La glycémie chez la femme enceinte: causes, symptômes et conséquences du diabète gestationnel

Pendant la période de gestation, le niveau de glucose dans le sang d'une femme enceinte dépasse les normes autorisées. Cela est dû à une augmentation du stress sur le corps, des changements hormonaux, des changements de style de vie et des principes de nutrition. Une légère déviation est normale, mais l'hyperglycémie est dangereuse pour la santé de la femme et du fœtus. Quelle est la norme de glycémie pour les femmes enceintes, comment déterminer leur taux de glucose et que faire en cas de diabète gestationnel?

Niveaux de sucre normaux chez les femmes enceintes (tableau)

Le taux de sucre dans le sang de la femme enceinte diffère des indicateurs généralement acceptés.

Tableau de glucose de grossesse
Norme de glucose, mmol / lAvec diabète gestationnel, mmol / l
Avec l'estomac videMoins de 4,9Moins de 5,3
Une heure après avoir mangéJusqu'à 6,9Jusqu'à 7,7
120 après avoir mangéPas plus de 6,2Pas plus de 6,7

D'autres indicateurs sont importants pendant la grossesse..

Le pourcentage d'hémoglobine glyquée ne doit pas dépasser 6,5%. De faux résultats peuvent être observés avec une carence en fer en cas de perte de sang importante ou avec une transfusion sanguine.

La déviation de la norme du sucre est dangereuse pour la femme enceinte et le fœtus. Avec l'hypoglycémie, le corps manque de ressources énergétiques. L'hyperglycémie, cependant, menace le développement du diabète ou du diabète gestationnel.

Tests de glucose

Pour déterminer le taux de sucre dans le sang, un test au doigt est effectué le matin à jeun. Pour obtenir des résultats fiables, préparez-vous correctement à l'étude:

  • ne buvez rien le matin, ne mangez pas, ne vous brossez pas les dents avec de la pâte, ne vous rincez pas la bouche;
  • limiter l'apport alimentaire 8 heures avant l'étude;
  • renoncer aux glucides rapides par jour;
  • 24 heures avant l'analyse, arrêtez de prendre les médicaments et s'il est impossible de les annuler, prévenez le médecin.

Déterminer la concentration de sucre permettra une analyse biochimique du sang d'une veine. Cependant, la norme est légèrement différente, l'indicateur autorisé dans le décodage est de 6 mmol / l.

Si les résultats des tests précédents indiquent une hyperglycémie, un test de tolérance au glucose est effectué:

  1. Le matin à jeun, ils prélèvent du sang sur un doigt ou une veine..
  2. Les femmes enceintes boivent 100 ml de solution de glucose.
  3. Après 60 et 120 minutes, un prélèvement sanguin répété est effectué. Pendant cette période, vous ne pouvez rien utiliser.
  4. Les résultats de l'analyse sont comparés au tableau des normes. En cas de dépassement des indicateurs, une consultation d'endocrinologue est désignée.

Causes et facteurs de risque d'hyperglycémie

L'hyperglycémie pendant la grossesse est causée par l'incapacité du pancréas à synthétiser suffisamment d'insuline. En raison du manque d'hormones, le sucre n'est pas distribué aux cellules et aux tissus, mais reste dans le sang.

Les hormones synthétisées par le placenta provoquent également une augmentation du taux de glucose. La somatomammotropine agit comme un antagoniste de l'insuline, aide à garantir que le fœtus reçoit suffisamment de glucose. Il augmente la glycémie, réduit la sensibilité des cellules à l'hormone du pancréas.

Facteurs de risque d'hyperglycémie:

  • âge enceinte de plus de 30 ans;
  • prédisposition génétique au diabète;
  • diagnostic de prééclampsie ou de diabète gestationnel lors de grossesses précédentes;
  • antécédents de fausses couches et de grossesses manquées;
  • polyhydramnios;
  • obésité ou insuffisance pondérale.

Dans certains cas, les résultats des tests donnent des résultats faussement positifs. Facteurs contribuant à une augmentation à court terme des niveaux de glucose au-dessus de la normale:

  • stress, expérience émotionnelle;
  • maladie infectieuse;
  • non-respect des recommandations pour la préparation de l'analyse;
  • activité physique excessive la veille;
  • prendre certains groupes de médicaments.

Manifestations du diabète gestationnel

L'hyperglycémie dans les premiers stades passe inaperçue et la femme attribue les premiers symptômes aux changements physiologiques associés à la grossesse. Les signes pathologiques apparaissent clairement à partir du troisième trimestre de gestation. Cela est dû à la synthèse active des hormones par les glandes surrénales, le placenta, l'hypothalamus, ainsi qu'à une charge accrue sur le pancréas. Pendant cette période, la femme enceinte note les signes suivants de diabète:

  • soif constante, bouche sèche;
  • augmentation de l'appétit, prise de poids rapide;
  • peau sèche, démangeaisons dans la région génitale;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • augmentation de la production d'urine;
  • fatigue, léthargie, somnolence.

Effets

L'hyperglycémie pendant la grossesse est dangereuse pour la future mère et le fœtus. La pathologie menace une fausse couche spontanée, une congélation fœtale ou une naissance prématurée.

Le bébé développe parfois des anomalies congénitales et des anomalies:

  • gain de poids excessif - macrosomie;
  • augmentation des niveaux d'insuline, qui à l'avenir menace de fréquentes crises hypoglycémiques;
  • fœtopathie diabétique - altération du fonctionnement des reins, des vaisseaux sanguins, du pancréas;
  • faible tonus musculaire;
  • tendance au diabète;
  • manque de réflexes physiologiques immédiatement après la naissance.

Correction de la glycémie

Afin d'éviter les complications, il est important non seulement de connaître le taux de sucre dans le sang chez la femme enceinte, mais aussi de le maintenir. Le respect des recommandations de l'endocrinologue contribuera à y parvenir..

La première étape de la correction de la glycémie est la diététique:

  • repas fréquents et fractionnés en petites portions;
  • rejet des produits frits, salés, fumés;
  • apport limité en glucides;
  • enrichissement du régime avec de la viande, du poisson, des légumes, des céréales, des fruits non sucrés.

Un effort physique modéré aidera à maintenir une glycémie normale: yoga, natation, marche. Il est important que les cours apportent plaisir et bénéfices, ne provoquent pas de surmenage et de détérioration du bien-être.

Dans les cas critiques, une insulinothérapie est prescrite aux femmes enceintes. La posologie et les règles de prise du médicament sont déterminées par le médecin individuellement.

La norme de sucre dans le sang chez les femmes enceintes est une caractéristique importante d'un déroulement réussi de la gestation. La déviation des indicateurs dans une large direction menace le développement du diabète gestationnel, qui après l'accouchement peut se transformer en sucre. L'hyperglycémie est également dangereuse pour le fœtus, car elle perturbe le fonctionnement des organes internes, contribue à une prise de poids excessive, au développement de problèmes hormonaux.

Quel est le taux de sucre dans le sang pendant la grossesse

Porter un enfant est une période agréable mais très responsable dans la vie d'une femme. Une attitude sérieuse envers l'état des organes et des systèmes est une condition préalable à la naissance d'un bébé en bonne santé et au maintien de toutes les fonctions du corps dans un état correct.

