Analyses sanguines d'enzymes pancréatiques

Une analyse des enzymes pancréatiques est l'une des premières étapes du diagnostic d'un organe. Les dysfonctionnements du système digestif ne tolèrent pas une attitude complice. Derrière le banal, à première vue, l'empoisonnement peut masquer un phénomène beaucoup plus terrifiant: pancréatite, cancer, problèmes intestinaux, vésicule biliaire, rate, estomac, etc. la principale difficulté à poser un diagnostic. Des symptômes similaires nécessitent des recherches plus approfondies. L'analyse des enzymes est également appelée à clarifier l'image. Une augmentation ou une diminution des indicateurs indiquera au médecin non seulement les causes possibles de l'incident, mais aussi la marche à suivre.

Tests de laboratoire - aide à révéler les secrets du pancréas

Malgré le fait que l'organe est situé derrière l'estomac, il s'appelle le pancréas. Il doit son nom au fait qu'en position couchée il apparaît vraiment en dessous, c'est-à-dire sous l'estomac. Les fonctions les plus importantes d'orientation exocrine et endocrine lui sont assignées..

La partie sécrétoire externe de l'organe synthétise et sécrète des enzymes, à l'aide desquelles la digestion des graisses et des protéines est assurée.

Le fer produit des enzymes lipolytiques et protéolytiques, ainsi que des bicarbonates, qui inhibent l'acidité du suc gastrique.

Le tissu des îlots met en œuvre une nature endocrinienne. Il produit et sécrète de la somatostatine et du polypeptide pancréatique, ainsi que de l'insuline et du glucagon, qui régulent le glucose et le transport tissulaire.

L'inflammation du pancréas entraîne un dysfonctionnement du système digestif. Lorsque la pancréatite devient chronique, les pathologies endocriniennes commencent à se développer, par exemple, le diabète.

Parmi les principales causes du processus inflammatoire du pancréas:

Maladies héréditaires et auto-immunes;

Infections virales, blessures, intoxication;

Médicaments tels que les œstrogènes, le furosémide, l'azathioprine, etc..

Dysfonctionnement du foie, vésicule biliaire.

Consommation excessive d'alcool.

Dans la pancréatite aiguë et chronique, les dommages aux organes, les patients éprouvent une sensation de brûlure et une douleur dans la zone sous le processus xiphoïde et le dos, des vomissements et une augmentation de la température. En conséquence, une insuffisance pancréatique, une perte de poids, une ascite sont observées..

Le pancréas humain produit les enzymes suivantes:

Amylase, qui fait partie du suc pancréatique et décompose les glucides.

Lipase - un composant du suc pancréatique qui décompose les graisses.

Protéases - un groupe d'enzymes qui rompent la liaison peptidique entre les acides aminés des protéines (élastases, chymotrypsine, trypsine, carboxypeptidase a)

Nucléases responsables de la dégradation des acides nucléiques;

Steapsin, provoquant la dégradation des graisses.

La norme du peptide C varie autour de 0,8 - 7,2 ng / ml.

Bonne glycémie plasmatique (mmol / l.):

Alanine aminotrans ferase (UI / L.):

Gamma glutamyl anspeptidase (U / L):

L'amylase sérique totale dans la plage normale est de 29 à 99 U / L.

Protéine C réactive, quantitativement (méthode hautement sensible): 0 - 1 mg / l.

Cholinestérase sérique (Unité / ml.):

Les valeurs ci-dessus peuvent varier légèrement dans différents laboratoires. Être guidé par des indicateurs spécifiés dans un centre de recherche spécifique.

Si une augmentation de l'amylase, de la lipase et de la protéine C réactive est détectée dans le sang, cela indique une pancréatite aiguë. Un trouble endocrinien est mis en évidence par un changement des indicateurs de glucose et de peptide C - c'est un signe certain que le tissu pancréatique est endommagé. Ceci est déjà caractéristique d'un processus inflammatoire chronique. Avec une augmentation du marqueur oncogène CA 19-9 et des changements dans la biochimie, des suspicions de cancer des glandes apparaissent. La pancréatite réactive et la pierre dans le canal biliaire se manifestent par une concentration accrue de bilirubine, lipase, amylase, gamma-GT, ALT, cholinestérase.

Lorsque l'un des indicateurs ci-dessus s'écarte de la norme, il est trop tôt pour parler d'un diagnostic fiable. Avant de commencer le traitement, un certain nombre d'autres études sont obligatoires prescrites.

Le diagnostic de laboratoire du pancréas comprend:

Analyse sanguine générale. Si l'inflammation a sa place, ESR, neutrophiles segmentés et poignardés, les leucocytes sont élevés.

Chimie sanguine. La pancréatite jaunisse est confirmée par une bilirubine excessive ou directe excessive. De plus, le processus inflammatoire confirme l'augmentation du taux de séromucoïdes, d'acides sialiques, de gamma globulines.

Tests pour l'alpha amylase, la trypsine, la lipase, le glucose.

Urine pour amylase, test Lasus.

Coprogramme. Les carences en enzymes comprennent les graisses, l'amidon, les fibres musculaires et les fibres.

Test glycoamylazémique.

Test d'hiver Secretin Pancreo.

Test de tolérance au glucose.

De plus, si nécessaire, méthodes de radiographie et d'échographie, imagerie par résonance magnétique, etc..

Le travail de tout l'organisme dépend de l'état de cet organe

La détérioration pancréatique ne se produit pas toujours soudainement. Beaucoup de gens n'attachent tout simplement pas d'importance à l'inconfort tangible dans le haut de l'abdomen, qui s'intensifie après un festin. Ces signes peuvent indiquer le développement de la maladie:

  • La nausée. Renforce après avoir bu de l'alcool, des aliments gras et frits. Dans les cas graves, accompagnés de vomissements, qui n'apportent pas de soulagement.
  • Douleur Des douleurs douloureuses ou aiguës sont concentrées dans la zone épigastrique, mais peuvent irradier sous l'omoplate, derrière le sternum ou sous les côtes.
  • Problèmes de selles. Il s'agit de constipation ou de diarrhée, selon le type de pathologie et les conditions préalables à son développement. S'il y a des particules alimentaires visibles dans les fèces, ce n'est pas tout à fait normal..
  • Éructations et flatulences. La perturbation du processus digestif entraîne la fermentation des débris alimentaires et l'accumulation de gaz. Les éructations s'accompagnent d'une sensation de mauvais goût dans la bouche.
  • Température. Une augmentation de la température est un signe évident d'un processus inflammatoire. Dans ce cas, vous devez agir immédiatement - appeler une ambulance.

De tels symptômes entraînent une admission immédiate à l'hôpital.

Avec le développement de complications, des symptômes tels que l'ictère, une déficience visuelle et des troubles de la coordination peuvent survenir. Le poids diminue également sensiblement, l'appétit disparaît.

Important! Les plaintes des patients et les examens superficiels ne suffisent pas à eux seuls. Ce n'est qu'après un diagnostic complet du pancréas que votre médecin peut vous prescrire un traitement.

Après examen par un médecin et recueil d'une anamnèse, des tests de laboratoire sont prescrits. Quels tests doivent être effectués pour étudier le pancréas, le médecin déterminera, car leur liste dépend des circonstances spécifiques.

On peut distinguer les catégories d'études similaires suivantes:

  • La norme. Prélèvement d'échantillons de sang, d'urine ou d'excréments pour une étude selon les indicateurs courants standard.
  • Avec charge. Composé de plusieurs étapes. Les indicateurs de base sont comparés aux résultats des analyses après utilisation de substances spéciales.
  • Spécial. Conçu pour le diagnostic de pathologies spécifiques, implique une procédure spéciale pour la collecte et l'étude du matériel.

