Causes, symptômes et traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs - quelle est la différence entre les formes diabétiques, alcooliques et autres de la maladie

La polyneuropathie est une série de maladies dont les causes peuvent être variées, mais leur caractéristique commune est une violation du fonctionnement normal du système nerveux périphérique et des nerfs individuels, mais en grand nombre dans tout le corps.

Souvent, il affecte les bras et les jambes, se manifestant par une diminution symétrique de la performance musculaire, une altération de la circulation sanguine dans la zone touchée et une diminution de la sensibilité. Les jambes souffrent le plus de cette maladie..

Classification des maladies

La polyneuropathie des membres inférieurs est divisée en quatre types, et chacun d'eux, à son tour, a sa propre sous-espèce.

Pour l'endommagement prédominant des fibres

Toutes les fibres nerveuses sont divisées en trois types: sensorielles, motrices et autonomes. Lorsque chacun d'eux est affecté, différents symptômes apparaissent. Ensuite, nous considérons chacun des types de polyneuroglie:

  1. Moteur (moteur). Cette espèce se caractérise par une faiblesse musculaire, qui se propage de bas en haut et peut entraîner une perte complète de la capacité de se déplacer. Détérioration de l'état normal des muscles, entraînant leur refus de travailler et l'apparition fréquente de convulsions.
  2. Polyneuropathie sensorielle des membres inférieurs (sensible). Des sensations douloureuses, des sensations de couture, une forte augmentation de la sensibilité, même avec un léger toucher du pied, sont caractéristiques. Il y a des cas de sensibilité diminuée.
  3. Végétatif. Dans ce cas, il y a une transpiration abondante, une impuissance. Problèmes urinaires.
  4. Mixte - comprend tous les symptômes de ce qui précède.

Sur la défaite des cellules des structures nerveuses

La fibre nerveuse est constituée d'axones et de gaines de myéline encerclant ces axones. Cette espèce est divisée en deux sous-espèces:

  1. En cas de destruction des gaines axiales de myéline, le développement se déroule plus rapidement. Les fibres nerveuses sensorielles et motrices sont plus affectées. Les végétaux sont légèrement détruits. Les sections proximale et distale sont affectées.
  2. Les caractères axonaux dans ce développement progressent lentement. Les fibres nerveuses végétatives sont perturbées. Les muscles s'atrophient rapidement. La distribution commence par distale.

Par localisation

Par localisation il y a:

  1. Distal - dans ce cas, les zones des jambes les plus éloignées sont affectées.
  2. Proximal - affecte les sections des jambes situées le plus haut.

Raison de l'occurrence

Pour la raison il y a:

  1. Dysmétabolique. Il se développe à la suite d'une violation des processus dans les tissus nerveux, provoquée par des substances produites dans le corps de certaines maladies par la suite. Après leur apparition dans le corps, ces substances commencent à être transportées par le sang.
  2. Polyneuropathie toxique des membres inférieurs. Cela se produit avec l'utilisation de substances toxiques telles que le mercure, le plomb, l'arsenic. Se manifeste souvent par

La photo montre comment l'alcool détruit les cellules nerveuses et provoque une polyneuropathie des membres inférieurs.

l'utilisation d'antibiotiques, mais le type de polyneuropathie le plus courant est l'alcool.

  • En cas de polyneuropathie alcoolique des membres inférieurs, les symptômes suivants apparaissent: augmentation de la douleur, affaiblissement de la capacité de se déplacer dans les jambes, altération de la sensibilité. L'apparition rapide du trophée dans les muscles.
  • Polyneuropathie diabétique des membres inférieurs. Il survient chez les personnes souffrant de diabète pendant une longue période de temps, comprenant 5 à 10 ans. Il se manifeste sous la forme de tels symptômes: altération de la sensibilité, des taches apparaissent sur la peau, sensation de brûlure dans les pieds.
  • Primaire et secondaire

    1. La polyneuropathie primaire comprend les espèces héréditaires et idéopathiques. Il s'agit d'une maladie comme le syndrome de Guillain-Barré..
    2. Secondaire est la polyneuropathie, résultant d'empoisonnement, de troubles métaboliques, de maladies infectieuses.