La norme de sucre dans le sang chez les femmes enceintes est nécessairement contrôlée, car elle caractérise l'état non seulement de la future mère, mais aussi de son bébé. Souvent, les changements causés par la charge supplémentaire et la restructuration de toutes les structures conduisent à des manifestations négatives. Cela oblige une femme à suivre strictement toutes les recommandations du médecin.

Les plus importants d'entre eux sont la nécessité d'un suivi médical régulier et d'un examen rapide en utilisant diverses méthodes de laboratoire.

Le rôle des indicateurs normaux

Une augmentation de la glycémie, ainsi qu'une diminution, indique des troubles graves dans le corps.

La fonction biologique des glucides est de fournir à toutes les cellules du corps la nutrition nécessaire, c'est-à-dire que le sucre est la principale source d'énergie.

Le niveau de glucose d'une femme est particulièrement important lorsque son corps a le devoir de préserver le fœtus.

Des changements importants causés par la grossesse conduisent au fait que tous les organes ne sont pas capables de faire face à la double charge.

L'échec du fonctionnement du pancréas devient la principale cause d'une production insuffisante d'insuline. Cela conduit à une perturbation de l'élimination de l'excès de glucose, ce qui entraîne invariablement une augmentation de son niveau dans le sang..

La nécessité de maintenir la norme de cet indicateur pendant la grossesse nécessite une surveillance constante, ce qui permet de ne pas déclencher la maladie, en ajustant les valeurs à temps.

Causes des violations

Il convient de noter que l'augmentation du sucre associée à la naissance d'un enfant est un phénomène assez courant, provoqué par l'activation de processus pathologiques qui étaient auparavant dans le corps, mais ne se sont pas fait sentir.

Le diabète gestationnel, observé uniquement chez les femmes enceintes, passe généralement après la naissance sans laisser de trace. Mais même ce type de pathologie constitue une menace pour la mère et l'enfant, par conséquent, le laisser sans surveillance est inacceptable.

Parmi les principales causes d'augmentation du sucre pendant la grossesse, il convient de noter:

  1. Une augmentation significative de la charge sur le pancréas et une diminution de l'efficacité de l'insuline naturelle.
  2. Augmentation du glucose en raison de changements dans les niveaux hormonaux.
  3. Diabète gestationnel vécu lors de grossesses précédentes.
  4. Plus de 30 ans.
  5. en surpoids.
  6. Ovaire polykystique.
  7. Glucose urinaire.
  8. Gros fruit.
  9. Prédisposition héréditaire au diabète.

Les jeunes femmes sont moins à risque de développer un diabète pendant la grossesse..

Circonstances supplémentaires

En plus des facteurs décrits qui peuvent entraîner des écarts par rapport à la norme, d'autres raisons doivent être notées.

  • émotivité excessive, stress, typique des femmes enceintes;
  • la présence d'une infection dans le corps;
  • violation des règles de préparation à l'analyse.

La détection des écarts haut / bas est une indication pour un nouveau test.

Symptômes

La déviation des valeurs normales s'accompagne de la manifestation de signes caractéristiques du diabète ordinaire. Une attention particulière doit être portée aux symptômes tels que:

  • une augmentation significative de l'appétit;
  • soif constante;
  • envie fréquente de vider la vessie;
  • faiblesse générale, fatigue, somnolence;
  • instabilité de la pression artérielle.

Il n'est pas possible de confirmer la présence de diabète uniquement pour ces motifs, car ils sont naturels pour l'état de grossesse.

Un diagnostic n'est possible qu'après un test qui détecte la quantité de glucose dans le sang.

Taux de sucre

Des valeurs comprises entre 3 et 5 mmol / l sont considérées comme la norme de sucre généralement acceptée si le prélèvement sanguin pour le test est prélevé du doigt (capillaire). Dans le sang veineux, des taux plus élevés sont notés et la concentration de sucre dans le sang est de 6 mmol / l comme norme autorisée.

Caractéristiques des indicateurs pendant la grossesse

Les valeurs limites de la concentration de glucose pendant la grossesse sont légèrement différentes des normes généralement acceptées. Ceci est le résultat de la restructuration des processus métaboliques dans le corps.

Une caractéristique de la détermination du taux de sucre chez la femme enceinte est le prélèvement sanguin pour analyse dans une veine. Le test est effectué le matin à jeun.

Les indicateurs sont notés légèrement plus bas que les gens ordinaires, ce qui s'explique par la dépense de plus de ressources énergétiques du corps.

La norme admissible est jusqu'à 5,1 mmol / l. La détection des déviations pathologiques de celui-ci devient une indication pour un examen prolongé en utilisant le test de tolérance au glucose (après avoir mangé ou en tenant compte de la charge en glucides).

Procédure de test de charge

Le test est effectué nécessairement à jeun. La pause du dernier repas doit être d'au moins 10 heures. Une condition préalable est une nuit de sommeil complète avant l'analyse.

Progrès de l'étude

Un test de charge nécessitera 8-100 g de glucose et 200 ml d'eau tiède. La séquence d'actions est la suivante:

  1. Au premier stade, le patient prélève le sang d'un estomac vide pour analyse.
  2. Au deuxième stade, ils suggèrent de boire de l'eau contenant du glucose dissous. Après cela - reposez-vous dans une atmosphère détendue.
  3. La troisième étape. Le biomatériau est de nouveau échantillonné après 1, puis 2 heures après la prise de glucose..

Après le test, les valeurs suivantes indiquées dans le tableau sont considérées comme des indicateurs normaux:

Diabète sucré gestationnel (mémo pour les patients)

Le diabète sucré gestationnel (GDM) est une augmentation de la glycémie au-dessus de la normale pour la première fois pendant la grossesse.

La norme de sucre dans le sang chez les femmes enceintes le matin à jeun (avant de manger) n'est pas supérieure à 5,0 mmol / l, 1 heure après avoir mangé pas plus de 7,0 mmol / l.

Et après une charge de glucose pendant le test de tolérance au glucose à 24-28 semaines de grossesse: 1 heure le matin avant les repas 3,3-5,0 mmol / L, 1 heure après un repas - moins de 7,0 mmol / L.

Il est nécessaire d'enregistrer chaque valeur de sucre dans le journal d'autosurveillance avec la date, l'heure et une description détaillée de l'apport alimentaire, après quoi vous avez mesuré le sucre.

Vous devriez prendre ce journal avec vous à chaque fois pour consulter un obstétricien-gynécologue et endocrinologue..

Traitement GDM pendant la grossesse:

  1. Le régime alimentaire est la chose la plus importante dans le traitement du GDM
  • Les glucides facilement digestibles sont complètement exclus des aliments: sucre, confiture, miel, tous les jus, crème glacée, gâteaux, gâteaux, produits de boulangerie à base de farine blanche de haute qualité; pâtisseries riches (petits pains, petits pains, tartes),
  • Tous les édulcorants, tels que les produits à base de fructose (vendus dans les magasins sous la marque «diabétique»), sont interdits aux femmes enceintes et allaitantes.,
  • Si vous avez un excès de poids, dans le régime alimentaire, vous devez limiter toutes les graisses et éliminer complètement: saucisses, saucisses, saucisses, saindoux, margarine, mayonnaise,
  • En aucun cas ne mourez de faim! La nourriture doit être répartie uniformément sur 4 à 6 repas tout au long de la journée; les pauses entre les repas ne doivent pas dépasser 3 à 4 heures.