Les principales méthodes de diagnostic en laboratoire du pancréas

La première chose qui est prescrite pour les maladies du pancréas est les tests sanguins. Le sang des doigts et des veines est prélevé pour un examen complet. Parmi les indicateurs généraux, le nombre de leucocytes et de neutrophiles, ainsi que l'ESR, sont d'une importance particulière..

Quels tests avez-vous avec le pancréas? Les indicateurs suivants sont déterminés par un test sanguin biochimique:

  • bilirubine générale et directe;
  • glucose;
  • alpha amylase;
  • lipase;
  • trypsine.

Le pancréas produit les substances les plus importantes: les enzymes digestives et l'insuline pour dégrader le glucose. Une diminution de la synthèse des enzymes conduit à une incapacité à traiter complètement et à absorber les nutriments, et une augmentation est la cause de l'automutilation du corps. L'insuline est nécessaire pour le traitement du glucose, sinon une personne sera confrontée à un diagnostic de diabète.

Un test sanguin est une procédure de base dans le diagnostic de toute maladie

Important! Il est nécessaire de donner du sang à jeun. La veille, il n'est pas recommandé de boire de l'alcool, des sodas sucrés, des desserts et d'autres produits qui peuvent fausser les résultats..

Des tests non moins importants pour le pancréas, basés sur l'étude de l'urine et des fèces. Ils reflètent le processus de traitement des substances qui pénètrent dans le corps. Les trucs du matin sont meilleurs, surtout avec l'urine.

En laboratoire, les échantillons d'urine sont examinés pour les paramètres biochimiques tels que le glucose, l'amylase et les acides aminés. Dans les maladies du pancréas, ce sont celles qui subissent les plus grands changements..

Les matières fécales sont examinées pour les coprogrammes. Les indicateurs externes sont analysés (consistance, couleur, présence de particules alimentaires non digérées, etc.), ainsi que biochimiques. Les critères d'évaluation les plus importants sont:

  • la présence de fibres alimentaires et de fibres;
  • identification des enzymes digestives;
  • quantité d'élastase;
  • analyse des processus d'hydrolyse.

Des études en laboratoire révèlent la quantité et le type de fibres dans les selles

Ce diagnostic de laboratoire des maladies pancréatiques ne se termine que si des écarts importants n'ont pas été détectés. En cas de résultats douteux, des tests supplémentaires sont nécessaires pour vérifier le pancréas en utilisant la méthode du test de stress..

Les options de recherche suivantes sont utilisées:

  • Tolérance au glucose - du sang est prélevé au début du test, puis le patient boit du concentré de glucose, et après une heure, le prélèvement sanguin est répété.

Résultats des tests de tolérance au glucose

  • Diastase dans l'urine - le niveau initial est mesuré, après administration de prosérine, des échantillons sont prélevés toutes les demi-heures pendant 2 heures.
  • Test à l'iodolipol. L'échantillon d'urine du matin est un contrôle. Après la prise d'iodolipol, des mesures régulières sont effectuées pendant 2,5 heures pour établir la concentration d'iode.
  • Anticorps dirigés contre les cellules bêta - détectent les pathologies auto-immunes de la production d'insuline.
  • Enzymes dans le duodénum. Des échantillons de base sont prélevés après l'introduction d'acide chlorhydrique.
  • Test de sécrétine-pancréasimine. La production d'amylase, de trypsine et de lipase est stimulée par l'administration de sécrétine et de cholécysto-pancréosimine; après cela, le niveau d'enzymes dans le duodénum est comparé au niveau initial.

Plus d'informations sur la taille et les changements structurels des organes internes peuvent être obtenues grâce aux diagnostics matériels. Lors de l'examen du pancréas, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Ultrason Les ondes ultrasonores sont réfléchies par le tissu de la glande et converties en une image sur le moniteur. Un changement du niveau d'échogénicité, de la taille de l'organe et de ses contours, ainsi que la présence de liquide dans la cavité abdominale indiquent la présence d'une pathologie.

L'échographie est une procédure standard pour les problèmes pancréatiques.

  • Examen endoscopique. À l'aide d'une sonde endoscopique, l'état des tissus à la jonction des canaux pancréatiques et du duodénum est visualisé.
  • ERCP. La méthode de cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique vous permet de considérer l'état des canaux pancréatiques eux-mêmes.

Pendant l'ERCP, il existe un risque de lésion des organes avec une qualification insuffisante du diagnosticien

  • CT Grâce à la TDM du pancréas, la structure de l'organe est examinée en détail, des néoplasmes et des lieux de transformation des tissus sains sont révélés.
  • Endo-échographie. Utilisé pour une étude détaillée de l'état de la glande et de ses canaux, ainsi que des ganglions lymphatiques associés.
  • Biopsie. En cas de détection de néoplasmes suspects, un prélèvement de tissu est effectué au moyen d'une ponction à l'aiguille fine pour un examen histologique plus poussé. Cela vous permet de détecter l'oncologie ou de vous assurer que la tumeur est bénigne..

Important! Grâce à un diagnostic complet, il est possible de déterminer le type de maladie pancréatique aussi précisément que possible, ainsi que les causes possibles de son développement.

Sur la base des résultats de recherche obtenus, un programme de traitement est élaboré, qui peut inclure un régime alimentaire et une pharmacothérapie utilisant des enzymes. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale est nécessaire pour préserver les zones moins endommagées de la glande.

Les signes cliniques de l'inflammation pancréatique sont difficiles à distinguer des autres maladies du tube digestif, ils provoquent tous des symptômes similaires: douleurs abdominales, dyspepsie. Dans ce cas, le rôle principal est joué par les tests sanguins pour la pancréatite. D'autres tests, par exemple, l'examen des selles, de la salive, de l'urine, établissent la forme de pancréatite - aiguë ou chronique. Pour un médecin traitant la pancréatite, vous devez savoir avec certitude s'il s'agit d'une forme aiguë de la maladie ou d'une exacerbation d'un processus inflammatoire chronique dans la glande..

Le pancréas produit des enzymes qui décomposent les protéines, les graisses et les glucides, et synthétise également l'hormone insuline, qui fournit du glucose aux cellules du corps. Le diagnostic de pancréatite consiste à déterminer la concentration des enzymes digestives et des hormones dans la circulation sanguine.

  • Amylase - impliquée dans le traitement des glucides (décompose l'amidon); faire la distinction entre l'amylase pancréatique et l'α-amylase totale (diastase).
  • Trypsine et élastase - assurent l'absorption des protéines.
  • Lipase - décompose les graisses, son manque est détecté par une augmentation du cholestérol dans les analyses.

Une carence en insuline entraîne une augmentation de la glycémie.

Les enzymes pancréatiques ne deviennent normalement actives que dans l'intestin. Si le mouvement du suc pancréatique le long des conduits vers l'intestin est difficile, certaines des enzymes sont activées dans le corps en le «digérant» - un processus inflammatoire se produit. Il peut être lent, se dérouler sans douleur, mais s'accompagne d'une dégénérescence des tissus du corps, privés d'activité sécrétoire. Les tests de pancréatite chronique révèlent des processus pathologiques et une insuffisance pancréatique fonctionnelle. Si une pancréatite chronique est suspectée, le diagnostic comprend de tels tests de laboratoire;

  1. Numération globulaire complète (KLA) - détecte l'inflammation dans le corps;
  2. L'analyse biochimique - l'étude diagnostique la plus importante pour la pancréatite - fournit des informations sur le contenu des enzymes digestives, ainsi que du glucose, du cholestérol dans le sang.
  3. Un test d'urine pour la diastase - peut montrer un excès léger mais prolongé d'amylase dans l'urine - un signe de pancréatite chronique; une diminution de l'amylase par rapport à la normale indique une dégénérescence du tissu glandulaire.
  4. Analyse fécale: des selles graisseuses grisâtres avec des résidus alimentaires non digérés indiquent une violation des fonctions du pancréas.
  5. L'analyse de la salive pour les niveaux d'amylase aidera à différencier la forme aiguë de l'inflammation de la chronique.