    Les causes de la maladie

    Cette maladie peut survenir pour un certain nombre de raisons, mais il n'est pas toujours possible de les déterminer avec précision. La polyneuropathie des membres inférieurs a ces causes principales:

    • causes héréditaires;
    • problèmes avec le système immunitaire qui résultent d'une altération du fonctionnement du corps;
    • divers types de tumeurs;
    • manque de vitamines dans le corps;
    • l'utilisation de drogues inutilement ou non selon les instructions;
    • perturbation des glandes endocrines;
    • problèmes rénaux et hépatiques;
    • les infections qui provoquent des processus qui provoquent une inflammation des nerfs périphériques;
    • empoisonner le corps avec toutes sortes de substances.

    Symptômes de la maladie

    Lorsqu'une maladie survient, les fibres motrices et sensorielles se détériorent. Dans ce cas, les symptômes suivants de polyneuropathie des membres inférieurs apparaissent:

    • engourdissement partiel des jambes;
    • gonflement des membres inférieurs;
    • l'apparition de sensations de douleur;
    • sensations de couture;
    • faiblesse musculaire;
    • sensibilité augmentée ou diminuée.

    Techniques de diagnostic

    Le diagnostic consiste à analyser la maladie et ses symptômes, tout en éliminant les maladies pouvant produire des symptômes similaires.

    Dans le processus, le médecin doit examiner attentivement tous les signes et changements externes, savoir auprès du patient si sa famille immédiate a eu la même maladie.

    La polyneuropathie est également diagnostiquée à l'aide de diverses procédures:

    • biopsie;
    • diagnostic échographique des organes internes;
    • examen du liquide céphalo-rachidien;
    • Examen aux rayons X
    • chimie sanguine;
    • étude de la vitesse à laquelle le réflexe passe le long des fibres nerveuses;
    • étude des réflexes.

    Diagnostic de la polyneuropathie diabétique

    Traitement de pathologie

    Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs a ses propres caractéristiques. Par exemple, le traitement de la polyneuropathie diabétique des membres inférieurs ne dépendra en aucun cas du refus de l'alcool, contrairement à la forme alcoolique de la maladie.

    Caractéristiques du traitement

    La polyneuropathie est une maladie qui ne survient pas seule.

    Ainsi, lors des premières manifestations de ses symptômes, il est nécessaire de déterminer immédiatement la cause de son apparition..

    Et seulement après cela, éliminer les facteurs qui vont le provoquer. Ainsi, le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs devrait être complet et viser principalement à éliminer la racine même de ce problème, car d'autres options n'auront aucun effet.

    Thérapie médicamenteuse

    Selon le type de maladie, les médicaments suivants sont utilisés:

    • en cas de maladie grave, la méthylprednisolone est prescrite;
    • en cas de douleur intense, de l'analgin et du tramadol sont prescrits;
    • médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans les vaisseaux dans le domaine des fibres nerveuses: vasonite, trinthal, pentoxifylline.
    • vitamines, la préférence est donnée au groupe B;
    • médicaments qui améliorent le processus d'obtention des nutriments tissulaires - mildronate, piracétam.

    Physiothérapie

    Le traitement de cette maladie est un processus assez complexe qui prend beaucoup de temps..

    Surtout si la polyneuropathie est causée par ses formes chroniques ou héréditaires. Cela commence après un traitement médicamenteux.

    Il comprend de telles procédures:

    • massothérapie;
    • exposition aux champs magnétiques du système nerveux périphérique;
    • stimulation du système nerveux à l'aide d'appareils électriques;
    • effets indirects sur les organes.

    Dans le cas où le corps est affecté par des substances toxiques, par exemple, si le patient présente une polyneuropathie alcoolique des membres inférieurs, le traitement doit être effectué en utilisant une purification du sang avec un appareil spécial.