2. Activité physique. S'il n'y a pas de contre-indications, une activité physique modérée d'au moins 30 minutes par jour, par exemple, marcher, nager dans la piscine, est très utile..

Évitez les exercices qui provoquent une pression artérielle élevée et provoquent une hypertension utérine.

3. Le journal de maîtrise de soi dans lequel vous écrivez:

  • glycémie le matin avant les repas, 1 heure après chaque repas pendant la journée et avant le coucher - tous les jours,
  • tous les repas (en détail) - tous les jours,
  • cétonurie (cétones ou acétone d'urine) le matin à jeun (il existe des bandelettes de test spéciales pour déterminer les corps cétoniques dans l'urine - par exemple, Uriket, Ketofan) - tous les jours,
  • pression artérielle (la pression artérielle doit être inférieure à 130/80 mm RT. Art.) - tous les jours,
  • mouvements fœtaux - quotidiennement,
  • poids corporel - hebdomadaire.

. Attention: si vous ne tenez pas un journal intime, ou si vous ne le tenez pas honnêtement, vous vous trompez (et non un médecin) et vous risquez vous-même et votre bébé!

  1. Si, malgré les mesures prises, la glycémie dépasse les valeurs recommandées, il est nécessaire de commencer un traitement par insuline (pour cela, vous serez référé pour une consultation d'endocrinologue).
  2. N'ayez pas peur de prescrire de l'insuline. Vous devez savoir que la dépendance à l'insuline ne se développe pas, et après l'accouchement dans la grande majorité des cas, l'insuline est annulée. L'insuline à des doses adéquates ne nuit pas à la mère, elle est prescrite pour maintenir sa pleine santé, et le bébé restera en bonne santé et n'apprendra pas l'utilisation de l'insuline par la mère - cette dernière ne passe pas par le placenta.

NAISSANCE et GDM:

Le terme et la méthode de l'accouchement sont déterminés individuellement pour chaque femme enceinte. Au plus tard 38 semaines de grossesse, l'obstétricien-gynécologue procède à un examen final de la mère et de l'enfant et discute des perspectives d'accouchement avec la patiente. La prolongation de la grossesse pendant plus de 40 semaines avec le GDM est dangereuse, le placenta a peu de réserves et peut ne pas supporter la charge pendant l'accouchement, donc les naissances précoces sont préférables. Le diabète sucré gestationnel seul n'est PAS une indication de césarienne.

GDM après l'accouchement:

  • régime pendant 1,5 mois après l'accouchement,
  • l'insulinothérapie est annulée (le cas échéant),
  • contrôle de la glycémie au cours des trois premiers jours (taux de sucre dans le sang après l'accouchement: à jeun 3,3 - 5,5 mmol / l, 2 heures après avoir mangé jusqu'à 7,8 mmol / l),
  • 6-12 semaines après la naissance - consultation de l'endocrinologue pour des tests de diagnostic afin de clarifier l'état du métabolisme des glucides,
  • les femmes qui ont subi une GDM sont incluses dans le groupe à haut risque pour le développement de GDM dans les grossesses suivantes et le diabète de type 2 à l'avenir, par conséquent, une femme qui a subi une GDM doit:
  • - suivre un régime visant à réduire le poids corporel avec son excès,
  • - développer l'activité physique,
  • - planifier des grossesses ultérieures,
  • les enfants de mères atteintes de diabète gestationnel tout au long de leur vie ont un risque accru de développer l'obésité et le diabète de type 2, il leur est donc recommandé une alimentation équilibrée et une activité physique adéquate, observation par un endocrinologue.

Si le GDM est détecté, les patients doivent abandonner complètement l'utilisation de:

  • tous les aliments sucrés (ceci s'applique à la fois au sucre et au miel, à la crème glacée, aux boissons sucrées et similaires);
  • pain blanc, pâtisseries et produits à base de farine (y compris les pâtes);
  • la semoule;
  • produits semi-finis;
  • viandes fumées;
  • produits de restauration rapide;
  • Fast food;
  • fruits riches en calories;
  • boissons gazeuses, jus dans des sacs;
  • viande grasse, aspic, graisse;
  • aliments en conserve, quel que soit leur type;
  • de l'alcool
  • cacao;
  • céréales, pain diététique;
  • toutes les légumineuses;
  • yaourt sucré.

Vous devrez également limiter considérablement l'utilisation de:

  • pommes de terre;
  • beurre;
  • oeufs de poule;
  • pâtisserie.
  • Les produits de la liste des interdits doivent être complètement exclus du régime. Même une petite consommation d'entre eux peut entraîner des conséquences négatives. Des quantités très limitées de pommes de terre, de beurre, d'œufs et de pâtisserie de pâtisserie sont autorisées

Que peuvent manger les femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel? Les produits ci-dessus peuvent être remplacés:

  • fromages à pâte dure;
  • fromage cottage au lait aigre;
  • yaourts naturels;
  • crème grasse;
  • Fruit de mer;
  • les légumes verts (carottes, citrouilles, betteraves, contrairement aux concombres, oignons et choux, doivent être consommés en quantités limitées);
  • champignons;
  • soja et produits fabriqués à partir de celui-ci (en petites quantités);
  • jus de tomate;
  • thé.

Il existe plusieurs options de régime qui peuvent être suivies avec le diabète gestationnel, mais un régime faible en glucides est exclu..

Cela est dû au fait qu'avec un apport insuffisant en glucides provenant des aliments, le corps commencera à brûler les réserves de graisse pour l'énergie.

Le régime doit comprendre les produits suivants:

  • pain de blé entier;
  • tous les légumes;
  • légumineuses;
  • champignons;
  • céréales - de préférence mil, orge perlé, avoine, sarrasin;
  • Des viandes maigres;
  • poisson;
  • œufs de poule - 2-3 pièces / semaine;
  • produits laitiers;
  • fruits et baies aigres;
  • les huiles végétales.

Dans la plupart des cas, les médecins prescrivent à leurs patients un régime contenant plus de glucides et des glucides modérés. La préférence est donnée aux graisses insaturées, dont l'utilisation doit cependant être également limitée. Les graisses saturées sont complètement exclues de l'alimentation..

Diabète enceinte: recommandations et agenda

  • 29 novembre 2019

Les consultations sont menées par des employés du Département d'endocrinologie et de diabétologie de la Faculté de formation professionnelle continue de l'Institut fédéral autonome d'enseignement supérieur "Université nationale de recherche médicale russe du nom de N. I. Pirogov" du ministère de la Santé de la Fédération de Russie.

Le diabète sucré gestationnel est une maladie caractérisée par une hyperglycémie (une augmentation de la glycémie), qui a été détectée pour la première fois pendant la grossesse. Le plus souvent, la glycémie d'une femme se normalise après l'accouchement, mais il existe un risque élevé de développer un diabète lors des grossesses ultérieures et à l'avenir.

Le diabète gestationnel pendant la grossesse est une maladie assez courante en Russie et dans le monde dans son ensemble. La fréquence d'apparition de l'hyperglycémie pendant la grossesse selon les études internationales est jusqu'à 18%.