Le traitement d'une forme chronique consiste à organiser une nutrition adéquate et à prendre des médicaments qui corrigent l'insuffisance des organes sécrétoires. Les malades comprennent rapidement s'il est possible de manger épicé, gras, salé. Il vaut la peine de rompre le régime alimentaire pour la pancréatite, car une attaque douloureuse commence dans quelques heures, qui doit être distinguée de la forme aiguë d'inflammation du pancréas.

Dans l'inflammation aiguë, il y a une destruction intensive du tissu glandulaire par ses propres enzymes, qui s'accompagne d'empoisonnement et d'une détérioration de l'état général du corps. Le diagnostic de pancréatite sous sa forme aiguë commence par la prise en compte des manifestations cliniques. Le principal symptôme - colique pancréatique - douleur aiguë dans la région épigastrique, est si grave que le patient perd connaissance.

Le syndrome douloureux est aggravé par des accès de vomissements qui n'apportent pas de soulagement. Dans une telle situation, les médecins prescrivent des tests qui sont nécessaires pour établir le fait d'une inflammation dans le corps, pour évaluer le degré de dommages à la glande. Les tests standard de pancréatite sont marqués «cito!» Et doivent être effectués dès que possible:

  • test sanguin général (KLA);
  • biochimie sanguine - se caractérise par une forte augmentation de la teneur en amylase dans le sang, car avec une telle pathologie, elle est activée non pas dans l'intestin, mais dans le pancréas lui-même et pénètre dans le sang;
  • l'analyse biochimique de l'urine montre une augmentation de la diastase, parfois 200-250 fois, pour contrôler la dynamique de l'inflammation aiguë, l'urine doit être prise toutes les trois heures;
  • l'analyse des selles dans la pancréatite aiguë peut indiquer que le processus de digestion est perturbé.

Une augmentation de l'amylase sanguine est également caractéristique de pathologies telles que la cholécystite, le diabète sucré et la douleur par le type «abdomen aigu» peut indiquer une appendicite, une perforation d'un ulcère et d'autres maladies de la cavité abdominale. Pour clarifier la pancréatite, un diagnostic différentiel est nécessaire. Avant de reconnaître une inflammation aiguë, le pancréas est examiné à l'aide d'autres méthodes de diagnostic. Échographie, IRM, radiographie - déterminer la localisation de la pathologie, sa nature (inflammation, kyste, tumeur).

Les tests informatifs de pancréatite sont des tests sanguins: du sang est prélevé d'un doigt pour une analyse générale; de la veine - pour biochimique.

Les données d'analyse générales montrent la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. Dans la pancréatite aiguë, la formule sanguine change considérablement.

  • Le nombre de leucocytes augmente parfois des dizaines de fois. Le nombre normal de globules blancs ne dépasse pas 9 ∙ 109 / l.
  • La vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) augmente, sa vitesse normale est de 15-20 mm / h.
  • L'hématocrite augmente (le rapport du volume des globules rouges et du plasma), le sang devient épais en raison d'une violation de l'équilibre eau-sel, de la perte de liquide. Hématocrite normal - 46-48%.
  • le nombre de globules blancs diminue même parfois, mais généralement une légère augmentation est observée sur une longue période;
  • ESR ralentit;
  • il y a une diminution des taux d'hémoglobine - ce qui indique une anémie en cours d'épuisement. Taux d'hémoglobine normal - 120-160 g / l

Lors d'un test sanguin biochimique pour la pancréatite, l'attention est attirée sur les données suivantes:

  • le niveau d'enzymes que le pancréas produit: diastases, lipases, trypsine;
  • teneur en glucose;
  • la quantité de protéines de la phase aiguë de l'inflammation (globulines, protéine C réactive);
  • concentration totale en protéines.

Une complication dans le développement de la pancréatite est indiquée dans un test sanguin par une faible teneur en calcium, l'apparition de marqueurs tumoraux et la croissance d'hémoglobine glycosylée.

Avec l'inflammation du pancréas, ses cellules sont détruites, les enzymes qui s'y trouvaient pénètrent dans la circulation sanguine - leur niveau augmente fortement, ce qui indique l'activité du processus inflammatoire.

Le signe le plus caractéristique de la pancréatite est un saut dans l'amylase sanguine. Au tout début d'une pancréatite aiguë et dans les premières heures de rechute d'une maladie chronique, la croissance rapide de l'amylase pancréatique dans la circulation sanguine commence. Cet indicateur atteint sa valeur maximale à la fin du premier jour, puis il diminue et se normalise progressivement de 4 à 5 jours.

Il convient de noter que la valeur de l'amylase totale (diastase) n'indique pas toujours le développement d'une pancréatite. Cette enzyme est produite à la fois par le pancréas (type P) et par les glandes salivaires (type S). La croissance de l'α-amylase avec des indices de type P normaux n'est pas un signe de pancréatite. Dans la forme chronique de la maladie, même une diminution de l'enzyme dans le sang est parfois observée, ce qui peut indiquer une lésion profonde des cellules de la glande produisant ce secret.

Dans le cadre du suc pancréatique, la lipase pénètre dans l'intestin, où elle contribue à la dégradation des graisses alimentaires. Son contenu dans le sang devrait être 20 000 fois inférieur à celui du suc pancréatique. Une augmentation du niveau de lipase dans la circulation sanguine - hyperlipasémie - signifie que les aliments gras dans l'intestin ne sont pas complètement digérés, ce qui entraîne une augmentation de la teneur en cholestérol dans le sang, ainsi qu'un changement dans les selles. Ces deux signes dans le contexte de la croissance de la lipase dans le sang permettent de diagnostiquer une pancréatite et d'autres pathologies du pancréas. Le niveau de lipase dans la pancréatite aiguë commence à augmenter le deuxième jour depuis le début de l'inflammation et reste à une hauteur de 1,5 à 2 semaines, dépassant la norme de 5 à 10 fois.

Actuellement développé une méthode radio-immunologique pour la détermination de la trypsine et de la phospholipase dans le sérum. Avec une exacerbation de la pancréatite, l'activation de la phospholipase augmente de dizaines voire de centaines de fois (à un taux de 2 à 7,9 ng / l, elle atteint 400 ng / l). De faibles niveaux de lipase indiquent des dommages aux cellules de la glande synthétisant l'enzyme.

Les protéases décomposent les aliments protéiques dans les intestins, en cas de violation des canaux pancréatiques, au lieu du tube digestif, elles pénètrent dans le sang.

  • Le contenu de la trypsine dans le sang dans les formes aiguës de pancréatite augmente de 12 à 70 fois par rapport à la norme - le premier jour de la maladie, puis diminue rapidement au niveau habituel. L'évolution chronique de la maladie s'accompagne d'un faible niveau de trypsine (2 à 10 fois plus faible que la normale), qui est un indicateur de la mort des cellules des glandes sécrétant des enzymes.
  • L'élastase est une enzyme qui, dans la pancréatite aiguë, est maintenue à un niveau élevé pendant 7 à 10 jours de maladie. À l'heure actuelle, chez de nombreux patients, la teneur en lipase et en amylase est déjà normale, mais la quantité d'élastase reste significative chez 100% des patients atteints de pancréatite. Plus la concentration d'élastase dans le sang est élevée, plus l'inflammation du fer est affectée, la zone de nécrose est plus large et le pronostic de la maladie est pire. Dans la pancréatite chronique, le diagnostic est effectué par la teneur en élastase dans les fèces, sa faible teneur indique un affaiblissement de la capacité de la glande à synthétiser les enzymes digestives.

