;
  • Sorbitol. Aussi l'alcool, qui est obtenu à partir du glucose. L'effet laxatif de cette substance est prononcé. Le sorbitol peut également provoquer des flatulences. Déconseillé aux personnes atteintes d'une maladie intestinale chronique sujettes à la diarrhée. Il n'y a aucun autre effet nocif sur le corps. 354 kcal;
  • Le mannitol, comme le sorbitol, est obtenu par restauration du glucose. Il a également un goût sucré avec six alcools. Il est utilisé comme médicament pour les maladies du système nerveux, l'hypertension artérielle, les maladies rénales. Effets secondaires - hallucinations, nausées, vomissements et autres. En tant qu'édulcorant utilisé à petites doses, aucun effet secondaire ne devrait donc se produire. 370 kcal;
  • Isomalt. aussi isomalt. Cet alcool, qui est fabriqué à partir de saccharose, est environ deux fois plus sucré. Il stimule les intestins, est un laxatif. Il s'agit d'un alcool relativement sûr, utilisé dans divers produits alimentaires. Teneur en calories - 236 kcal. Indésirable pour les personnes sujettes à la diarrhée;
  • La thaumatine est une protéine sucrée dérivée des plantes. Contient 0 calorie d'énergie. Pratiquement inoffensif. Différentes sources rencontrent des informations sur l'effet sur l'équilibre hormonal, il n'est donc pas recommandé pendant la grossesse et l'alimentation. L'effet sur le corps n'est pas entièrement compris;
  • Le fructose est un isomère du glucose. Ne convient pas aux diabétiques;
  • L'aspartame est 200 fois plus sucré que le sucre. Le plus commun de leurs saveurs sucrées est nocif en grande quantité;
  • La saccharine n'est pas métabolisée et excrétée par les reins. On croyait auparavant que la saccharine provoque le cancer; la médecine moderne rejette cette théorie. Il est actuellement considéré comme inoffensif. Aucune valeur énergétique;
  • Milford - un mélange de saccharine et de cyclamate de sodium;
  • Le cyclamate de sodium est une substance synthétique, le sel. Il est beaucoup plus sucré que le sucre, ce qui lui permet d'être utilisé en quantités négligeables. Il est interdit dans les premiers stades de la grossesse, car il peut entraîner des maladies congénitales du fœtus. Teneur en calories - seulement 20 kcal;

Combiné

Édulcorants combinés - un mélange de plusieurs substances sucrées, qui est plusieurs fois plus sucré que chacune de ces substances individuellement.

De tels mélanges sont faits afin de réduire les effets secondaires de chaque édulcorant individuel en réduisant la concentration. Exemples de tels outils:

  • Temps doux (cyclamate + saccharine);
  • FillDay (isomalt + sucralose);
  • Zucli - (cyclamate + saccharine).

Utilisez des édulcorants combinés si vous avez peur des effets secondaires.

Quoi de mieux pour choisir parmi les édulcorants naturels

Le fructose, le sorbitol et le xylitol sont des édulcorants naturels à teneur calorique assez élevée. Malgré le fait que, soumis à des dosages modérés, ils n'ont pas de propriétés nocives prononcées pour l'organisme diabétique, il vaut mieux les refuser. En raison de leur valeur énergétique élevée, ils peuvent provoquer le développement rapide de l'obésité chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Si le patient souhaite toujours utiliser ces substances dans son alimentation, il doit vérifier avec l'endocrinologue leurs doses quotidiennes sûres et prendre en compte la teneur en calories lors de l'élaboration du menu. En moyenne, le taux journalier de ces édulcorants varie de 20 à 30 g.


Quel que soit le type d'édulcorant, vous devez toujours commencer avec des doses minimales. Cela vous permettra de suivre la réaction du corps et de prévenir les symptômes désagréables prononcés en cas d'allergies ou d'intolérances individuelles

Édulcorants naturels optimaux pour les patients atteints de diabète non insulino-dépendant - stévia et sucralose.

Ces deux substances sont considérées comme sans danger pour l'homme, en outre, elles n'ont presque aucune valeur nutritive. Pour remplacer 100 g de sucre, seulement 4 g de feuilles de stévia séchées suffisent, tandis qu'une personne reçoit environ 4 kcal. La teneur en calories de 100 g de sucre est d'environ 375 kcal, la différence est donc évidente. Les indicateurs énergétiques du sucralose sont approximativement les mêmes. Chacun de ces succédanés du sucre a ses avantages et ses inconvénients..

  • beaucoup plus sucré que le sucre;
  • presque pas de calories;
  • améliore l'état des muqueuses de l'estomac et des intestins;
  • avec une utilisation prolongée normalise le niveau de sucre dans le sang d'une personne;
  • abordable;
  • bien soluble dans l'eau;
  • contient des antioxydants qui augmentent les défenses de l'organisme.
  • a une saveur végétale spécifique (bien que beaucoup de gens la trouvent très agréable);
  • une utilisation excessive en association avec des médicaments contre le diabète peut provoquer une hypoglycémie.Par conséquent, en utilisant ce substitut de sucre, vous devez surveiller périodiquement la glycémie.