La violation du métabolisme des glucides peut se développer chez toute femme enceinte, en tenant compte des changements hormonaux et métaboliques qui se produisent séquentiellement à différents stades de la grossesse. Mais le risque le plus élevé de développer un diabète gestationnel chez les femmes enceintes avec:

  • Embonpoint / obèse et plus de 25 ans;
  • La présence de diabète dans la famille immédiate;
  • Violation du métabolisme glucidique identifié avant cette grossesse (altération de la tolérance au glucose, altération de la glycémie à jeun, diabète gestationnel dans les grossesses précédentes;
  • Naissance d'un enfant pesant plus de 4000 g).

Chez une femme enceinte en bonne santé, afin de surmonter la résistance physiologique à l'insuline et de maintenir une glycémie normale pendant la grossesse, une augmentation compensatoire de la sécrétion d'insuline pancréatique se produit environ trois fois (la masse des cellules bêta augmente de 10 à 15%). Cependant, chez la femme enceinte, notamment en présence d'une prédisposition héréditaire au diabète sucré, à l'obésité (IMC supérieur à 30 kg / m 2), etc., la sécrétion d'insuline existante ne permet pas toujours de vaincre la résistance physiologique à l'insuline qui se développe dans la seconde moitié de la grossesse. Cela conduit à une augmentation de la glycémie et au développement d'un diabète gestationnel. Avec une circulation sanguine, le glucose est immédiatement et sans entrave à travers le placenta pour le fœtus, contribuant au développement de sa propre insuline. L'insuline du fœtus, ayant un effet "de croissance", conduit à une stimulation de la croissance de ses organes internes dans le contexte d'un ralentissement de leur développement fonctionnel, et l'excès de glucose de la mère via son insuline se dépose à partir de la 28ème semaine de grossesse dans le dépôt sous-cutané sous forme de graisse.

En conséquence, l'hyperglycémie chronique maternelle nuit au développement du fœtus et conduit à la formation de la soi-disant «fœtopathie diabétique». Ce sont des maladies fœtales qui surviennent à partir de la 12e semaine de vie fœtale avant l'accouchement:

  • Gros poids du fœtus; violation des proportions du corps - un gros ventre, une large ceinture scapulaire et de petits membres;
  • Avance du développement intra-utérin - avec l'échographie, une augmentation des principales dimensions du fœtus par rapport à l'âge gestationnel;
  • Gonflement des tissus et de la graisse sous-cutanée du fœtus;
  • Hypoxie fœtale chronique (altération de la circulation sanguine dans le placenta à la suite d'une hyperglycémie non compensée prolongée chez une femme enceinte);
  • Retard dans la formation des tissus pulmonaires;
  • Blessure à la naissance;
  • Risque élevé de mortalité périnatale.

À la naissance, les enfants atteints de fœtopathie diabétique sont plus susceptibles de rencontrer:

  • Macrosomie (poids du nouveau-né ≥4000 g, limon ≥90 percentile en cas de grossesse prématurée);
  • Violation de l'adaptation à la vie extra-utérine, qui se manifeste par l'immaturité du nouveau-né même avec une grossesse à terme et sa grande taille;
  • Détresse respiratoire;
  • Asphyxie;
  • Hypoglycémie du nouveau-né;
  • Organomégalie (hypertrophie de la rate, du foie, du cœur, du pancréas);
  • Cardiomyopathie (lésion primaire du muscle cardiaque);
  • Jaunisse;
  • Violations dans le système de coagulation sanguine, la teneur en globules rouges (globules rouges) dans le sang augmente;
  • Troubles métaboliques (hypoglycémie, calcium, potassium, magnésium).

Chez les enfants nés de mères atteintes d'un diabète gestationnel non diagnostiqué et non compensé, les symptômes suivants sont plus courants:

  • Maladies neurologiques (paralysie cérébrale, épilepsie) dues à une blessure à la naissance;
  • Pendant la puberté et le risque accru d'obésité qui en résulte, des troubles métaboliques (en particulier, le métabolisme des glucides), des maladies cardiovasculaires.

De la part de la femme enceinte atteinte de diabète sucré gestationnel sont plus fréquents:

  • Polyhydramnios;
  • Infections des voies urinaires;
  • Toxicose de la seconde moitié de la grossesse (une condition pathologique qui se développe dans la seconde moitié de la grossesse et se manifeste par l'apparition d'un œdème, une augmentation de la pression artérielle);
  • Prééclampsie, éclampsie;
  • Naissance prématurée;
  • Anomalies du travail;
  • Blessure à la naissance;
  • Accouchement par césarienne.

Le diabète sucré gestationnel ne présente aucune manifestation clinique associée à l'hyperglycémie (bouche sèche, soif, augmentation du débit urinaire par jour, démangeaisons, etc.), et par conséquent, une détection active de cette maladie chez toutes les femmes enceintes est requise.

Analyse et recherche sur le diabète de grossesse

Il est obligatoire pour toutes les femmes enceintes d'examiner le glucose dans le plasma du sang veineux à jeun, en laboratoire - dans le contexte d'une alimentation et d'une activité physique normales - lors de la première prise de contact avec une clinique prénatale ou un centre périnatal, au plus tard 24 semaines de grossesse.

Si les résultats de l'étude correspondent à des indicateurs normaux pendant la grossesse, un test de tolérance au glucose par voie orale - PHTT ("test de stress" avec 75 g de glucose) est obligatoire pendant 24 à 28 semaines de grossesse afin d'identifier activement les éventuels troubles du métabolisme des glucides.

Le PGTT avec 75 g de glucose est le test de diagnostic le plus sûr et le seul à détecter les troubles du métabolisme des glucides pendant la grossesse..

Règles d'exécution du PGTT

  • Le PGTT est effectué dans le contexte d'une alimentation normale (au moins 150 g de glucides par jour) et d'une activité physique pendant au moins 3 jours avant l'étude;
  • Le test est effectué le matin à jeun après 8 à 14 heures de jeûne nocturne;
  • Le dernier repas doit nécessairement contenir au moins 30 à 50 g de glucides;
  • Boire de l'eau ordinaire n'est pas interdit;
  • Pendant le test, le patient doit s'asseoir;
  • Les médicaments qui affectent la glycémie (multivitamines et préparations à base de fer contenant des glucides, glucocorticoïdes, β-bloquants) doivent, si possible, être pris après le test;
  • Le test de glucose plasmatique veineux est effectué uniquement en laboratoire à l'aide d'analyseurs biochimiques ou d'analyseurs de glucose. L'utilisation d'outils portables d'autosurveillance (glucomètres) pour le test est interdite.

Étapes de mise en œuvre de PGTT

Après avoir prélevé le premier échantillon de plasma sanguin veineux à jeun, le patient boit une solution de glucose pendant 5 minutes, composée de 75 g de glucose sec dissous dans 250 à 300 ml d'eau plate potable, ou 82,5 mg de glucose monohydraté. Le début du glucose est considéré comme le début du test..

Les échantillons de sang suivants pour déterminer le taux de glucose du plasma veineux sont prélevés 1 et 2 heures après le chargement de glucose.

Normes de glucose plasmatique veineux pour les femmes enceintes:

Sucre dans le sang pendant la grossesse

Mesurer la glycémie à domicile

Pour déterminer la concentration de glycémie dans le sang, il n'est pas nécessaire d'aller au laboratoire. Il existe aujourd'hui des appareils pour l'auto-mesure des taux de sucre - glucomètres.