Si l'inflammation capture les cellules endocrines de la glande qui synthétisent l'insuline, dans le contexte de sa carence, une augmentation de la glycémie se produit. Sans insuline, le glucose ne peut pas être absorbé par les cellules du corps. L'indicateur de glucose est très important, car le diabète est l'une des complications fréquentes de la pancréatite. Plus précis est l'indicateur d'hémoglobine glyquée (liée au glucose), qui donne une idée de la glycémie pendant trois mois.

Avec la pancréatite, la teneur en protéines du sang change.

  • Le nombre de protéines de la phase aiguë (protéine C-réactive, fibrinogène) augmente - elles apparaissent dans le sang lors de tout processus inflammatoire. Avec un soulagement réussi de l'inflammation, leur nombre diminue.
  • La concentration de protéines totales et d'albumine diminue - cela est dû à une indigestion: la nourriture entrant dans les intestins n'est pas complètement digérée en raison d'un manque d'enzymes, elle n'est pas absorbée dans la circulation sanguine, mais laisse le corps avec des excréments. Cet indicateur est particulièrement caractéristique de la pancréatite chronique..

Dans certains cas, d'autres indicateurs interviennent dans le diagnostic de pancréatite..

  • Avec l'inflammation du pancréas, la concentration des enzymes ALT (alanine aminotransférase) et AST (aspartate aminotransférase) augmente. Normalement, ces composés sont à l'intérieur des cellules, participant au métabolisme des protéines. Dans la destruction pathologique des cellules, les enzymes pénètrent dans la circulation sanguine. Une augmentation des ALAT et AST dans le sang n'est pas seulement un signe de pancréatite, elle accompagne également les maladies du foie, du cœur et des blessures musculaires graves. Avec d'autres symptômes de la pathologie pancréatique, ALT et AST sont utilisés pour clarifier le diagnostic. Dans la pancréatite aiguë, la concentration d'AST est 2 à 5 fois plus élevée que la norme et l'enzyme ALT est 6 à 10 fois plus élevée..
  • La détermination des marqueurs tumoraux dans le sang est prescrite pour exclure une complication grave de la pancréatite - cancer du pancréas. Les protéines CA 19-9 et CEA (antigène embryonnaire cancéreux), produites par des cellules dégénérées, sont spécifiques à la pathologie de la glande. Une augmentation de trois fois de la C 19-9 et une CEA double est un signe de pancréatite, si ces indicateurs sont dépassés, ils indiquent un développement possible d'une tumeur maligne dans la glande. Dans certains cas, un résultat positif sur les marqueurs tumoraux indique des maladies du foie, de l'estomac et non du pancréas.
  • Une augmentation de la bilirubine est observée en cas d'augmentation de la taille du pancréas enflammé, ce qui complique l'écoulement des enzymes de la vésicule biliaire.

Le diagnostic de la pancréatite est une analyse biochimique de l'urine. La couleur de l'urine devient un signe de la maladie: une couleur jaune clair change avec l'inflammation en jaune foncé à brun. Dans l'analyse de l'urine, une augmentation de la diastase est observée. Plus le processus inflammatoire est actif, plus le niveau d'amylase totale dans l'urine augmente. Cet indicateur est caractéristique non seulement pour la pancréatite aiguë, l'amylase dans l'urine augmente avec le diabète. Les compagnons de l'inflammation sévère sont les corps cétoniques, les globules blancs et les globules rouges présents dans l'urine. La protéine dans l'urine est trouvée lorsque son absorption dans l'intestin est altérée. Dans le cours aigu de la maladie, l'urine doit être administrée à plusieurs reprises pour - contrôler la dynamique de l'amylase dans le corps.

L'analyse d'urine pour la maladie chronique des glandes montre une diminution de l'α-amylase, qui est associée à un affaiblissement des fonctions sécrétoires de la glande avec une pathologie prolongée.

Si vous présentez des symptômes d'inflammation pancréatique, vous devez passer des selles pour examen afin de clarifier le diagnostic. Pour des résultats fiables, faites des tests après un repas diététique. Il est nécessaire de manger 105 g de protéines, 180 g de glucides, 135 g de lipides. L'analyse des selles dans la pancréatite donne des informations sur les troubles fonctionnels du pancréas.

  • L'augmentation de la teneur en matières grasses rend les selles brillantes, avec une consistance crémeuse et une teneur élevée en acides gras - preuve d'un manque d'enzyme lipase dans l'intestin.
  • Les changements dans les selles sont liés à sa couleur: avec la pancréatite, il acquiert une teinte grisâtre.
  • La présence de résidus non digérés indique un manque général d'enzymes dans l'intestin.
  • Une diminution des taux d'élastase-1 dans les selles indique la diminution de la fonction de sécrétion pancréatique. Dans les cas graves, le niveau d'élastase des selles tombe en dessous de 100 mcg / g.

Le diagnostic final est fait sur la base de recherches: en laboratoire et instrumentales. Dans le diagnostic de l'inflammation pancréatique, le principal est un test sanguin pour la pancréatite, il donne des indicateurs de déviations par rapport à la norme des enzymes de la glande:

  • le niveau d'amylase pancréatique dans le sang ne doit pas dépasser 54 unités, avec la pancréatite il augmente fortement le premier jour de la maladie;
  • la teneur normale en lipase peut atteindre 1,60 unités / l, avec une pancréatite aiguë, elle augmente de 5 à 20 fois;
  • la teneur en trypsine dans la norme est de 10 à 60 mcg / l, une augmentation indique une inflammation aiguë, une diminution de l'indicateur indique un processus chronique.
  • La limite supérieure de la norme d'élastase dans la circulation sanguine est de 4 ng / ml, plus son excès est important, plus la forme de la maladie est sévère.

L'examen en laboratoire fournit d'autres indicateurs informatifs..

  • La teneur en sucre dans la circulation sanguine ne doit pas être supérieure à 5,5 mmol / l, avec une pancréatite, elle augmente.
  • La teneur totale en protéines chez les personnes en bonne santé est de 64 g / l; une diminution indique une pathologie pancréatique, une malnutrition ou des maladies intestinales.
  • La norme de la protéine CA 19-9 est jusqu'à 34 unités / l; des niveaux excessifs - un signe de pancréatite, une augmentation significative - une suspicion d'oncologie.
  • La norme de cholestérol dans le sang est de 6,7 mmol / l, chez les hommes, son niveau est plus élevé que chez les femmes. Avec le diabète, la pancréatite, le taux de cholestérol augmente.
  • Les enzymes AST et ALT vont normalement jusqu'à 41 mmol / l, si le taux augmente, il y a lieu de diagnostiquer une pancréatite.

Avec une variété de méthodes et d'indicateurs de diagnostic, la valeur de l'amylase pancréatique le premier jour de la maladie et la détermination de la lipase et de l'élastase dans les jours suivants sont informatives pour le médecin traitant.

Un test sanguin biochimique est le test le plus objectif qui montre la fonction des organes internes. Dans cet article, nous vous dirons quels indicateurs sont la norme pour le pancréas. Nous parlons également des écarts qui peuvent être observés avec l'inflammation des tissus organiques.