La stévia est non toxique, abordable et généralement bien tolérée par l'homme, c'est donc l'un des substituts de sucre les plus vendus.

Le sucralose a été utilisé comme substitut du sucre il n'y a pas si longtemps, mais il a déjà acquis une bonne réputation..

Avantages de cette substance:

  • 600 fois plus sucré que le sucre, alors qu'ils ont un goût très similaire;
  • ne change pas ses propriétés sous l'influence des températures élevées;
  • l'absence d'effets secondaires et toxiques lorsqu'ils sont consommés avec modération (en moyenne jusqu'à 4-5 mg par 1 kg de poids corporel par jour);
  • conserver le goût sucré des aliments pendant une longue période de temps, ce qui permet l'utilisation de sucralose pour conserver les fruits;
  • faible teneur en calories.

Les inconvénients du sucralose comprennent:

  • coût élevé (ce supplément peut rarement être trouvé dans une pharmacie, car des analogues moins chers le déplacent des étagères);
  • l'incertitude des réactions lointaines du corps humain, puisque ce substitut de sucre a commencé à être produit et utilisé il n'y a pas si longtemps.

À propos des variétés de produits

Comment remplacer le sucre par le diabète? Le choix est grand aujourd'hui. Le principal avantage d'un tel produit est que lorsqu'il est dans le corps humain, la concentration de glucose ne change pas. À cet égard, un substitut du sucre pour le diabète de type 2 est sûr, la consommation du produit n'entraînera pas d'hyperglycémie.

Le sucre ordinaire a un effet néfaste sur les parois des vaisseaux sanguins et un substitut du sucre est sans danger pour tous les diabétiques de type 2, car l'activité nerveuse et cardiovasculaire ne change pas. Si une personne souffre de diabète, les substituts de sucre remplaceront complètement l'analogue naturel et il n'y aura pas de concentration de glucose dans le sang. Il convient de noter que les substituts du sucre pour tout diabète sucré participent activement aux processus métaboliques, mais ne les inhibent pas. L'industrie moderne propose 2 types de produits de ce type: calorique et non calorique.

  • produits bio - Il s'agit notamment du xylitol, du fructose et du sorbitol. Il est obtenu lors du traitement thermique de différentes plantes, mais après un tel processus, toutes les qualités gustatives individuelles sont préservées. En consommant de tels édulcorants naturels, une petite quantité d'énergie est produite dans le corps. Mais le dosage doit être respecté - la quantité maximale de produit ne doit pas dépasser 4 grammes par jour. Si une personne souffre d'obésité, avant de consommer le produit, la consultation d'un nutritionniste devrait être obligatoire, sinon cela pourrait avoir de graves conséquences. Le produit naturel est le plus inoffensif dans le diabète de type 2;
  • produits artificiels - ceux-ci comprennent l'aspartame et la saccharine. Lorsque ces substances se dissolvent dans le corps, toute l'énergie ne peut pas être entièrement absorbée. Ces produits apparaissent synthétiquement, ils sont plus sucrés que le glucose ordinaire, ils sont donc consommés en petites quantités - cela suffit pour satisfaire les besoins gustatifs. Par conséquent, ces produits sont idéaux pour les diabétiques, ils ne contiennent pas de calories, ce qui est important.

Le sucre diabétique de type 2 doit être exclu de l'alimentation, aucun problème ne se posera, car il existe plusieurs types de substituts qui ne nuiront pas à l'organisme.

Quel édulcorant est mieux informé par le médecin, après un examen approfondi et en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps. Mais les édulcorants naturels sont plus sûrs pour le corps humain.

Xylitol, sorbitol, fructose

Les édulcorants tels que le xylitol, le sorbitol et le fructose ne sont recommandés pour aucun type de diabète..

Le xylitol est une poudre blanc cassé blanc cristallin. Après utilisation, il provoque une sensation de fraîcheur dans la langue. Il est bien dissous dans l'eau. La composition du produit comprend de l'alcool pentatomique ou du pentitol. La substance est fabriquée à partir d'épis de maïs ou de déchets de bois. 1 g de xylitol contient 3,67 calories. Le médicament n'est absorbé par les intestins que de 62%. Au début de l'application, l'organisme peut provoquer des nausées, de la diarrhée et d'autres effets secondaires avant de s'y habituer. La dose unique recommandée ne doit pas dépasser 15 g. La dose quotidienne maximale est de 45 g. Certains diabétiques ont noté un effet laxatif et cholérétique du médicament.