    Healing Fitness

    Doit être prescrit LFK avec polyneuropathie des membres inférieurs qui permet de maintenir le tonus musculaire.

    Complications de la maladie

    Il n'est pas recommandé de démarrer le processus de la maladie et d'entraîner des complications.

    Sinon, cela peut devenir chronique et entraîner de nombreux problèmes. Si vous ne vous êtes pas remis de cette maladie, cela peut entraîner le fait que vous cessez de ressentir vos membres inférieurs, les muscles prendront une forme terrible et, par conséquent, vous pourriez perdre la capacité de bouger.

    Prévoir

    Si le traitement est commencé en temps opportun, le pronostic est très favorable. Il n'y a qu'une seule exception - le traitement de la polyneuropathie chronique. Il est impossible de se débarrasser complètement de cette maladie, mais il existe des moyens de réduire la gravité de son évolution.

    Mesures préventives

    Pour éliminer la possibilité de l'apparition d'une maladie telle que la polyneuropathie, vous devez respecter un certain nombre de recommandations et de prescriptions..

    Ils sont associés à des mesures qui peuvent mettre en garde contre d'éventuels dommages et perturbations du système nerveux périphérique.

    Ce sont les recommandations suivantes:

    1. Il est nécessaire d'éliminer l'alcool de votre vie.
    2. Il est impératif d'utiliser des préparations protectrices lorsque vous travaillez avec des substances toxiques afin d'empêcher leur entrée dans le corps..
    3. Il est recommandé de surveiller la qualité des produits que vous consommez, car en cas d'empoisonnement avec ces produits, le processus de destruction et de perturbation du fonctionnement normal des fibres nerveuses commence. Cela implique le développement d'une polyneuropathie..
    4. Il doit être soigneusement surveillé à quelles doses vous prenez des médicaments et en aucun cas vous ne devez les utiliser inutilement. Il est conseillé de suivre strictement les instructions du médecin et de ne pas se soigner.
    5. Il est impératif de prendre des mesures lors de la détection de maladies infectieuses ou virales. Besoin urgent de consulter un médecin et de ne pas commencer ces maladies, qui peuvent alors être à l'origine du développement d'une polyneuropathie.

    En règle générale, il n'y a aucun moyen de prévenir la polyneuropathie.

    Mais, si vous le découvrez, vous devez immédiatement consulter un médecin, vous pourrez ainsi réduire considérablement le degré de développement de la maladie et la période de réadaptation. Elle consiste à visiter une salle de physiothérapie et des massages thérapeutiques..

    Même si vous souffrez de tout type de maladie, vous devez en informer immédiatement le médecin et ne pas vous auto-soigner, car vous ne pouvez pas être sûr de connaître les symptômes de cette maladie, la confondre avec une autre et commencer le traitement.

    Et, en principe, il est plus facile de faire face à une maladie qui commence tout juste à se développer qu’à une maladie qui évolue depuis longtemps, ce qui peut éventuellement conduire à toutes sortes de complications.

    Vidéo: polyneuropathie diabétique des membres inférieurs

    Comment diagnostiquer la polyneuropathie par vous-même? Quelle est la particularité de la forme diabétique de la maladie. Pourquoi les nerfs sont perdus?

    Traitement avec neuropathie des membres inférieurs

    Une maladie grave du système nerveux est la neuropathie des membres inférieurs. Son traitement est effectué à l'aide de divers médicaments, ainsi que de la physiothérapie, des procédures spéciales, de l'éducation physique.

    Qu'est-ce que la neuropathie des membres inférieurs??

    La neuropathie est une lésion des nerfs périphériques et des vaisseaux qui les alimentent. Initialement, cette maladie n'est pas de nature inflammatoire, mais par la suite, une névrite, une inflammation des fibres nerveuses, peut y être superposée. La neuropathie des membres inférieurs est incluse dans le groupe des polyneuropathies, dont la base sont les troubles métaboliques, l'ischémie tissulaire, les dommages mécaniques, les réactions allergiques.