Vous pouvez acheter l'appareil dans un équipement médical. Pour vérifier la teneur en glucose, vous devez également acheter des bandelettes de test. Avant de mesurer la concentration de glycémie, vous devez lire les instructions d'utilisation de l'appareil.

Algorithme d'utilisation d'un glucomètre:

  • se laver les mains avec du savon de toilette;
  • chauffez vos doigts à la température ambiante (pour cela, vous devez vous masser les mains);
  • traiter avec de l'alcool la partie du doigt où la ponction sera pratiquée;
  • allumez l'appareil;
  • Entrer le code;
  • insérer une bandelette réactive dans une prise spéciale du lecteur;
  • percer un doigt sur le côté avec un scarificateur;
  • égoutter quelques gouttes de sérum sur la zone d'application de la bandelette réactive;
  • appliquer du coton imbibé d'alcool sur le site de ponction;
  • évaluer le résultat sur le moniteur après 10-30 secondes.

Parfois, un lecteur de glycémie à domicile peut être erroné.

Les raisons les plus courantes de recevoir un résultat peu fiable:

  • l'utilisation de bandelettes réactives conçues pour un autre modèle de l'appareil;
  • l'utilisation de bandelettes réactives périmées;
  • non-respect du régime de température lors du prélèvement d'une partie du plasma;
  • quantité excessive ou insuffisante de sang pour la recherche;
  • contamination des bandelettes réactives, des mains;
  • pénétrer dans le plasma d'une solution désinfectante;
  • l'appareil n'était pas;
  • non-respect des conditions de stockage des bandelettes de test (basse ou haute température, flacon en vrac).

Pour vérifier l'exactitude du résultat, il est recommandé de refaire le test en laboratoire..

Riche en sucre

Raisons d'augmenter la glycémie:

  • Non-respect des règles avant de procéder à l'analyse.
  • Une femme est atteinte de diabète de type 1 ou de type 2.
  • Une femme a un diabète enceinte appelé diabète gestationnel.

Diabète gestationnel

Le diabète sucré gestationnel (GDM) est un diabète qui survient pendant la grossesse. Un tel diabète est associé à des changements dans le corps d'une femme enceinte et à la charge qui tombe sur le pancréas. Environ 10% des femmes enceintes souffrent de diabète.

Habituellement, après la naissance d'un bébé, le GDM passe sans laisser de trace. Mais il y a un «mais»... Le diabète survenu pendant la grossesse indique la tendance d'une femme à cette maladie. Il existe un risque de développer un vrai diabète au fil du temps.Ainsi, après un tel appel, vous devez surveiller attentivement votre santé, adopter un mode de vie sain et une nutrition appropriée..

Facteurs de risque GDM:

  • en surpoids.
  • Diabète diagnostiqué chez les proches.
  • La future maman a plus de 30 ans.
  • Grossesse avec plus d'un fœtus.
  • Hypertension artérielle.

Les conséquences d'un taux de sucre élevé chez une femme enceinte

Un niveau élevé de sucre dans le sang d'une femme enceinte est principalement dangereux non pas pour une femme, mais pour un enfant.

L'excès de glucose passe facilement à travers le placenta jusqu'au bébé, mais l'insuline est importante et ne peut pas passer à travers le filtre placentaire. Le corps du bébé n'est pas encore capable de faire face à une telle quantité de glucose, le pancréas n'est pas encore prêt pour de telles charges, donc des changements négatifs se produisent dans le corps de l'enfant.

  • Chez un enfant, le tissu adipeux sous-cutané commence à se développer activement, la ceinture scapulaire et l'abdomen augmentent considérablement de taille. Au moment de la naissance, l'enfant atteint un poids de plus de 4-4,5 kilogrammes.
  • En raison du taux de sucre élevé, le placenta est perturbé, il grossit, s'épaissit, les cristaux de glucose endommagent les vaisseaux délicats du placenta. Étant donné que le placenta remplit mal sa fonction, l'enfant souffre de la privation d'oxygène (hypoxie). Dans les cas graves, cela peut entraîner la mort fœtale.
  • Dans des conditions de sucre élevé, le risque de malformations congénitales chez un enfant augmente.
  • Risque accru de polyhydramnios.
  • Une grande masse de l'enfant rend l'accouchement difficile, ils peuvent avoir une évolution prolongée, l'enfant peut recevoir des blessures à la naissance (fracture de la clavicule, hémorragie cérébrale). Lors d'un accouchement naturel, vous devez souvent recourir à une pince obstétricale et à une ventouse. Par conséquent, la priorité, avec une grande masse du fœtus, est l'opération de la césarienne.

Recommandations riches en sucre

Cependant, tout n'est pas si effrayant. Avec les femmes enceintes diagnostiquées avec le diabète à temps, ces conséquences graves sont faciles à éviter. La principale chose à suivre ces recommandations:

  1. La première chose et la plus importante est le régime alimentaire. Le plus souvent, lors d'un régime, le taux de sucre revient à la normale et un traitement médicamenteux n'est pas nécessaire..
  2. Promenades quotidiennes en plein air, cours de yoga pour les femmes enceintes, car le glucose est consommé lors du travail musculaire. De plus, pendant l'exercice, le flux sanguin utérin s'améliore, plus d'oxygène est délivré à l'enfant. La marche est une bonne prévention de l'hypoxie fœtale.
  3. Si les recommandations ci-dessus n'apportent pas le bon résultat, vous devrez peut-être recourir au rendez-vous de l'insuline. Après la naissance, il peut être annulé et le taux de glucose sera à un niveau normal sans médicaments.

Régime riche en glucose

Parlons davantage du régime alimentaire lors du dépassement de la glycémie pendant la grossesse.

  • La nutrition doit être équilibrée et complète. En aucun cas vous ne devez mourir de faim pendant la grossesse! Il devrait y avoir 5-6 petits repas.
  • Exclure les glucides facilement digestibles (bonbons, pâtisseries, pommes de terre, amidon, boissons sucrées, pain blanc, miel, semoule, restauration rapide). Éliminer complètement le sucre de l'alimentation.
  • Limitez la quantité de graisse. Préférez la viande de dinde, de lapin, de poulet.
  • Buvez 2 litres d'eau pure par jour.
  • Privilégiez les crudités et les fruits.

Un tel régime vous aidera non seulement à contrôler le niveau de glucose dans le sang, mais aussi à ne pas prendre de kilos en trop.

Quand les résultats de glycémie devraient être alarmants

Une personne ordinaire à jeun, prise d'un doigt, devrait être de 3,3 à 5,5 mmol / L, tandis que chez les femmes enceintes, une valeur allant jusqu'à 5,2 mmol / L est autorisée. Deux heures après avoir mangé dans le premier mode de réalisation, la valeur ne doit pas dépasser 7,8 mmol / l, et dans le second - 6,7. Mais si, néanmoins, les indicateurs pendant la grossesse sont proches de ceux qui devraient être chez les femmes non enceintes, il ne faut pas paniquer, car le corps se reconstitue pour un nouvel emploi et de petits échecs sont possibles.