Le sorbitol, ou sorbitol, est une poudre incolore au goût sucré. Il est très soluble dans l'eau et résistant à l'ébullition. Le produit est extrait de l'oxydation du glucose. Dans la nature, en grande quantité dans les baies et les fruits. Le sorbier en est particulièrement riche. La composition chimique du sorbitol est représentée par l'hexitol alcool à 6 atomes. Dans 1 g du produit - 3,5 calories. La dose quotidienne maximale autorisée est de 45 g. Au début de l'admission, elle peut provoquer des flatulences, des nausées et des diarrhées, qui passent après que le corps est devenu dépendant. Le médicament est absorbé par l'intestin 2 fois plus lentement que le glucose. Souvent utilisé pour prévenir les caries..

Le fructose est un monosaccharide produit par hydrolyse acide ou enzymatique du saccharose et des fructosans. Dans la nature, on le trouve en grande quantité dans les fruits, le miel et les nectars. La teneur en calories du fructose est de 3,74 kcal / g. Il est plus de 1,5 fois plus sucré que le sucre ordinaire. Le médicament est vendu sous forme de poudre blanche, soluble dans l'eau et changeant partiellement ses propriétés lorsqu'il est chauffé. Le fructose est lentement absorbé par les intestins, a un effet anti-cétogène. Avec son aide, vous pouvez augmenter les réserves de glycogène dans les tissus. La dose recommandée du médicament est de 50 g par jour. Le dépassement de la dose conduit souvent au développement d'une hyperglycémie et d'une décompensation du diabète.

Pour choisir le meilleur édulcorant pour le diabète, vous devez lire attentivement les propriétés de chaque supplément

Il est important de se rappeler que même les édulcorants artificiels recommandés par les médecins doivent être pris avec prudence. Seule la Stevia peut être utilisée sans nuire à la santé.

Mais il ne doit être inclus dans le régime qu'après consultation avec le médecin.

Les édulcorants provoquent directement le diabète

Il est temps que les entreprises alimentaires cessent de promouvoir les édulcorants artificiels comme une alternative absolument saine au sucre.

Les édulcorants gâchent le métabolisme et provoquent le diabète

La teneur en édulcorants artificiels (tels que le sucralose, l'aspartame, etc.) dans notre alimentation a fortement augmenté récemment - ils sont ajoutés non seulement aux boissons diététiques, mais également aux produits de confiserie, aux céréales, aux yaourts à faible teneur en calories, au chewing-gum sans sucre et même aux préparations médicales.

On pense qu'en remplaçant le sucre ordinaire, ils aident à prévenir toutes ces conséquences désagréables pour le corps, de l'excès de poids au diabète, qui sont associées aux glucides sucrés ordinaires; les diabétiques à l'aide d'édulcorants peuvent ressentir un goût sucré sans crainte de problèmes de glycémie.

Mais il faut dire que bien que les édulcorants artificiels fassent des recherches depuis un certain temps, nous n'avons toujours pas de données fiables et claires qui nous permettraient de dire avec confiance qu'ils sont vraiment «l'outil magique» que nous considérons comme étant. De plus, l'analyse des statistiques et les dernières expériences suggèrent que les édulcorants artificiels peuvent alimenter les maladies dont ils devraient nous protéger.

Excellentes statistiques

De 1993 à 2007 en France, une grande étude épidémiologique a été menée à laquelle environ 100 000 femmes ont participé. Ils ont régulièrement signalé que, quand et combien ils mangeaient, s'ils avaient pris une collation entre les repas principaux, etc.; en même temps, des informations sur la santé ont été recueillies auprès d'eux. En conséquence, une énorme masse de données a été formée qui pourrait être traitée par des méthodes statistiques à la recherche de modèles médicaux. C'est exactement ce que Guy Fagherazzi et ses collègues de l'Institut Inserm ont fait en 2013, qui a publié un article dans l'American Journal of Clinical Nutrition sur l'eau gazéifiée avec des édulcorants alimentaires: il s'est avéré être plus fort que le soda ordinaire risque de diabète de type 2.

Les chercheurs ont modélisé le risque de développer un diabète en se basant sur la consommation de trois types de boissons: le soda ordinaire, le régime et le jus de fruit fraîchement pressé. Le modèle a montré que, par exemple, un litre et demi de soude diététique par semaine augmente de 60% la probabilité de diabète de plus d'un litre et demi de soude ordinaire. Il est à noter que du jus fraîchement pressé - qui, contrairement au jus produit industriellement, contient des sucres naturels - les chances de contracter le diabète n'ont pas augmenté.

Dans un autre article publié à la mi-février dans Annals of Nutrition and Metabolism, Fagerazzi et ses collègues déclarent directement que les édulcorants artificiels augmentent la probabilité de diabète de type 2. Je dois dire que la plupart des travaux sur ce sujet sont consacrés aux boissons diététiques, et peu d'attention a été accordée aux édulcorants artificiels eux-mêmes, tels qu'ils sont, que vous pouvez ajouter quelque part vous-même..