    Selon le type de cours, la neuropathie se distingue:

    De par la nature du processus pathologique dans les fibres nerveuses, la neuropathie est axonale (couvre les processus des neurones - axones) et démyélinisante (se propage aux enveloppes des fibres nerveuses). Selon les symptômes, la pathologie se produit:

    1. Sensoriel. Les symptômes de troubles sensoriels et de douleur prédominent.
    2. Moteur. Se manifestant principalement par des troubles moteurs.
    3. Végétatif. Des signes de perturbations végétatives et trophiques sont notés.

    Les causes de la pathologie sont diverses. Ainsi, la forme diabétique est caractéristique des troubles métaboliques des neurones du diabète sucré. Toxique, l'alcoolique est causé par l'empoisonnement, l'intoxication. D'autres causes possibles sont les tumeurs, la carence en vitamine B, l'hypothyroïdie, le VIH, les traumatismes, l'hérédité alourdie.

    Troubles sensibles - Le principal groupe de symptômes

    Les manifestations de la pathologie dans les jambes peuvent être variées, elles dépendent souvent de la cause de la neuropathie. Si la maladie est causée par un traumatisme, les symptômes couvrent un membre. Avec le diabète, les maladies auto-immunes, les symptômes se propagent aux deux jambes.

    Les perturbations sensibles peuvent être si désagréables qu'elles provoquent des états dépressifs chez un patient.

    Les troubles sensoriels se retrouvent dans tous les cas de neuropathie des membres inférieurs. Les symptômes sont généralement observés en permanence, ne dépendent pas de la position du corps, du régime diurne, du repos, provoquent souvent de l'insomnie..

    En plus des symptômes décrits, il existe souvent des troubles de la sensibilité - reconnaissance lente du froid, du chaud, des changements dans le seuil de douleur, perte régulière d'équilibre due à une diminution de la sensibilité des pieds. Des douleurs apparaissent également souvent - douloureuses ou coupantes, faibles ou littéralement insupportables, elles sont localisées dans la zone de la zone affectée du nerf.

    Autres signes de la maladie

    À mesure que la pathologie des extrémités se développe, les fibres nerveuses motrices sont endommagées, de sorte que d'autres troubles se joignent. Il s'agit notamment des crampes musculaires, des crampes fréquentes dans les jambes, en particulier chez les mollets. Si le patient visite un neurologue à ce stade, le médecin note une diminution des réflexes - genou, achille. Plus la puissance du réflexe est faible, plus la maladie progresse. Dans les derniers stades, les réflexes tendineux peuvent être complètement absents.

    La faiblesse musculaire est un signe important de neuropathie des jambes, mais elle est caractéristique des stades avancés de la maladie. Au début, la sensation de faiblesse musculaire est transitoire, puis elle devient permanente. Aux stades avancés, cela conduit à:

    • diminution de l'activité des membres;
    • difficulté à se déplacer sans soutien;
    • amincissement des muscles, leur atrophie.

    Les troubles trophiques-végétatifs sont un autre groupe de symptômes de la neuropathie. Lorsque la partie végétative des nerfs périphériques est affectée, les symptômes suivants se produisent:

    • les cheveux tombent sur les jambes;
    • la peau devient fine, pâle, sèche;
    • des zones de pigmentation excessive apparaissent;

    Chez les patients atteints de neuropathie, les coupures, les écorchures sur les jambes guérissent mal, elles s'enveniment presque toujours. Ainsi, avec la neuropathie diabétique, les changements trophiques sont si graves que des ulcères apparaissent, parfois le processus est compliqué par la gangrène.

    La procédure de diagnostic de la pathologie

    Un neurologue expérimenté peut facilement établir un diagnostic présomptif en fonction des symptômes décrits selon le patient et en fonction des signes objectifs disponibles - changements cutanés, réflexes altérés, etc..