Si le niveau de glucose a montré un résultat significativement plus élevé que la normale, vous devez refaire l'analyse. Après tout, l'indicateur est influencé par de nombreux facteurs qu'une femme enceinte ne peut tout simplement pas prendre en compte: les aliments consommés le soir avant de donner du sang; état stressant; manque de sommeil; un rhume ou une maladie infectieuse; activité physique, jusqu'à la marche habituelle.

Lorsque le résultat répété s'écarte également de la norme, il est nécessaire de procéder à un examen plus approfondi de la femme enceinte afin de l'empêcher de développer un diabète et d'exclure tout préjudice à l'enfant.

Pour cela est effectué. Par ailleurs, il est effectué sans échec pendant une période de 24 à 28 semaines. Il permet d'identifier ce qui se manifeste le plus souvent durant cette période. Parfois, le sang est prélevé dans une veine pour déterminer des résultats plus précis. Vous pouvez parler de la présence de diabète lorsque le taux de sucre dans le sang pendant la grossesse atteint ou dépasse les indicateurs suivants (en mmol / l).

Sang de doigt:

  • à jeun - 5,2;
  • une heure après la prise de glucose - 9,5;
  • deux heures après la prise de glucose - 8,1;
  • après trois heures ou plus - 6,9.
  • à jeun - 5,8;
  • une heure après la prise de glucose - 10,6;
  • deux heures après avoir pris du glucose - 9,2;
  • en trois heures et plus - 8,1.

Une nouvelle analyse est obligatoire en cas de suspicion de diabète, afin d'éviter un diagnostic erroné.

Et comment se préparer au don de sang? Il a déjà été dit ci-dessus que le dépassement de la norme de sucre dans le sang peut être la conséquence non pas de certaines perturbations du travail du corps féminin, mais d'une mauvaise préparation aux tests. Ce que vous devez faire lorsque vous devez donner du sang pour le sucre:

  1. Trois jours avant le test, vous devez mener une vie normale, manger les aliments habituels, bien dormir et vous reposer.
  2. 8 heures avant le don de sang, ne rien manger ni boire.
  3. 5 minutes après le prélèvement sanguin, vous devez boire un verre de glucose (75 g de matière sèche par verre d'eau). Après cela, la femme enceinte devrait être dans un état calme, bouger moins, ne rien manger ni boire.
  4. Une nouvelle analyse est effectuée après deux heures..
  5. Ensuite, un autre prélèvement sanguin est effectué, au plus tôt une heure après la précédente.

Comment normaliser votre glycémie pendant la grossesse

Une femme doit faire attention à son alimentation, elle doit être saine et équilibrée. Exclure les glucides qui sont facilement absorbés par les aliments - confiseries, purée de pommes de terre et bonbons, aliments gras et frits, lait entier, lait concentré, yaourts, crème, crème sure, mayonnaise, fromages, viande d'oie et de canard, saucisses, saucisses et viande grasse, saindoux, glace et chocolat

Une femme enceinte doit oublier les jus de fruits, l'eau douce et les fruits sucrés. Les glucides à absorption lente n'ont pas besoin d'être exclus de l'alimentation - sarrasin, pommes de terre au four, vermicelles de blé dur, riz. Le pain doit être consommé avec du son ou du noir grossier, autant que possible pour consommer des légumes et des légumineuses - soja, haricots, lentilles et pois. Avec la viande, le lapin, le poulet et le veau conviennent.

Vous pouvez manger des aliments qui ont des effets anti-diabétiques - ail, persil, radis, carottes, chou, tomates, épinards, rhubarbe, avoine, orge, orge et lait de soja.

Très utiles sont des fruits et des baies comme le coing, le citron, les groseilles à maquereau, les airelles, les groseilles, le pamplemousse. Vous pouvez également manger du fromage cottage faible en gras et du yogourt.

Il est très difficile pour une femme enceinte de faire le bon régime, car vous devez manger des aliments qui n'augmenteront pas la glycémie, mais vous ne pouvez pas abandonner les aliments utiles et importants pour le développement du bébé

Par conséquent, il est si important d'acheter un glucomètre portable, avec lequel vous pouvez vérifier le taux de sucre dans le sang à tout moment de la journée.

Si une femme mange correctement, surveille sa santé et son état, cela suggère que la femme prend soin d'elle-même et de son enfant et n'a pas à s'inquiéter dans de tels cas, l'enfant sera fort et en bonne santé. Par conséquent, la première règle consiste à surveiller votre alimentation!

De plus, la quantité de sucre dans le sang peut diminuer si une femme prend un bain frais ou une douche de contraste, si elle effectue régulièrement de petites activités physiques.

Il est donc très important pour une femme enceinte de contrôler la glycémie, car cela peut affecter la santé du bébé à naître. Vous devez régulièrement passer des tests et surveiller votre alimentation.

Accueil »catégorie» Auteur: Lena Vasnitsova Date de publication:
06/06/2014

Que faire si les tests sont mauvais

Avec un changement de la glycémie dans un sens ou dans un autre, vous devez constamment être observé par un médecin et donner régulièrement du sang pour le sucre. Il est conseillé de le faire tous les jours, à la maison, en notant les résultats à chaque fois dans un journal. Si le taux de glucose ne revient pas à lui-même en quelques jours ou semaines, le traitement doit être commencé.

Tout d'abord, cela comprend un régime amaigrissant. Malgré le fait que pendant la grossesse, il est très difficile de résister à divers bonbons, mais pour votre santé et celle du bébé à naître, vous devez encore les abandonner.

Assurez-vous d'exclure les aliments suivants de l'alimentation:

La norme de la glycémie chez la femme enceinte

  • produits à base de farine;
  • viandes fumées;
  • cornichons;
  • confiserie;
  • fruits et baies sucrés;
  • saucisses, saucisses, saucisses;
  • jus de fruits concentrés;
  • sucre (obligatoire!);
  • boissons gazeuses;
  • restauration rapide;
  • aliments gras et frits.

Avec une glycémie élevée, une femme enceinte devrait manger exclusivement des aliments sains.

Elle doit porter une attention particulière aux céréales, aux œufs, au fromage cottage, aux fromages, aux variétés de viande et de poisson faibles en gras, aux légumes et aux fruits non sucrés. Les aliments doivent être cuits à la vapeur ou cuits au four sans utiliser d'huile

Dans ce cas, vous devez également modifier la quantité de nourriture consommée. Doit être mangé en petites portions 5 à 6 fois par jour.

vous permet d'éviter le développement de nombreuses complications!

Il convient de noter qu'il existe certains aliments qui sont très utiles dans de tels cas, car ils contribuent à abaisser la glycémie. Ceux-ci inclus:

Ce sont ces aliments qui devraient constituer l'essentiel de l'alimentation d'une femme enceinte. En règle générale, dans les premiers stades du diabète, un tel régime aide à normaliser rapidement la glycémie. Mais si cela ne se produit pas, ils ont déjà recours à des préparations d'insuline. Ils compensent la carence en insuline dans l'organisme, réduisant ainsi la charge sur le pancréas (c'est lui qui décompose le glucose) et réduisant la glycémie.

Les préparations d'insuline sont le plus souvent utilisées comme injections. Mettez-les à certains intervalles de temps. La posologie et le nombre d'injections par jour sont déterminés individuellement.