Par conséquent, l'équipe Fagerazzi s'est concentrée sur les édulcorants sous forme de comprimés et de poudres. Pour ceux qui les mangeaient «toujours ou presque toujours», le risque de diabète était 83% plus élevé que ceux qui le faisaient «jamais ou rarement». Les auteurs de l'ouvrage ont également pris en compte l '«expérience» de l'usage afin d'identifier l'effet cumulatif possible qui s'est réellement produit: il s'est avéré que pour ceux qui utilisaient régulièrement des édulcorants depuis dix ans ou plus, le risque diabétique était 110% plus élevé (2,1 fois ) que pour les personnes qui n'avaient pas une telle habitude.

Quelle est sa fiabilité?

On pourrait supposer que les édulcorants conduisent à une obésité courante (selon de nombreuses études, cette relation existe) et que l'obésité, à son tour, conduit au diabète. Cependant, après que les chercheurs ont corrigé l'indice de masse corporelle, les résultats, bien qu'ils soient devenus un peu moins «beaux», n'ont pas fondamentalement changé. Autrement dit, il s'avère que les édulcorants provoquent directement le diabète, bien que l'accumulation d'excès de poids qui en résulte contribue également.

D'un autre côté, on pourrait supposer que les personnes qui passent du sucre aux édulcorants souffrent déjà de troubles métaboliques qui donnent le feu vert au diabète - à cause duquel, en fait, vous devez ajuster le régime alimentaire. Cependant, les auteurs de l'ouvrage ont essayé de prendre en compte cette objection, en excluant de leur analyse ceux qui sont tombés malades du diabète dans les cinq ans après avoir commencé à utiliser des édulcorants - et les résultats sont restés les mêmes. (Bien sûr, d'autres facteurs pouvant «jouer entre les mains» du diabète, tels que le tabagisme, le manque d'activité physique, la prédisposition héréditaire, etc., ont également été pris en compte ici.)

Des statistiques au mécanisme.

Maintenant, l'influence des édulcorants sur le métabolisme commence à être étudiée de plus en plus activement, et bien que beaucoup ne soit pas encore clair ici, nous avons déjà quelques explications physiologiques et biochimiques sur la façon dont l'un peut être lié à l'autre. Tout d'abord, après avoir opté pour des édulcorants artificiels, notre cerveau apprend rapidement qu'un goût sucré correspond désormais à un nombre de calories inférieur. Par conséquent, nous commençons à manger plus, en compensant les calories qui ne sont pas suffisantes, et si, en plus, nous continuons à manger des aliments avec du sucre ordinaire, nous obtenons beaucoup plus de calories que nécessaire.

Deuxièmement, il existe des preuves que le corps réagit aux édulcorants de la même manière qu'au glucose; par exemple, il est connu qu'après avoir consommé de l'aspartame, les taux d'insuline dans le sang augmentent. Mais comme nous n'avons pas mangé de glucose, l'injection d'insuline ne fait que déstabiliser l'équilibre du glucose dans le sang. Et avec de fréquentes poussées d'insuline, les cellules y deviennent moins sensibles; peu importe la cause des sauts - du vrai sucre ou un édulcorant "factice". Une diminution de la sensibilité à l'insuline dans les cellules est l'un des principaux signes d'un diabète de type 2 imminent..

Troisièmement, on suppose que les personnes qui utilisent des édulcorants artificiels produisent moins d'hormones qui régulent la digestion, ce qui signifie qu'il leur est plus difficile de réguler correctement les niveaux de glucose.

Quatrièmement, les édulcorants artificiels dans notre tube digestif activent les récepteurs sucrés, qui sont impliqués dans l'absorption du glucose, ce qui conduit à long terme au fait qu'il est de plus en plus absorbé. Cela, d'une part, conduit à l'accumulation de graisse (l'excès de glucose est converti en lipides et stocké dans le tissu adipeux), d'autre part, l'excès de glucose dans le sang et l'accumulation de graisse stimulent l'inflammation qui provoque le diabète (d'ailleurs, c'est le même mécanisme par lequel l'obésité mène au diabète).

Cinquièmement, il est connu que certains édulcorants affectent directement le tissu adipeux. Par exemple, le sucralose stimule l'apparition de nouvelles cellules graisseuses et l'accumulation de gouttelettes de graisse en elles..

Enfin, les édulcorants tels que la saccharine, le sucralose et l'aspartame affectent la microflore intestinale, de sorte que les bactéries intestinales commencent à sécréter des substances qui provoquent une réaction inflammatoire.

Que faire?

Dans son article sur The Conversation, Guy Fagerazzi exhorte les lecteurs à être vigilants, tout en déclarant que les entreprises alimentaires devraient cesser de promouvoir les édulcorants artificiels comme une alternative absolument saine au sucre. Selon le chercheur, nous devons reconsidérer l'utilisation des édulcorants dans l'industrie alimentaire et en même temps continuer à les étudier, en prêtant attention à chaque cas individuel. (Par exemple, tout le monde ne change pas la microflore sous leur action, et vous devez comprendre de quoi elle dépend.)

D'un autre côté, il est important de comprendre que le fait que les édulcorants artificiels soient nocifs ne signifie pas que le sucre ordinaire est bon. Il s'avère que ceux qui ont des problèmes métaboliques doivent s'abstenir à la fois du glucose habituel et de ses substituts.