    Les méthodes de diagnostic sont très diverses, en voici quelques-unes:

    MéthodologieCe que montre
    ÉlectroneuromyographieÉtablissement d'une lésion du système nerveux - racines, processus nerveux, corps de neurones, membranes, etc..
    Test sanguin général biochimiqueProcessus inflammatoire et infectieux, présence de changements auto-immunes
    Test de glycémieDéveloppement du diabète
    Radiographie de la colonne vertébralePathologie de la colonne vertébrale
    Ponction vertébraleLa présence d'anticorps dirigés contre les fibres nerveuses natives dans la moelle épinière

    La principale méthode de diagnostic des problèmes de fibres nerveuses reste une technique simple d'électroneuromyographie - elle permet de clarifier le diagnostic..

    Les bases du traitement de la neuropathie

    Il est nécessaire de traiter cette maladie dans un complexe, nécessairement avec la correction de la pathologie sous-jacente. Dans les maladies auto-immunes, des hormones, des cytostatiques sont prescrites, dans le diabète - des hypolipidémiants ou de l'insuline, dans le type toxique de la maladie - des méthodes de nettoyage (hémosorption, plasmaphérèse).

    Les objectifs de la thérapie pour la neuropathie des membres inférieurs sont:

    • restauration du tissu nerveux;
    • reprise de la conduction;
    • correction des troubles de l'appareil circulatoire;

    Il existe de nombreuses méthodes de traitement, la principale étant le médicament.

    Le traitement chirurgical n'est pratiqué qu'en présence de tumeurs, hernies, après blessures. Pour prévenir l'atrophie musculaire, tous les patients font des exercices physiques à partir d'un complexe spécial de thérapie par l'exercice, ils sont d'abord effectués sous la supervision d'un médecin de réadaptation.

    En cas de neuropathie, un régime avec une augmentation de la teneur en vitamines du groupe B doit être suivi, et l'alcool, les aliments avec des additifs chimiques, les marinades, frits, fumés doivent également être exclus.

    La maladie est traitée avec succès à l'aide de la physiothérapie. Le massage, la magnétothérapie, la boue thérapeutique, la réflexologie, la stimulation électrique musculaire sont parfaitement éprouvés. Pour éviter la formation d'ulcères, portez des chaussures spéciales, utilisez des orthèses.

    Les principaux médicaments pour le traitement de la pathologie

    Les médicaments jouent un rôle de premier plan dans le traitement de la neuropathie. Étant donné que la base est la dégénérescence du tissu nerveux, il est nécessaire de reconstituer médicalement la structure des racines nerveuses. Ceci est réalisé par l'utilisation de tels médicaments:

      Neuroprotecteurs, accélérateurs du métabolisme dans les cellules nerveuses - Piracetam, Mildronate. Améliore le trophisme du tissu nerveux, contribuant à améliorer sa structure.

    À coup sûr, les vitamines du groupe B sont utilisées au cours du traitement, les vitamines B12, B6, B1 sont particulièrement représentées. Le plus souvent, des agents combinés sont prescrits - Neuromultivit, Milgamma en comprimés, injections. Après leur administration, les troubles de la sensibilité sont éliminés, tous les symptômes réduisent la gravité.

    Quoi d'autre pour traiter la neuropathie?

    Les vitamines qui sont de puissants antioxydants tels que l'acide ascorbique, les vitamines E, A sont très utiles pour le corps dans toute forme de neuropathie des membres inférieurs. Elles doivent être utilisées dans la thérapie complexe de la maladie pour réduire l'effet destructeur des radicaux libres..

    Avec de fortes crampes musculaires, le patient sera aidé par des relaxants musculaires - Sirdalud, Baclofen, qui ne sont utilisés qu'avec la prescription d'un médecin - s'ils sont abusés, ils peuvent augmenter la faiblesse musculaire.