Taux de grossesse normaux

Dans le sang des femmes enceintes, les limites des normes de glucose deviennent moins "dispersées" - le seuil inférieur monte à 3,8 mmol / L, le seuil supérieur diminue à 5 mmol / L. Le niveau de sucre doit être soigneusement surveillé pendant toute la période de grossesse. Les analyses sont effectuées lors de votre premier contact avec la clinique prénatale. Il est conseillé d'effectuer une analyse à 8-12 semaines de gestation. Si les indicateurs correspondent aux normes des femmes enceintes, la prochaine étude est prévue pour 24 à 28 semaines. Un test sanguin pour le sucre est effectué à partir d'un doigt ou d'une veine. Le sang veineux vous permet de déterminer le niveau de sucre dans le plasma. Dans ce cas, les indicateurs normaux seront plus élevés qu'avec une clôture capillaire - de 3,9 à 6,1 millimoles / l.

Au troisième trimestre de la grossesse, le pancréas produit une grande quantité d'insuline, à laquelle le corps d'une femme doit faire face. Si cela ne se produit pas, le développement du diabète sucré (DM) chez les femmes enceintes, le soi-disant diabète gestationnel, est très probable. Les manifestations de la maladie peuvent être latentes, asymptomatiques et avec une glycémie à jeun normale. Par conséquent, pendant une période de 28 semaines, les femmes enceintes sont testées pour le glucose (test d'effort).

Le test de tolérance au glucose (test de tolérance au glucose, GTT) permet de détecter ou d'exclure la présence de diabète gestationnel. Elle consiste en un don de sang d'abord à jeun, puis - après ingestion de glucose (charge). Pour les femmes enceintes, un triple test est réalisé. Après avoir fait le test à jeun, une femme reçoit 100 grammes de glucose dissous dans de l'eau bouillie. Des tests répétés sont effectués une, deux et trois heures après le premier. Les résultats sont considérés comme normaux:

  • après 1 heure - 10,5 mmol / l ou moins;
  • après 2 heures - 9,2 et moins;
  • après 3 heures - 8 et moins.

Le dépassement de ces indicateurs peut indiquer la présence d'un diabète sucré gestationnel, qui nécessite une observation et un traitement supplémentaires par un endocrinologue. Toutes les valeurs de glycémie pendant la grossesse sont indiquées dans le tableau:

L'effet de l'hyperglycémie sur le bébé

Le diabète gestationnel ne provoque pas de malformations chez le fœtus, comme c'est généralement le cas pour le diabète de type 1, car la formation d'organes et de systèmes se produit au cours du premier trimestre et l'apparition de formes de pathologie gestationnelle de la 20e à la 24e semaine..

L'absence de correction du glucose peut entraîner une fœtopathie diabétique. La maladie se manifeste par une violation du pancréas, des reins et des vaisseaux sanguins du bébé. Un tel enfant est né avec un poids corporel important (jusqu'à 6 kg), sa peau a une teinte rouge-bordeaux et des hémorragies sont visibles.


Les enfants atteints de macrosomie sont nettement différents des bébés en bonne santé.

La peau est abondamment parfumée de graisse blanche, gonflée. A l'examen, une grande taille de l'abdomen, des membres relativement courts sont clairement visibles. Un bébé peut avoir une détresse respiratoire due à une carence en surfactant (une substance chargée de s'assurer que les alvéoles dans les poumons ne collent pas ensemble).

Important! Dans les premières heures après la naissance, un tonus musculaire faible, une inhibition du réflexe de succion et l'absence de certains réflexes physiologiques sont perceptibles.

De telles complications peuvent être évitées en corrigeant les indices glycémiques dans le corps de la mère avec une diététique et des médicaments (généralement de l'insuline).

Écarts par rapport à la norme et au groupe de risque

Tout d'abord, il convient de noter qu'en raison des écarts, notamment insignifiants, il ne faut pas paniquer. Ils peuvent être dus à des caractéristiques métaboliques ou même à des bagatelles comme un froid léger, un mauvais sommeil, la marche, etc. Dans chaque cas, seul le médecin est en mesure de dire s'il y a un problème.

Groupe de risque

Avec une prudence particulière, ce problème doit être abordé par les futures mères, qui sont à risque de diabète. Les signes comprennent les facteurs suivants:. prédisposition héréditaire au diabète;
obésité, surcharge pondérale avant la grossesse;
maladies infectieuses ou virales pendant la grossesse;
âge de plus de 30 à 35 ans, surtout s'il s'agit de la première conception;
traitement hormonal de l'infertilité;
la naissance d'enfants morts et de fausses couches plus tôt;
la naissance d'enfants trop grands, d'enfants atteints de troubles du développement;
polyhydramnios.

  • prédisposition héréditaire au diabète;
  • obésité, surcharge pondérale avant la grossesse;
  • maladies infectieuses ou virales pendant la grossesse;
  • âge de plus de 30 à 35 ans, surtout s'il s'agit de la première conception;
  • traitement hormonal de l'infertilité;
  • la naissance d'enfants morts et de fausses couches plus tôt;
  • la naissance d'enfants trop grands, d'enfants atteints de troubles du développement;
  • polyhydramnios.

Si vous êtes à risque, il est conseillé, entre autres, de vérifier le taux de glucose mensuellement. Vous pouvez acheter un compteur pour le faire vous-même à la maison et pouvoir détecter les changements à temps.

Vous devriez également consulter un médecin de façon imprévue si vous vous trouvez dans les symptômes suivants:

  • AT augmenté;
  • mauvaise haleine;
  • goût métallique aigre;
  • changements d'appétit, y compris une sensation constante de faim;
  • gain de poids;
  • augmentation de la soif;
  • urination fréquente;
  • bouche sèche
  • faiblesse générale.

Si les indicateurs ne sont pas normaux

Avec un résultat positif, vous devez subir une deuxième étude, et si elle indique également un taux de sucre élevé, un test de tolérance au glucose est prescrit plus tôt que d'habitude. De plus, avant le milieu du trimestre, il est indiqué aux personnes à risque.

Si un résultat GTT montre un taux de glucose de 7,8 à 11,1 mmol / L, alors la sensibilité à celui-ci est augmentée. Un niveau supérieur à 11,1 mmol / L est la base d'un diagnostic préliminaire du diabète.

Le diabète gestationnel chez les femmes enceintes est relativement courant, et ce phénomène est temporaire, il passe après l'accouchement. Cependant, il risque de se transformer en véritable diabète.

La baisse du taux de sucre est beaucoup moins courante et est principalement déclenchée par de trop longues pauses entre les repas, de très petites portions d'aliments faibles en calories. Pour éviter des changements soudains, vous devez limiter la quantité de glucides simples consommés (cuits à partir de farine blanche, de bonbons, de soda) et il existe de tels produits avec quelque chose de non sucré. Avec une forte diminution de la quantité de glucose dans le sang, des corps cétoniques très toxiques se forment, par conséquent, vous ne pouvez pas négliger une bonne nutrition, si vous ne pouvez pas manger à l'heure, vous devez au moins prendre une collation pour maintenir le taux de sucre.

Une femme enceinte est responsable non seulement d'elle-même, mais aussi de son bébé, il est donc nécessaire de surveiller attentivement l'état du corps afin de ne pas transmettre le diabète à l'enfant. La principale chose qui est exigée en même temps d'une femme est de traiter sa santé de manière responsable, d'écouter les médecins et de passer les examens prescrits à temps et correctement.