On espère que dans un avenir proche, il sera toujours possible de créer une sorte d'édulcorant sûr. Il convient de souligner que tout ce qui a été dit ci-dessus concerne spécifiquement les substances synthétiques et, peut-être, à la recherche de nouveaux édulcorants, il convient de se tourner vers des sources naturelles, telles que la plante stévia: il est connu que le stévioside sucré qu'il contient a un effet bénéfique sur l'équilibre de l'insuline et du glucose. en sang. (Soit dit en passant, le stévioside est utilisé depuis longtemps comme complément alimentaire.)

Cependant, la naturalité ne signifie pas du tout la sécurité, et dans le cas des édulcorants isolés de sources naturelles, des expériences spéciales seront toujours nécessaires pour s'assurer qu'aucune mauvaise surprise n'en découle. publié par econet.ru

Publié par Anastasia Subbotina

Aimez-vous l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB:

Substituts du diabète

Les diabétiques ayant une forme indépendante de l'insuline sont obligés de suivre un tableau alimentaire strict qui limite la quantité de glucides inclus. Les aliments contenant du sucre sont particulièrement dangereux car ces glucides se décomposent rapidement en sucre dans le corps et contribuent à des sauts dangereux de cette valeur dans le sang. Cependant, manger des aliments à faible teneur en glucides n'est pas du tout problématique sur le plan moral et physique. Mauvaise humeur, léthargie, manque d'énergie - cela est dû à un manque de glucides dans le sang. Dans ce cas, un substitut de sucre pour les diabétiques aidera, sans saccharose et avec un arrière-goût sucré agréable.

Variétés d'édulcorants

Le principal avantage des édulcorants dans le diabète de type 2 est que lorsqu'ils pénètrent dans le corps, ils ne modifient pas la saturation du sucre. Pour cette raison, un patient diabétique peut ne pas s'inquiéter de l'hyperglycémie.

Par rapport au sucre ordinaire, les substituts du sucre pour le diabète n'ont pas d'effet destructeur sur les parois des vaisseaux sanguins, ne violent pas le système nerveux et cardiovasculaire.

Si vous changez de sucre pour les diabétiques avec l'un des substituts, vous ne pouvez pas vous inquiéter de la saturation du glucose dans le sang. Les substituts du sucre participeront tout de même aux processus métaboliques, mais sans leur inhibition.

Comment remplacer le sucre par les diabétiques et quel édulcorant est le meilleur? Pour l'orientation dans un grand nombre d'additifs, ils sont divisés en 2 groupes principaux.

Les substituts de sucre naturels sont des substances qui ont une structure similaire à celle du saccharose et ont un contenu calorique similaire. Auparavant, ils étaient utilisés selon des indications médicales. Par exemple, en présence de diabète, il a été recommandé de remplacer le sucre simple par du fructose, qui est un édulcorant inoffensif..

Les caractéristiques d'un édulcorant naturel comprennent:

  • teneur élevée en calories, beaucoup d'entre eux;
  • les édulcorants ont un effet beaucoup plus doux sur le processus glucidique que le saccharose;
  • haute sécurité de substitution;
  • a une saveur douce familière dans n'importe quelle concentration.

Lors de la prise d'un édulcorant naturel, la production d'énergie dans le corps aura lieu en petite quantité. L'édulcorant peut être pris jusqu'à 4 grammes par jour. Si le diabétique est obèse, vous devez consulter un médecin avant de prendre.

Des bonbons de substituts naturels émettent:

Les succédanés de sucre artificiels sont des substances qui ne se trouvent pas dans la nature; elles sont synthétisées spécifiquement comme édulcorants. Les substituts de ce type sont non nutritifs, ce qui diffère du saccharose.

Les caractéristiques des succédanés de sucre artificiels sont présentées:

  • faible teneur en calories;
  • absence d'effet sur le métabolisme des glucides;
  • l'apparition de nuances de goût étrangères, si vous augmentez la dose;
  • contrôles de sécurité de fausseté.

Liste des substituts synthétiques.

  1. Aspartame.
  2. Saccharine.
  3. Cyclamate.
  4. Mannitol.
  5. Dulcin.

Édulcorants naturels

Produisez des additifs naturels à partir de matières premières naturelles. Ils n'ont pas de chimie, une digestibilité facile, un moyen naturel d'excrétion, un édulcorant naturel ne conduit pas à une libération accrue d'insuline.

Le volume de l'édulcorant naturel pour le diabète dans l'alimentation est de 50 grammes par jour. Les médecins conseillent aux patients d'utiliser ce groupe de substituts, malgré le pourcentage élevé de calories. Après tout, ils ne nuisent pas au corps et sont portés par les patients.

Le fructose est le nom le plus célèbre d'un supplément naturel. C'est un substitut sûr du sucre, le fructose est obtenu à partir de fruits, de baies. La valeur nutritive du fructose est équivalente au sucre ordinaire. L'additif est bien absorbé, a un effet positif sur le métabolisme hépatique. Si vous utilisez le substitut de façon incontrôlable, cela affectera la présence de sucre.