Pour déterminer la fonction du pancréas, vous devez utiliser les indicateurs suivants:

  • protéine totale (caractérise la fonction enzymatique);
  • amylase (normalement, la substance se trouve dans les cellules des tissus, en grande quantité, elle ne pénètre dans la circulation sanguine que lors de processus destructeurs);
  • lipase (également une enzyme intracellulaire, un niveau élevé de pancréatite dure très longtemps);
  • l'élastase sérique (l'indicateur le plus précis de la nécrose pancréatique);
  • glucose (indique la production normale d'insuline, qui est produite par les cellules caudales pancréatiques).

Indicateurs indirects caractérisant à la fois le pancréas et le foie:

  • bilirubine (indique un écoulement normal de la bile, peut augmenter avec la pancréatite, provoquée par une pathologie hépatique);
  • transaminases (indicateurs biochimiques de la destruction des tissus hépatiques);
  • GGTP (indique une congestion dans les voies biliaires);
  • phosphatase alcaline (a la même signification que le GGTP, mais réagit lentement).

Alors, quels sont les niveaux normaux de valeurs biochimiques des tests pancréatiques?

La protéine totale est normalement de 75 à 85 g / litre. Cet indicateur dépend de l'âge et du sexe. Il indique une nutrition et une digestion adéquates des aliments. Par conséquent, dans la pancréatite chronique, quand il y a une carence enzymatique prononcée, le niveau de protéine totale diminuera.

L'amylase ne dépasse généralement pas 64 unités. Dans les processus inflammatoires aigus du pancréas, son niveau augmente des dizaines, des centaines et des milliers de fois. L'augmentation dure 2-3 jours, après quoi la substance est éliminée du sang. L'amylase est utilisée pour diagnostiquer la pancréatite. Il augmente avec une attaque chez un patient sur cinq.

La lipase chez une personne en bonne santé atteint 190 unités. Toutes les valeurs supérieures à ce chiffre peuvent être considérées comme une pancréatite aiguë. La lipase est un test plus spécifique. Le niveau de l'enzyme augmente de 3 à 5 jours après l'attaque et reste à des niveaux élevés de 10 à 14 jours. Après cela, la lipase diminue lentement.

L'élastase est de 0,1 à 4,0 ng / ml. L'indicateur est très spécifique de l'inflammation de cet organe. La substance ne se trouve que dans le tissu pancréatique. Il augmente dans le processus aigu après 6 heures à compter du début de l'attaque. L'élastase diminue au 10e jour de maladie. L'enzyme réagit chez presque tous les patients.

Le glucose varie de 3,5 à 6,2 mmol / litre. Augmente le glucose dans la pancréatite chronique compliquée de diabète.

La biochimie aidera également à évaluer la cause de l'inflammation dans la pancréatite. En règle générale, la maladie commence par les voies biliaires et le foie. La pathologie de cet organe est mise en évidence par une augmentation de la bilirubine totale (normalement le taux est de 8,4-20,5 microns / litre) et de la bilirubine directe (2,2-5,1 microns / litre).

La bilirubine directe se trouve dans les cellules hépatiques et augmente avec la destruction des tissus (cytolyse dans l'hépatite, cirrhose, oncologie). La fraction totale augmente avec le blocage des canaux excréteurs. Par exemple, avec une pierre dans la vésicule biliaire, une inflammation aiguë des canaux, des maladies tumorales de la tête du pancréas. La bilirubine peut augmenter avec une pancréatite secondaire.

Les transaminases (ALT, AST) caractérisent la destruction des tissus hépatiques. Ils augmentent avec l'hépatite toxique et virale, les tumeurs primaires et les métastases hépatiques. ALT est normalement de 0 à 38 unités. AST varie de 0 à 42 unités. Avec la pancréatite secondaire, résultant d'une nécrose inflammatoire du tissu hépatique, le niveau d'enzymes peut être élevé.

La phosphatase alcaline ne dépasse pas 260 PIÈCES. Cette enzyme caractérise la stagnation de la bile. Parfois, augmente avec des dommages secondaires au pancréas. Il n'est pas spécifique à ces organes (a une forme osseuse et tissulaire).

La GGTP (gamma-glutamyltranspeptidase) est plus spécifique pour la congestion dans les canaux. Il se trouve également dans le tissu hépatique, augmente donc avec la nécrose et l'inflammation. Le taux d'enzyme pour les hommes ne dépasse pas 33,5 unités / litre, pour les femmes - pas plus de 48,6 unités.

Ainsi, les principales enzymes de la pancréatite sont l'amylase, la lipase et l'élastase. Seul leur niveau élevé nous permet de parler de manière fiable de l'inflammation tissulaire. N'oubliez pas que tous les tests doivent être effectués le matin à jeun. Il est conseillé de ne pas manger 8-12 heures avant le test, de limiter les aliments gras et l'alcool. Avec un taux élevé de graisse dans le sang, une chylose se forme (le sérum est une suspension de petites particules de graisse), dans laquelle l'étude ne peut pas être réalisée.

Un test enzymatique est recommandé pour toute personne qui a des perturbations fréquentes du fonctionnement du système digestif, une gêne après avoir pris certains aliments. Souvent, les symptômes d'intoxication, pris pour une intoxication alimentaire banale, peuvent indiquer une pancréatite, une oncologie et d'autres pathologies dangereuses..

Il est impossible de poser un diagnostic sur les seuls symptômes - un examen plus détaillé sera nécessaire, qui, en plus de la recherche sur le matériel, comprendra la livraison de tests pour les enzymes pancréatiques. Un écart de la norme dans une plus ou moins grande mesure aidera un spécialiste à comprendre la cause de la violation et à prescrire un traitement qualifié.

Les tests pour les enzymes pancréatiques font partie d'une série d'autres études de laboratoire qui aident à voir l'image complète des changements. Dans le même temps, le sang, l'urine et les matières fécales sont examinés de manière approfondie (une image plus précise et une forte probabilité d'obtenir des résultats fiables). Pour déterminer la gravité de la pathologie, le foie est en outre examiné..

Le diagnostic de l'organe glandulaire est effectué en utilisant:

  1. Test sanguin général. Si un processus aigu ou chronique se produit dans le pancréas, les leucocytes, les neutrophiles poignardés et segmentés augmentent.
  2. Analyses sanguines biochimiques. Vous pouvez voir la présence de bilirubine et sa quantité, une augmentation du niveau de gamma globulines et d'autres substances.
  3. Des tests sanguins spéciaux pour le pancréas sont effectués pour déterminer le bon fonctionnement de l'organe. Pour ce faire, examinez l'alpha-amylase (normalement elle devrait être à moins de 29 g / l par heure), la trypsine, la lipase, le glucose, qui augmente dans le contexte du processus inflammatoire ou destructeur du segment d'organe endocrinien.

Comment identifier les enzymes? La trypsine, la lipase et l'amylase sont détectées principalement à jeun à travers le contenu du duodénum, ​​après quoi une solution diluée d'acide chlorhydrique est introduite et l'étude est répétée. Dans l'état et le fonctionnement normaux de l'organe, le nombre d'enzymes sera légèrement plus élevé dans la dernière étude, s'il y a une forme chronique de pancréatite, elles sont également réduites.

Un test d'urine est recommandé pour la détermination de l'amylase et des acides aminés. La défaite de l'organe se manifeste par une augmentation de ces substances. Un coprogramme est prescrit pour la détermination de la graisse, de l'amidon, des fibres non digérées et des fibres musculaires dans les fèces.