Qu'est-ce que le diabète gestationnel et pourquoi est-il dangereux?

Normalement, chez toutes les femmes enceintes, la glycémie n'est pas de 4 à 6,7 mmol / L. Le dépassement de ces indicateurs indique le développement d'un diabète gestationnel. En principe, il ne constitue pas une menace sérieuse pour la vie et la santé de la mère elle-même et de son enfant. Mais! Plus le taux de sucre dans le sang est élevé, plus le risque d'avoir un gros bébé est élevé et l'apparition de diverses complications pendant l'accouchement.

Important! Dans le contexte du diabète gestationnel, une anémie ferriprive peut se développer, dans laquelle le fœtus commence à souffrir d'une carence en oxygène. Ceci, à son tour, affecte négativement le travail de ses organes internes, provoquant le développement de diverses pathologies

De plus, les risques de développer un diabète sucré de type 1 ou de type 2 dans cette condition sont également élevés. De plus, cette maladie peut apparaître à la fois chez la femme elle-même et chez son enfant à naître..

Le mécanisme de développement du diabète gestationnel

Dans le cas où le diabète gestationnel apparaît au deuxième trimestre de la grossesse, cela menace une femme et son enfant d'un gain de poids rapide. Un excès de poids peut déclencher une hyperinsulinémie chez le bébé après l'accouchement, dans lequel il ne pourra pas obtenir la quantité de glucose dont il a besoin de sa mère par le lait. Il en résulte des écarts dans le développement physique, qui affectent négativement son état de santé.

Et ce ne sont pas toutes les conditions que le diabète gestationnel peut entraîner. Son développement conduit souvent à:

  • répartition inégale de la taille du corps - chez les enfants, des bras minces, un ventre large, des jambes minces sont notés;
  • altération du travail des voies respiratoires;
  • à un gonflement sévère des tissus mous;
  • jaunisse de la peau;
  • hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang);
  • augmentation de la coagulation sanguine;
  • carence en calcium et magnésium dans le corps, ce qui affecte négativement l'état des os et le système cardiovasculaire.

Étant donné les risques élevés de développer toutes ces pathologies, chaque femme devrait régulièrement passer des tests de sucre. Et en cas d'anomalies, commencez immédiatement le traitement.

Méthodes de normalisation

La détection de déviations, même légères, devrait être la raison de l'égalisation de la concentration de ce composant important dans le sang.. Le traitement du diabète gestationnel offre une approche globale pour résoudre le problème

Ceci est un régime alimentaire, une activité physique dosée, l'utilisation de remèdes populaires.

Le traitement du diabète gestationnel offre une approche globale pour résoudre le problème. Ceci est un régime alimentaire, une activité physique dosée, l'utilisation de remèdes populaires.

Thérapie médicamenteuse

Nommé dans des cas exceptionnels. Une méthode efficace d'un tel traitement est l'utilisation d'insuline sous la surveillance stricte d'un médecin. La mise en œuvre exacte des recommandations sur la posologie et le moment de l'administration du médicament est requise..

Le médicament est très efficace. Il est sans danger pour la mère et le fœtus.

Régime

Il est impossible de réduire le sucre sans ajuster la nutrition. Doit être exclu du régime:

  • plats gras, frits et épicés;
  • viandes fumées, marinades, saucisses;
  • confiserie;
  • alcool, tabac, boissons gazeuses.

La liste des produits utiles est longue. Avec leur préparation habile, vous pouvez faire un menu complet. Doit être mangé:

  • gruau de sarrasin, d'avoine et de millet;
  • légumes, fruits, baies;
  • produits laitiers faibles en gras;
  • viande de volaille, œufs.

La nourriture doit être fréquente et fractionnée.

Les valeurs réduites () sont également une condition dangereuse et doivent être corrigées. Vous pouvez augmenter le sucre en cas d'urgence avec une tranche de chocolat. Cela évitera la possibilité d'une perte de conscience. Mais alors vous devez bien manger et assurez-vous d'informer votre médecin.

Remèdes populaires

De l'arsenal de la médecine traditionnelle dans le but d'abaisser le glucose, les thés, infusions, décoctions des matières premières médicinales suivantes sont largement utilisés:

  • framboises;
  • feuilles de pissenlit;
  • racine et tiges de persil;
  • bourgeons de bouleau;
  • banane plantain.

Les thés de pharmacie en sachet sont assez efficaces - «Norme du sucre», «Arfazétine», Gluconorm et autres.

Avant d'utiliser des remèdes à base de plantes, vous devriez toujours consulter un médecin.

Maintenir un mode de vie sain, une approche dosée du repos et de l'activité physique, une bonne nutrition - les principales recommandations pour maintenir le corps en bon état.

Quelle est la glycémie chez les femmes enceintes

Si nous parlons d'indicateurs moyens, alors pour les femmes en position de norme, ce seront des chiffres de 3,3 à 6,6 mmol. Une femme enceinte doit surveiller constamment son état et être attentive à tout changement qu'elle a

Ceci est important étant donné que pendant la grossesse, il existe un risque de développer un diabète gestationnel, qui peut dans certains cas évoluer vers un diabète de type 2 immédiatement après la naissance. Le phénomène peut s'expliquer par le fait que pendant la grossesse, la quantité d'acides aminés dans le sang d'une femme diminue et le niveau de corps cétoniques augmente

Au cours de la grossesse, la sécrétion d'insuline peut augmenter à la fin du deuxième ou du troisième trimestre, donc la glycémie est normale.

Dans la clinique prénatale pendant une période de 28 semaines, une femme sera invitée à effectuer un test oral de glycémie toutes les heures. La norme est considérée comme le résultat de ce test est considéré comme ne dépassant pas 7,8 mmol / l. Si après avoir pris 50 grammes de glucose, le niveau de son contenu dans le sang est devenu plus élevé que cette marque, alors dans de telles situations, un test de trois heures avec 100 grammes de substance est montré.

Les résultats d'un test de trois heures, qui montrent la présence de diabète chez une femme enceinte, seront approximativement les suivants:

  1. après 1 heure, le taux de glucose est supérieur à 10,5 mmol / l;
  2. après 2 heures après un apport en glucose supérieur à 9,2 mmol / l;
  3. après 3 heures - au-dessus de 8 mmol / l.

Certaines femmes sont initialement à risque de développer un diabète. Ceux-ci incluent ceux qui ont une prédisposition héréditaire à la maladie, ainsi que les premiers à concevoir un bébé après 30 ans.

Parfois, le taux de sucre dans le sang commence à changer en raison de la manifestation de diverses maladies qui, auparavant, ne se faisaient pas sentir. De plus, un excès de la norme peut se produire si la femme enceinte prend du poids trop rapidement..

Dans les cas où un nouveau-né pèse plus de 4,5 kilogrammes avec une augmentation de 55 à 60 centimètres, on peut également affirmer en toute sécurité que lors de son portage, la mère a souffert d'une augmentation de la glycémie.

tableau de la glycémie chez les femmes enceintes

Méthode de jeûneNorme de niveau de glucose, mmol / l
Du doigt3,3 - 5,5
De la veine4,0 -6,1
2 heures après un repaspas> 7,8
À tout moment de la journéepas> 11,1

Niveau de glucose pendant la grossesse (vidéo):

En Savoir Plus Sur Les Facteurs De Risque De Diabète