L'édulcorant pour le diabète sucré de type 2 et de forme 1 est autorisé, la consommation quotidienne de fructose ne dépasse pas 50 grammes.
Le xylitol est extrait de cendres de montagne et d'autres baies individuelles, fruits. L'avantage de ce substitut dans le retrait tardif des aliments consommés et la formation d'une sensation de satiété, ce qui est bénéfique pour la maladie. De plus, l'édulcorant a un laxatif.,
effet cholérétique, anti-cétogène.

Un apport constant conduit à un trouble de l'alimentation, avec un surdosage il provoquera le développement d'une cholécystite. Le xylitol est utilisé par les diabétiques de type 2.

Le sorbitol est un produit hypercalorique qui entraîne une prise de poids. Les propriétés positives comprennent le nettoyage des hépatocytes des poisons, des toxines, l'élimination de l'excès de liquide. Certains médecins parlent des dangers du sorbitol dans le diabète, car il affecte négativement les vaisseaux et peut provoquer une neuropathie diabétique.

La stévia est fabriquée à partir des feuilles d'une plante de stévia. Ce supplément est considéré comme courant chez les patients diabétiques. En prenant l'édulcorant, la pression artérielle diminue, un processus métabolique fongicide, antiseptique et normalisant se produit. La stévia a un goût plus sucré que le sucre, elle n'a pas de calories.

Édulcorants artificiels

L'édulcorant artificiel pour les diabétiques est non nutritif, incapable d'augmenter le sucre et est bien excrété. Mais comme ils contiennent des éléments chimiques nocifs, leur administration dans le diabète de type 2 peut nuire à la fois au corps d'un patient diabétique et à des personnes en bonne santé..

La saccharine est le premier édulcorant pour les diabétiques. L'additif a un goût métallique, car il est souvent associé au cyclamate. Ce supplément se traduit par:

  • à une violation de la flore intestinale;
  • ne permet pas l'absorption de substances bénéfiques;
  • augmenter la présence de sucre.

Si vous utilisez régulièrement un substitut de sucre, cela peut conduire au développement d'un cancer.

La supplémentation d'aspartame en présence de phénylcétonurie est strictement interdite. Selon les études, si vous prenez régulièrement un substitut, cela provoquera le développement de maladies graves - crises d'épilepsie, troubles du système nerveux. Les effets secondaires incluent:

  • mal de crâne;
  • sommeil perturbé;
  • Une dépression
  • changements dans l'activité du système endocrinien.

Un traitement régulier du diabète peut nuire à la rétine et augmenter le sucre.

L'additif Cyclomat a une absorption rapide du corps, mais une excrétion retardée. Il n'est pas si toxique par rapport aux autres substituts artificiels, mais il vaut mieux ne pas le prendre avec le diabète de type 2, il existe une menace de formation de maladies rénales.
L'acesulfame est un additif préféré des fabricants qui l'utilisent pour la production de crème glacée, de bonbons, de bonbons. Mais cet édulcorant contient de l'alcool méthylique, qui est dangereux pour la santé.

Le substitut de mannitol est parfaitement volatilisé dans un liquide. Il est ajouté aux yaourts, aux desserts. L'édulcorant ne nuit pas aux dents, l'allergie ne se développe pas, l'IG est de 0. Cependant, dans le cas d'une consommation longue et incontrôlée:

  • la diarrhée;
  • déshydratation;
  • exacerber la pathologie chronique;
  • la pression monte.

Pour introduire un édulcorant dans un régime, consultez d'abord un médecin.

Substituts sûrs

La plupart des gens croient que les substituts du sucre pour le diabète de type 2 constituent toujours une menace, même mineure. Quels types d'édulcorants peuvent être ajoutés aux aliments? Les scientifiques ont convenu que les substituts les plus inoffensifs du sucre dans le diabète de type 2 sont le sucralose et la stévia. Les édulcorants ne conduisent pas à la formation d'effets secondaires, ils sont fiables, incapables de modifier les processus dans le corps après avoir pris.

Le sucralose est représenté par un édulcorant innovant et dernier cri contenant une quantité minimale de calories. Le supplément ne provoque pas de mutations dans les gènes sans effet neurotoxique. Avec la consommation de sucralose, les tumeurs malignes ne se développent pas. L'avantage de l'édulcorant est qu'il n'affecte pas la vitesse du processus métabolique.

La stévia est un substitut naturel dérivé des feuilles d'herbe à miel. En appliquant régulièrement le produit, vous pouvez:

  • normaliser le sucre;
  • abaisser le cholestérol;
  • établir des processus d'échange normaux.

Le supplément a un effet positif sur les capacités immunitaires du corps.

Effets secondaires

Tout substitut de sucre utilisé dans le diabète de type 2 a une certaine dose sûre pour prévenir les effets secondaires. Avec une plus grande consommation de produit, il existe un risque de rencontrer des manifestations négatives.