Du sang précoce a été prélevé sur des enzymes pour déterminer la quantité d'amylase. Le processus aigu et chronique dans l'organe s'accompagne d'une augmentation de la substance à 35 g / l par heure. La nécrose pancréatique, dans laquelle se produit la mort de segments d'organes, est caractérisée par une diminution de la quantité d'amylase dans le sang (de 15 g / l par heure ou moins).

Maintenant, ils déterminent le niveau d'élastase. En cas de dysfonctionnement d'un organe, l'élastase pancréatique diminue à 190, avec une maladie inférieure à 99 mcg / g.

En plus de l'étude des matériaux biologiques, les ultrasons, l'IRM, les rayons X sont prescrits.

Pour obtenir les résultats corrects de l'étude, avant de passer l'analyse des enzymes, vous devez être un peu préparé. La seule exception est la suspicion d'un processus sérieux qui nécessite un diagnostic et un traitement immédiats.

Règles de préparation à l'analyse:

  • le sang est donné pour examen le matin, à jeun - il est interdit de boire ou de manger quelques heures avant l'analyse;
  • il est interdit de manger des plats gras et épicés pendant plusieurs jours avant l'intervention;
  • le médecin doit être au courant des médicaments avant de prendre le sang;
  • une analyse du pancréas pour les enzymes doit être dans un état détendu - physique et émotionnel;
  • Assurez-vous d'exclure de fumer et de boire du café avant la procédure;
  • dans les 24 heures à la veille de l'étude exclut l'alcool.

Pour déterminer le niveau d'amylase (la procédure est effectuée, mais moins souvent que la détection d'élastase), un spécialiste prélèvera du sang dans une veine. Après cela, une certaine quantité de glucides est introduite dans le matériau prélevé. À quelle vitesse ils seront divisés, révèlent la quantité d'enzyme. Vous pouvez déterminer le niveau d'amylase en faisant passer l'urine pour analyse.

Une analyse des enzymes pancréatiques aidera à déterminer s'il y a des anomalies. En particulier, une augmentation de l'amylase peut être observée dans le contexte de:

  • inflammation d'un organe qui se produit sous une forme chronique ou aiguë;
  • oncologie pancréatique (une condition dangereuse nécessitant un traitement);
  • péritonite;
  • pathologies des organes urinaires;
  • oreillons;
  • processus inflammatoire en annexe;
  • Maladie du sucre;
  • dysfonctionnement de la vésicule biliaire;
  • cytomégalie;
  • violations du foie;
  • acidocétose;
  • papillite sténotique.

Les enzymes peuvent augmenter en raison d'une nutrition malsaine - l'utilisation d'aliments gras et épicés, d'aliments frits, aigres et salés. Des collations fréquentes de mauvaise qualité, remplaçant un repas complet, peuvent provoquer des perturbations dans les organes digestifs, y compris le pancréas. La base du développement de la pathologie est l'abus d'alcool.

Une diminution de l'amylase est observée à la suite d'un cancer de l'organe glandulaire, d'une hépatite aiguë ou chronique, d'une nécrose pancréatique, d'une cholécystite, d'une fibrose kystique, dans lesquelles il y a une grande partie de la lésion. Avec l'infarctus du myocarde, la production d'enzymes diminue souvent.

La déviation de la norme des enzymes peut se produire à la suite d'un certain processus ayant lieu dans le corps. Dans la plupart des cas, lors de l'identification et de l'élimination des causes, le pancréas commence à fonctionner en mode normal, à l'exception des moments où un processus irréversible se produit. Un écart par rapport à la norme de l'enzyme peut être observé à la suite de:

  • grossesse extra-utérine;
  • une occlusion intestinale;
  • blessures dans la cavité abdominale;
  • maladies infectieuses d'origine virale;
  • intoxication;
  • virus de l'herpès type 4;
  • état de choc;
  • macroamylasémie;
  • échec génétique;
  • ablation d'organes glandulaires.

Une augmentation ou une diminution de l'amylase est provoquée par l'utilisation de certains médicaments. Habituellement, lorsque le médicament est annulé, la fonctionnalité de l'organe est restaurée.

Contacter un médecin en temps opportun en cas de symptômes désagréables (douleur aiguë dans le nombril, nausées, vomissements) aidera non seulement à améliorer le fonctionnement du système digestif, mais aussi à sauver une vie..

Vous pouvez passer des tests pour les enzymes pancréatiques dans n'importe quelle clinique spécialisée ou ordinaire, où il y a un laboratoire et les réactifs nécessaires. Le coût d'une telle procédure dépendra du complexe d'études, de la région de résidence et d'autres points. Si une personne est à l'hôpital, une option gratuite est possible.

Test sanguin complet, qui permet d'identifier les principales violations de diverses étiologies dans l'état fonctionnel du pancréas.

Les résultats de la recherche sont publiés avec un commentaire gratuit d'un médecin.

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Exclure l'alcool du régime dans les 24 heures avant l'étude.
  • Ne mangez pas pendant 12 heures avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau plate et propre.
  • Élimine le stress physique et émotionnel pendant 30 minutes avant l'examen.
  • Ne fumez pas pendant 3 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

Le pancréas est un organe du tractus gastro-intestinal situé derrière l'estomac et remplit d'importantes fonctions exo et endocrines. La digestion des protéines et des graisses dans l'intestin grêle est réalisée en raison de la synthèse et de la sécrétion d'enzymes digestives par la partie exocrine de la glande. En plus des enzymes protéo- et lipolytiques, il libère des bicarbonates, neutralisant l'acide chlorhydrique du suc gastrique dans le duodénum. La fonction endocrinienne du pancréas est assurée par le tissu des îlots, dans lequel les hormones insuline, glucagon, somatostatine et polypeptide pancréatique sont synthétisées puis sécrétées dans le sang. L'insuline et le glucagon régulent le taux de glucose dans le sang et son transport dans les tissus. La pathologie du pancréas entraîne principalement des troubles digestifs et, dans les maladies chroniques, contribue au développement de troubles endocriniens (diabète sucré).

Les causes des maladies pancréatiques sont diverses: troubles génétiques et auto-immunes, infections (généralement virales), blessures, lésions toxiques, utilisation de certains médicaments (œstrogène, furosémide, azathioprine, etc.), néoplasmes. Le plus souvent, la pathologie pancréatique se produit dans un contexte d'insuffisance hépatique, de maladies des voies biliaires (maladie biliaire avec cholédocholithiase), en raison d'une altération de l'écoulement de la bile et du suc pancréatique. Une autre cause fréquente de maladie pancréatique est l'abus d'alcool..

Les manifestations cliniques des maladies pancréatiques dépendent de l'étiologie, du degré de dysfonctionnement et de l'activité du processus. Les changements inflammatoires aigus, les lésions des glandes ainsi que les maladies chroniques pendant la période d'exacerbation s'accompagnent dans la plupart des cas de douleurs et de brûlures dans la région épigastrique avec des radiations dans le dos, des nausées, des vomissements et de la fièvre. Les maladies pancréatiques chroniques entraînent une insuffisance pancréatique, une perte de poids, le développement d'une ascite en raison d'une altération de la digestion et de l'absorption des nutriments des intestins.

Une augmentation de l'activité sanguine des enzymes pancréatiques (amylase et lipase) et le niveau de protéine C-réactive sont des signes d'une inflammation active de l'organe - pancréatite aiguë. Un changement dans les niveaux de glucose et de peptide C indique une violation de la fonction endocrinienne du pancréas et est un signe indirect de dommages au tissu d'îlots pancréatiques qui peuvent survenir dans une pancréatite chronique. Une forte augmentation du marqueur tumoral CA 19-9 dans le contexte de changements dans les paramètres biochimiques de la fonction des glandes indique le plus souvent un cancer du pancréas.