    Il existe d'autres médicaments contre cette pathologie. Ils sont sélectionnés individuellement. Ceux-ci sont:

    1. médicaments hormonaux pour supprimer la douleur, l'inflammation - Prednisolone, Dexamethasone;
    2. médicaments vasculaires pour améliorer la circulation sanguine dans les tissus - Pentoxifylline, Trental;

    Localement, il est recommandé d'utiliser des onguents avec de la novocaïne, de la lidocaïne, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi que des onguents chauffants au poivron rouge, des poisons animaux. En cas de dommages bactériens à la peau des pieds et des jambes, des pansements aux antibiotiques sont appliqués (pommades Tétracycline, Oxacilline).

    Traitement alternatif de la neuropathie

    Le traitement avec des remèdes populaires est utilisé avec prudence, en particulier pour le diabète. Les recettes peuvent être les suivantes:

    1. Mélanger le jaune d'un œuf cru et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Ajoutez 100 ml de jus de carotte, une cuillère à soupe de miel. Buvez 50 ml trois fois par jour après les repas. Cours - 14 jours.
    2. Versez 2/3 tasses de vinaigre à 9% dans un seau d'eau tiède, versez un verre de sel. Tenez vos pieds dans l'eau pendant 15 minutes. Cours - une fois par jour par mois.

    Avec un traitement rapide, la maladie a un bon pronostic. Même si la cause de la neuropathie est très grave, elle peut ralentir ou arrêter la progression, ainsi qu'améliorer la qualité de vie humaine.

    Partage avec tes amis

    Faites du bon travail, cela ne prendra pas longtemps

    Neuropathie sensorielle des membres inférieurs et supérieurs

    Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

    Nous avons des règles strictes pour choisir les sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

    Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

    Les dommages aux nerfs périphériques avec une sensibilité réduite sont une neuropathie sensorielle. Considérez les principales causes de la maladie, les types, les symptômes et les méthodes de traitement.

    La neuropathie est une maladie qui survient lorsque le fonctionnement des nerfs est altéré. Selon la Classification internationale des maladies CIM-10, cette pathologie appartient à la catégorie VI Maladies du système nerveux.

    Polyneuropathies G60-G64 et autres lésions du système nerveux périphérique:

    • G60 Neuropathie héréditaire et idiopathique.
    • G61 Polyneuropathie inflammatoire.
    • G62 Autres polyneuropathies.
    • G63 Polyneuropathie dans les maladies classées ailleurs.
    • G64 Autres troubles du système nerveux périphérique. Trouble du système nerveux périphérique SAI.

    Les perturbations structurelles dans les parties centrales et périphériques du système nerveux se manifestent par des troubles trophiques et végétovasculaires des extrémités distales, une altération de la sensibilité et une paralysie périphérique. Dans les cas particulièrement graves, les muscles du tronc et du cou sont impliqués dans le processus pathologique..

    Code ICD-10

    Épidémiologie

    Selon les statistiques médicales, un type de neuropathie sensorielle est diagnostiqué chez 2% des personnes. Chez les patients âgés, le taux de polyneuropathie est supérieur à 8%. L'une des principales causes de la maladie est le diabète, une prédisposition héréditaire, une carence chronique en vitamine B, des blessures traumatiques et une intoxication grave du corps..

    Causes de la neuropathie sensorielle

    La neuropathie se développe en raison de l'action de nombreux facteurs. Dans la plupart des cas, les dommages aux nerfs périphériques sont causés par de telles raisons:

    • Troubles du système immunitaire du corps. L'immunité produit des anticorps, attaque ses propres cellules immunitaires et fibres nerveuses.
    • Troubles métaboliques.
    • Intoxication.
    • Maladies tumorales.
    • Infections diverses.
    • Pathologie systémique.

    Les perturbations sensorielles isolées sont extrêmement rares. Leur apparence est le plus souvent causée par des dommages aux fibres nerveuses fines et / ou épaisses..

    Neuropathie sensorielle dans le diabète

    L'une des complications graves du diabète de type 1 et de type 2 est la neuropathie sensorielle. Dans le diabète, environ 30% des patients sont confrontés à ce problème. La pathologie est caractérisée par des douleurs brûlantes aiguës, des rampements rampants sur la peau, un engourdissement des jambes et leur faiblesse musculaire.