  1. Douleur dans l'abdomen.
  2. La diarrhée.
  3. Ballonnements.
  4. Vomissement.
  5. La nausée.
  6. Fièvre.

Il convient de considérer que les substituts synthétiques ont plus d'effets secondaires. Ce sont des formations et des troubles oncologiques en gynécologie.

Les substituts naturels du sucre pour les diabétiques de type 2 sont plus sûrs, tout en provoquant une réaction allergique.

Contre-indications

Les édulcorants sont interdits aux diabétiques en cas de:

  • violations graves du fonctionnement du foie;
  • maladies de l'estomac, des intestins;
  • allergies aiguës;
  • menaces pour le développement de phénomènes tumoraux.

Vous ne pouvez pas inclure de suppléments pendant la grossesse, l'allaitement.

Il est difficile de déterminer quels substituts de sucre conviennent le mieux aux diabétiques. Ces additifs sont sélectionnés par le médecin en tenant compte des indications d'utilisation disponibles.

Quels sont les édulcorants pour le diabète de type 2

Les édulcorants sont apparus au début du siècle dernier. Cependant, les débats sur l'utilité ou la nocivité de ces suppléments sont toujours en cours. Une partie des substituts est absolument sûre et permet à de nombreuses personnes interdites de sucre de se livrer à des délices gastronomiques. D'autres substances sont tout à fait capables de nuire considérablement à la santé. Par conséquent, il sera utile pour beaucoup de savoir quels édulcorants peuvent être utilisés pour le diabète et comment les prendre correctement.

Tous les succédanés du sucre sont divisés en deux types: artificiels et naturels. Artificiels comprennent la saccharine, l'aspartame, le sucralose, le cyclomat et l'acésulfame de calcium. Naturel - stévia, xylitol, sorbitol et fructose.

Les édulcorants artificiels se caractérisent par une faible teneur en calories, un goût sucré et un prix bas. Le plus souvent, ce sont les édulcorants synthétiques que les médecins recommandent pour le diabète de type 2, car ils ne participent pas au métabolisme énergétique et ne provoquent pas d'augmentation de la glycémie.

Presque tous les substituts de sucre naturels sont riches en calories. Étant donné que certains d'entre eux (sorbitol et xylitol) sont 2,5 à 3 fois moins sucrés que le sucre ordinaire, ils ne conviennent absolument pas au diabète de type 1 et de type 2. Ils provoquent moins d'effets secondaires que les artificiels. Cependant, un pouvoir calorifique élevé croise leurs qualités bénéfiques.

Saccharine, aspartame, sucralose

Tous les substituts ne sont pas également utiles. Parmi les édulcorants relativement sûrs, on peut distinguer la saccharine, l'aspartame et le sucralose..

La saccharine - l'un des premiers édulcorants artificiels, a été créée sur la base de composés d'acide sulfamino-benzoïque. Il a gagné en popularité au début du 20e siècle. La substance est 300 fois plus sucrée que le sucre. Il est vendu sous forme de comprimés sous les marques Sukrazit, Milford Zus, Sladis, Sweet Sugar. L'apport quotidien recommandé du médicament ne dépasse pas 4 comprimés. Le dépassement de la dose peut causer des problèmes de santé. Les inconvénients du produit incluent un goût spécifique, la capacité à provoquer une exacerbation de la maladie biliaire. Pour réduire le risque d'effets secondaires, vous devez prendre la saccharine à jeun..

Un autre édulcorant artificiel est l'aspartame. Il est considéré comme plus sûr que la saccharine. Cependant, il contient une substance qui peut former du méthanol - un poison pour le corps humain. Le médicament est contre-indiqué chez les jeunes enfants et les femmes enceintes. La substance est 200 fois plus sucrée que le sucre. Il est réalisé sous forme de comprimés et de poudre. La dose recommandée est de 40 mg / kg de poids corporel. Contenue dans des substituts tels que Sweetley, Slastilin. Dans sa forme pure, il est vendu sous les dénominations "Nutrasvit", "Sladeks". Les avantages de l'édulcorant sont la capacité de remplacer 8 kg de sucre et le manque d'arrière-goût. Un dosage excessif peut provoquer une phénylcétonurie.

Le sucralose est considéré comme l'édulcorant artificiel le plus sûr. La substance est un glucide modifié, 600 fois la douceur du sucre. Le sucralose n'affecte pas la production d'insuline. Le médicament n'est pas absorbé par l'organisme, il est excrété naturellement au lendemain de l'administration. Le produit est recommandé pour une utilisation dans le diabète de tout type, l'obésité, pendant le régime. Cependant, le sucralose a été développé récemment, ses effets secondaires sont mal connus. Cela doit être pris en compte lors de la prise de la substance et ne pas dépasser la dose recommandée..

Cyclamate et acésulfame calcique

La sécurité de médicaments tels que le cyclamate et l'acésulfame de calcium est de plus en plus remise en question..