Une augmentation de la concentration des enzymes amylase et lipase indique l'implication simultanée du foie et du pancréas dans le processus pathologique, ce qui se produit généralement avec la pierre des voies biliaires communes et la pancréatite réactive.

Avec les changements dans les indicateurs de cette analyse complexe, il est nécessaire d'effectuer des études de laboratoire et instrumentales supplémentaires pour clarifier les causes et les mécanismes du développement de la maladie, la sélection de la thérapie.

À quoi sert l'étude??

  • Évaluer l'état fonctionnel du pancréas et la gravité des dommages;
  • pour le diagnostic différentiel des maladies pancréatiques;
  • surveiller un patient atteint de maladies chroniques de la zone hépato-pancréatique (maladie biliaire, lithiase biliaire, pancréatite chronique);
  • pour surveiller l'efficacité du traitement des maladies pancréatiques.

Quand une étude est prévue?

  • Avec des symptômes d'une lésion pancréatique probable (douleur dans la ceinture et / ou brûlure dans le haut de l'abdomen, nausées, vomissements, décoloration, quantité et consistance des selles);
  • lors du changement de la structure et de la taille du pancréas selon des méthodes de recherche instrumentales;
  • lors de l'examen des personnes qui abusent de l'alcool;
  • en présence de maladies du pancréas dans une histoire familiale;
  • lors de la surveillance des patients atteints de maladies chroniques du foie, du pancréas et des voies biliaires;
  • lors d'un examen préventif.

Cet article décrit les méthodes de diagnostic des maladies du foie. Les normes de concentration des enzymes en fonction des résultats de l'analyse biochimique sont données..

Le foie est un organe spécial. C'est l'un des plus grands organes internes de l'homme. Le foie a la propriété de se régénérer, il nettoie notre corps de poisons, aide à faire face au métabolisme. En effectuant une énorme quantité de travail, le foie peut devenir inutilisable. Par conséquent, il est très important de surveiller le niveau de concentration des enzymes hépatiques - ce sont des indicateurs de sa fonctionnalité.

Une enzyme ou une enzyme est une molécule de protéine qui vous permet d'augmenter le taux de réactions chimiques qui se produisent dans le corps humain. Les scientifiques qui étudient les enzymes sont appelés enzymologues..

L'analyse des selles aide à déterminer les écarts de la fonction enzymatique de l'estomac, du foie, du pancréas.

La nuance des matières fécales lui donne un pigment spécial - la stekrobiline. Un changement dans la couleur des matières fécales est l'un des principaux symptômes des maladies. Avec un changement dans la composition structurale des matières fécales dans l'analyse, le pus, l'abri et même les parasites peuvent être détectés. La détection d'une quantité importante de composés protéiques dans l'analyse des selles signifie un dysfonctionnement pancréatique ou des problèmes d'estomac. L'examen microscopique des matières fécales détermine les principaux éléments des matières fécales: fibres musculaires, fibres végétales, graisses neutres, acides gras et leurs sels, leucocytes, globules rouges, cellules épithéliales intestinales, cellules cancéreuses, ainsi que mucus, protozoaires, œufs d'helminthes.

Grâce à l'analyse biochimique, vous pouvez déterminer l'état du système endocrinien (par la concentration d'hormones), l'activité des organes internes (par la concentration des enzymes), et également identifier le manque de vitamines dans le corps.

ALT (alanine aminotransférase), AST (aspartate aminotransferase), PT, phosphatase alcaline, cholinestérase - ce sont des indicateurs d'analyse biochimique par lesquels un dysfonctionnement hépatique est détecté. Un saut dans la teneur en amylase informera le spécialiste du dysfonctionnement du système abdominal, une concentration accrue de créatine indiquera des maladies du système urinaire, une teneur accrue en DCG, CPK-MV sont des symptômes de maladies cardiovasculaires.

Les muscles cardiaques et squelettiques ainsi que le foie sécrètent l'enzyme alanine aminotransférase.

Les raisons de l'augmentation du contenu d'alat peuvent être:

  • destruction du tissu hépatique due à diverses maladies (cirrhose, nécrose) et abus de substances alcoolisées;
  • infarctus du muscle cardiaque;
  • dystrophie musculaire à la suite de maladies passées, de blessures graves;
  • avoir des brûlures;
  • surdosage de médicaments (le foie n'a pas le temps de faire face aux charges).

Concentration d'AAT réduite avec un apport insuffisant de vitamine B6 dans le corps.

Concentrations d'ALT normales:

  • sexe masculin - pas plus de 31 unités
  • sexe féminin - pas plus de 41 unités.

Les muscles cardiaques et squelettiques, ainsi que le foie et les cellules sanguines sécrètent l'enzyme aspartate aminotransférase.

Les raisons de l'augmentation du contenu d'AsAT peuvent être:

  • destruction du foie à la suite d'une hépatite, apparition de formations dans le foie, abus d'alcool, surdosage de médicaments;
  • niveau élevé d'intensité et de durée de l'activité physique;
  • crise cardiaque, problèmes généraux du système cardiovasculaire;
  • surchauffe du corps, brûlures.

Les enzymes pancréatiques - qui le sont. Médicaments contre la carence enzymatique pancréatique.

La bonne absorption des nutriments et le processus de digestion normal sont dus à l'entrée d'enzymes pancréatiques dans l'intestin grêle. Avec l'aide du pancréas, les processus métaboliques dans le corps sont effectués, la glycémie est contrôlée, des composés hormonaux sont libérés qui participent à la régulation des mécanismes biochimiques.

En utilisant le pancréas, des enzymes digestives naturelles sont produites. Ils participent à la décomposition des principaux éléments nutritifs: glucides, protéines et graisses. Les enzymes pancréatiques sont des substances qui divisent les composants complexes des aliments en parties simples, qui sont ensuite absorbées dans les cellules du corps. En raison de la spécificité élevée de l'influence des enzymes, l'organisation et la régulation de processus importants dans le corps se produisent. On distingue trois groupes de substances:

  • Les lipases sont des enzymes qui décomposent les graisses. Ils sont produits par le pancréas, font partie du suc gastrique.
  • Protéases - ces enzymes décomposent la protéine et normalisent la microflore du tube digestif.
  • Amylases - substances nécessaires au traitement des glucides.

La plus grande glande chez l'homme est le pancréas. Si son travail est perturbé, cela entraîne un dysfonctionnement de nombreux systèmes. Le but fonctionnel de cet organisme est de réaliser la sécrétion externe et interne, ce qui assure la digestion. Sans enzymes produites par la glande, l'estomac humain ne peut pas digérer correctement les aliments et les nutriments deviennent inactifs et mal absorbés dans le sang.

En raison de la spécificité élevée des effets des enzymes, une bonne organisation des processus vitaux importants dans le corps est effectuée. Les enzymes digestives sont très actives, elles décomposent une grande variété de substances organiques, ce qui contribue à la bonne absorption des aliments. Une liste de toutes les principales enzymes et de leur participation au processus de digestion est présentée dans le tableau:

Hydrolyse des triglycérides pour former des acides gras

Répartition des polysaccharides (glycogène, amidon)

Décompose les protéines protéiques

Brise les liaisons internes de la protéine

Digérer l'élastine, la protéine du tissu conjonctif

Brise les liaisons externes des protéines,

Les enzymes protéolytiques importantes pour la digestion rompent les liaisons peptidiques dans les molécules de protéines et décomposent les produits moléculaires. Avec l'âge, de moins en moins de ces enzymes sont produites. De plus, les facteurs externes et les infections ont un faible effet sur leur synthèse. Par conséquent, ces substances peuvent parfois être manquées. Si les intestins sont faibles en enzymes protéolytiques, les protéines ne pourront pas digérer rapidement..