    La neuropathie diabétique a plusieurs types:

    • Périphérique - symétrique (sensoriel, distal), asymétrique (moteur, proximal), radiculopathie, mononeuropathie, viscérale.
    • Central - encéphalopathie, troubles neuropsychiatriques aigus dus à la décompensation métabolique, accident vasculaire cérébral aigu.

    Le processus thérapeutique commence par un diagnostic complet visant à établir les causes et le mécanisme du développement de la maladie. On montre aux patients une régulation claire de la concentration de sucre dans le sang, l'utilisation d'antioxydants, des médicaments vasculaires et métaboliques. En cas de douleur intense, un analgésique est prescrit. Un diagnostic et un traitement précoces peuvent réduire le risque de complications. Il est impossible de guérir complètement la pathologie.

    Facteurs de risque

    Le développement de la neuropathie peut être déclenché par de tels facteurs:

    • Carence aiguë en vitamines B - ces substances sont nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux. Une carence en nutriments sur une longue période entraîne une polyneuropathie et d'autres pathologies.
    • Prédisposition génétique - certains troubles métaboliques de nature héréditaire peuvent endommager les fibres nerveuses.
    • Maladies endocriniennes - le diabète sucré perturbe les vaisseaux sanguins chargés de nourrir les nerfs. Cela entraîne des changements métaboliques dans la gaine de myéline des fibres nerveuses. Si la maladie est causée par le diabète, la neuropathie affecte les membres inférieurs.
    • Intoxication du corps - les lésions nerveuses peuvent être déclenchées par des produits chimiques, divers médicaments et l'alcool. Le groupe à risque comprend les personnes atteintes de maladies infectieuses. Lorsque le corps est empoisonné par le monoxyde de carbone ou l'arsenic, la maladie se développe en très peu de temps. Dans certains cas, la maladie est une complication / réaction indésirable d'un médicament..
    • Lésions traumatiques - diverses blessures et interventions chirurgicales au cours desquelles les fibres nerveuses ont été endommagées peuvent provoquer non seulement une neuropathie sensorielle, mais également une polyneuropathie. Le plus souvent, des symptômes pathologiques sont observés avec des maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, hernies discales).
    • Grossesse - une réaction spécifique du système immunitaire au fœtus, une carence en vitamines et minéraux, une toxicose et d'autres facteurs peuvent provoquer des lésions nerveuses. La neuropathie survient à n'importe quel stade de la grossesse.

    Pour réduire le risque de développer la maladie, les facteurs ci-dessus doivent être éliminés ou minimisés..

    Pathogénèse

    Le mécanisme de développement de la neuropathie dépend de sa cause profonde, la pathogenèse est donc représentée par deux processus pathologiques:

    • Dommages aux axones (cylindre axial de la fibre nerveuse) - dans ce cas, le fonctionnement des cellules nerveuses et musculaires est perturbé. Les nerfs à longs axones sont impliqués dans le processus pathologique, ce qui entraîne des changements de dénervation dans le muscle. Se produit en raison de l'exposition aux nerfs de facteurs génétiques, exogènes ou endogènes.
    • La démyélinisation de la fibre nerveuse est une violation de la conduction d'une impulsion nerveuse, ce qui entraîne une diminution de la vitesse de conduction du nerf. Dans ce contexte, une faiblesse musculaire se développe, plus tôt la perte des réflexes tendineux sans atrophie musculaire. Dans la plupart des cas, la démyélinisation est associée à des processus auto-immunes, à la formation d'anticorps dirigés contre les cellules immunitaires, à des anomalies génétiques, à des intoxications.

    Les deux processus pathologiques sont interconnectés. Depuis la démyélinisation secondaire se produit avec des dommages axonaux, et la perturbation axonale se développe avec la démyélinisation de la fibre nerveuse. La neuropathie sensorielle diabétique se développe après une violation aiguë du métabolisme des glucides ou une compensation rapide de l'hyperglycémie avec de l'insuline.