Le cyclamate est le substitut du sucre le plus toxique. Contre-indiqué chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes. Ne convient pas aux diabétiques souffrant de maladies des reins et des organes digestifs. Le cyclamate est 200 fois plus sucré que le sucre. Des avantages du médicament: risque minimal de réactions allergiques et longue durée de conservation. Le dépassement de la dose est lourd de détérioration du bien-être. Une dose quotidienne sûre du médicament est de 5 à 10 g.

Un autre édulcorant est l'acésulfame de calcium. La composition de la substance comprend de l'acide aspartique, qui affecte négativement le système nerveux, provoque une dépendance et la nécessité d'augmenter la dose. Cet édulcorant est contre-indiqué dans les maladies du système cardiovasculaire. Le dépassement de la dose recommandée (1 g par jour) peut causer des dommages irréparables à la santé.

Stevia

Le seul édulcorant naturel autorisé pour les diabétiques est la stévia. Les avantages de ce produit sont incontestables..

La stévia est le glycoside le moins calorique. Elle a un goût sucré. C'est une poudre blanche qui se dissout bien dans l'eau et peut être bouillie. La substance est extraite des feuilles d'une plante. Pour la douceur, 1 g de médicament équivaut à 300 g de sucre. Cependant, même avec une telle douceur, la stévia n'augmente pas la glycémie. Il ne provoque pas d'effets secondaires. Certains chercheurs ont noté les effets positifs du substitut. La stévia abaisse la tension artérielle, a des propriétés diurétiques, antimicrobiennes et antifongiques légères..

Le concentré de stévia peut être utilisé pour préparer des aliments sucrés et des pâtisseries. Seulement 1/3 cuillère à café substances équivalentes à 1 c. Sahara. À partir de la poudre de stévia, vous pouvez préparer une infusion bien ajoutée aux compotes, aux thés et aux produits à base de lait aigre. Pour cela, 1 cuillère à café. poudre pour 1 cuillère à soupe. eau bouillante, chauffer au bain-marie pendant 15 minutes, puis refroidir et filtrer.

Xylitol, sorbitol, fructose

Les édulcorants tels que le xylitol, le sorbitol et le fructose ne sont recommandés pour aucun type de diabète..

Le xylitol est une poudre blanc cassé blanc cristallin. Après utilisation, il provoque une sensation de fraîcheur dans la langue. Il est bien dissous dans l'eau. La composition du produit comprend de l'alcool pentatomique ou du pentitol. La substance est fabriquée à partir d'épis de maïs ou de déchets de bois. 1 g de xylitol contient 3,67 calories. Le médicament n'est absorbé par les intestins que de 62%. Au début de l'application, l'organisme peut provoquer des nausées, de la diarrhée et d'autres effets secondaires avant de s'y habituer. La dose unique recommandée ne doit pas dépasser 15 g. La dose quotidienne maximale est de 45 g. Certains diabétiques ont noté un effet laxatif et cholérétique du médicament.

Le sorbitol, ou sorbitol, est une poudre incolore au goût sucré. Il est très soluble dans l'eau et résistant à l'ébullition. Le produit est extrait de l'oxydation du glucose. Dans la nature, en grande quantité dans les baies et les fruits. Le sorbier en est particulièrement riche. La composition chimique du sorbitol est représentée par l'hexitol alcool à 6 atomes. Dans 1 g du produit - 3,5 calories. La dose quotidienne maximale autorisée est de 45 g. Au début de l'admission, elle peut provoquer des flatulences, des nausées et des diarrhées, qui passent après que le corps est devenu dépendant. Le médicament est absorbé par l'intestin 2 fois plus lentement que le glucose. Souvent utilisé pour prévenir les caries..

Le fructose est un monosaccharide produit par hydrolyse acide ou enzymatique du saccharose et des fructosans. Dans la nature, on le trouve en grande quantité dans les fruits, le miel et les nectars. La teneur en calories du fructose est de 3,74 kcal / g. Il est plus de 1,5 fois plus sucré que le sucre ordinaire. Le médicament est vendu sous forme de poudre blanche, soluble dans l'eau et changeant partiellement ses propriétés lorsqu'il est chauffé. Le fructose est lentement absorbé par les intestins, a un effet anti-cétogène. Avec son aide, vous pouvez augmenter les réserves de glycogène dans les tissus. La dose recommandée du médicament est de 50 g par jour. Le dépassement de la dose conduit souvent au développement d'une hyperglycémie et d'une décompensation du diabète.

Pour choisir l'édulcorant optimal pour le diabète, vous devez vous familiariser soigneusement avec les propriétés de chaque supplément. Il est important de se rappeler que même les édulcorants artificiels recommandés par les médecins doivent être pris avec prudence. Sans danger pour la santé, seule la stévia peut être utilisée. Mais il ne doit être inclus dans le régime qu'après consultation avec le médecin.

En Savoir Plus Sur Les Facteurs De Risque De Diabète