L'enzyme lipase synthétisée par le corps humain catalyse l'hydrolyse des esters insolubles et favorise la dissolution des graisses neutres. Avec la bile, cette enzyme stimule la digestion des acides gras et des vitamines végétales E, D, A, K, les transformant en énergie. De plus, la lipase est impliquée dans l'absorption des acides polyinsaturés et des vitamines. L'enzyme la plus importante, en raison de laquelle le traitement complet des lipides est effectué, est considérée comme la lipase pancréatique, qui décompose les graisses émulsifiées par la bile hépatique.

Le terme amylase désigne tout un groupe d'enzymes. Au total, trois types de substances sont distingués: gamma, alpha, beta. L'alpha amylase a une signification particulière pour le corps (le nom est d'origine grecque). C'est une substance qui décompose les glucides complexes. Une concentration élevée de cette enzyme est observée dans le pancréas, un petit - dans la glande salivaire..

Il existe des tests spéciaux pour déterminer l'activité enzymatique du pancréas. Un agent enzymatique, la lipase, l'amylase, qui peut être trouvée dans le sérum de l'urine ou du sang, est étudié moins souvent, ils peuvent être trouvés dans le liquide pleural. Le test enzymatique le plus courant est le diagnostic de l'amylase sérique. Si l'amylase est supérieure à 130, cela indique une possible pancréatite, un indicateur de 60 à 130 indique des problèmes avec le pancréas. Dépasser la norme de 3 fois indique une pancréatite aiguë ou une perforation intestinale.

Pour le sérum sanguin, un test de lipase peut être effectué, il est considéré comme sensible en ce qui concerne les dommages pancréatiques. Avec une maladie, la lipase augmente de 90%. Si cette enzyme n'est pas agrandie et que l'amylase est importante, vous devriez penser à une autre maladie. Sur la base des résultats d'un test sanguin biochimique, le médecin est en mesure de poser un diagnostic précis, de choisir un programme de traitement. Un test sanguin est effectué à jeun. Il est préférable de faire une analyse le matin, lorsque les indices enzymatiques sont plus objectifs. En plus du don de sang, les tests suivants peuvent être effectués:

  • Analyse fécale.
  • Des tests spéciaux qui stimulent le corps avec des médicaments et des acides aminés. Après eux, les enzymes nécessaires sont déterminées par le contenu de l'intestin.
  • Analyse d'urine. Il est collecté uniquement dans une vaisselle jetable propre.
  • Analyse de sérum sanguin.

Le pancréas, comme tout autre organe, peut échouer. La maladie la plus courante est son insuffisance. Avec une pénurie enzymatique de substances produites par le pancréas, une digestion incomplète et difficile devient un symptôme de la maladie, qui entraîne un trouble métabolique et le développement de conditions pathologiques. Les causes d'échec peuvent être:

  • Intoxication alimentaire.
  • Inhibiteurs d'enzymes.
  • Carence en vitamines.
  • Dommages au tissu pancréatique.
  • Mauvaise nutrition. Manger des aliments salés et gras.
  • Réduction des protéines.
  • Faible taux d'hémoglobine.
  • Mauvaise hérédité.

Troubles gastro-intestinaux, ulcère duodénal

Prendre 3 fois 1 comprimé, pas plus de 2 mois

Absence de capacité sécrétoire du tractus gastro-intestinal, pancréatite, gastrite.

À l'intérieur de 3 comprimés avec les repas.

Avec une capacité digestive insuffisante des intestins et de l'estomac.

Les adultes boivent 2 comprimés avant les repas, sans eau potable. L'enfant peut être administré selon les directives d'un médecin.

Insuffisance pancréatique sécrétoire absolue ou relative.

Le pancréas subit quotidiennement des charges importantes et souvent des dysfonctionnements, le diagnostic doit donc être complet. Les analyses lors de l'examen du pancréas fournissent des informations non seulement sur la maladie, mais également sur la structure de l'organe. Les changements diffus causés par les processus métaboliques et dystrophiques indiquent également une pathologie dans le pancréas.

Les études suivantes sont requises:

  1. La norme. Des échantillons de sang, d'excréments et d'urine sont testés..
  2. Avec charge. Des substances supplémentaires sont utilisées pour effectuer l'analyse..
  3. Spécial. Une procédure spéciale pour la collecte et l'étude du matériel pour le diagnostic de certaines pathologies est réalisée..

Il est nécessaire de préparer correctement l'analyse, afin qu'elle montre un résultat précis. Le médecin devrait en parler.

Lors de l'examen du pancréas, les tests sanguins suivants sont effectués:

Ils sont nécessaires pour vérifier et confirmer le processus inflammatoire dans le corps. En présence de certaines pathologies, une augmentation du taux de glucose est observée.

Les cellules bêta des organes maintiennent le niveau d'insuline requis. Les anticorps dirigés contre les cellules bêta pancréatiques trouvés dans un test sanguin indiquent une diminution de la production d'insuline et le développement possible d'un diabète de type 1 chez un patient. Dans le sang d'une personne en bonne santé, ces anticorps ne sont pas.

Les îles Langerhans (îlots) sécrètent certaines hormones dans la circulation sanguine. L'analyse biochimique aide à déterminer l'état et le degré de dysfonctionnement de la glande, à choisir les tactiques de traitement.

Les hormones sont les régulateurs des processus les plus importants du corps..

Si le niveau d'hormone insulinique est proche de la critique, il s'agit d'un indicateur de dysfonction pancréatique.

L'hormone sécrétine, entrant dans la circulation sanguine, régule le corps. La recherche ne vise pas à identifier les maladies, mais seulement leurs symptômes.

L'assimilation complète des nutriments nécessite une certaine quantité d'enzymes que le fer produit..

Chacun d'eux joue un rôle assigné:

  1. Lipase Décompose les lipides complexes en lipides simples afin que la graisse pénétrant dans les intestins puisse être facilement absorbée dans la circulation sanguine. Cette enzyme l'amène à la consistance du glycérol et des acides gras..
  2. Amylase. Favorise la libération d'énergie du glucose en agissant sur l'amidon. En présence de pathologie, une augmentation de l'amylase dans le sang est observée des dizaines de fois.

Le fonctionnement de la glande est également affecté par les phospholipides et les glycolipides - ce sont des composés gras complexes.

Un examen optique en laboratoire des selles est effectué afin d'identifier une altération de la fonction pancréatique et une production insuffisante d'enzymes digestives. Un changement dans la graisse dans l'analyse confirme une violation du processus d'absorption et de clivage en raison d'un manque d'activité enzymatique. Les indicateurs suivants sont évalués:

  • cohérence;
  • couleur et odeur;
  • forme et présence d'impuretés visibles.

Un résultat positif de l'analyse est l'identification des lipides, des graisses et des fibres musculaires non digérés.

Lors de l'examen de l'urine, une analyse spéciale est effectuée montrant le niveau de diastase (alpha-amylase). Il est responsable de la dégradation des glucides complexes. Son taux normal chez l'adulte est de 20 à 120 unités par litre.

Avec la pathologie, le contenu de l'enzyme augmente. Il s'agit d'une technique spécifique pour déterminer la pancréatite..

Les performances des tests de laboratoire dans chaque clinique peuvent varier, car différents réactifs et dispositifs sont utilisés. Par conséquent, il est recommandé de comparer les résultats uniquement avec les indicateurs d'un laboratoire.

En Savoir Plus Sur Les Facteurs De Risque De Diabète