    Les symptômes de la neuropathie sensorielle

    La déficience sensorielle se développe pour diverses raisons et facteurs. La pathologie a plusieurs types et formes, mais ils ont tous des symptômes similaires:

    • Faiblesse musculaire des membres supérieurs et inférieurs.
    • Gonflement des jambes et des bras.
    • Chair de poule, sensation de brûlure, paresthésie et autres sensations étranges dans les membres.
    • Diminution de la sensibilité des bras et des jambes.
    • Douleur et inconfort inexpliqués.
    • Doigts tremblants, contractions musculaires involontaires.
    • Transpiration accrue.
    • Manque de coordination, vertiges.
    • Guérison lente des plaies.
    • Palpitations cardiaques.
    • Problèmes de respiration.

    La neuropathie sensorielle commence à apparaître des doigts, des pieds. Progressivement, le processus pathologique augmente. Dans les cas graves, les patients ont les bras et les jambes atrophiés, ce qui entraîne leur handicap.

    Les manifestations sensorielles de la maladie peuvent être positives et négatives. Les premiers comprennent:

    • Perception accrue de la douleur.
    • Brûlant.
    • Paresthésie.
    • Hypersensibilité aux stimuli tactiles.
    • La douleur aiguë.

    Quant aux symptômes sensoriels négatifs, il s'agit d'une diminution de la sensibilité des membres et du bas-ventre. Le plus souvent, la forme négative se développe avec une carence aiguë en vitamines E et B12. Les patients ont des troubles moteurs et une faiblesse sévère des membres. Dans le processus pathologique, les muscles de la tête, du cou, du pharynx et du haut du corps peuvent être impliqués. Les patients ont des crampes douloureuses, des contractions musculaires incontrôlées.

    Les symptômes ci-dessus peuvent être prononcés ou légers. Dans la plupart des cas, la neuropathie se développe sur plusieurs années, mais elle peut survenir soudainement, en quelques semaines..

    Les signes sensoriels de la neuropathie dépendent complètement du degré d'implication dans le processus pathologique des fibres nerveuses.

    • Si de gros nerfs périphériques sont affectés, une diminution de la sensibilité au toucher léger se produit. Les patients développent une démarche atactique instable, une faiblesse des muscles profonds des membres.
    • Avec la défaite des petites fibres nerveuses, une diminution de la température et de la sensibilité à la douleur est observée. Pour cette raison, le niveau de blessures augmente..

    De nombreux patients signalent des douleurs spontanées et des paresthésies de contact, ce qui indique les dommages simultanés de tous les types de fibres nerveuses. À mesure que la maladie progresse, les extrémités des nerfs courts du tronc, de la poitrine et de l'abdomen sont impliquées dans le processus pathologique..

    Neuropathie sensorielle motrice

    La maladie de Charcot-Marie-Tooth ou neuropathie motrice-sensorielle est une lésion nerveuse périphérique avec une sensibilité altérée. La pathologie est caractérisée par une polyneuropathie progressive avec des dommages aux muscles des extrémités distales. Dans la plupart des cas, la maladie est d'origine génétique..

    Les premiers signes d'une violation se produisent à l'âge de 15-30 ans. Faiblesse et atrophie des muscles des membres supérieurs distaux. Progressivement, les muscles des jambes distales sont impliqués dans le processus pathologique. Les réflexes tendineux des mains s'atrophient rapidement, les réflexes du genou et d'Achille diminuent. Tous les patients développent une déformation du pied..

    À mesure que la pathologie progresse, tous les types de sensibilité diminuent. Un certain nombre de patients présentent des signes d'ataxie cérébelleuse statique et dynamique. Les jambes proximales, le développement de la scoliose peuvent être impliqués dans le processus pathologique..

    Neuropathie sensorielle héréditaire

    Selon des études, environ 70% des neuropathies sont héréditaires. Une maladie génétiquement hétérogène se produit avec des dommages progressifs aux nerfs périphériques.

    Manifestations cliniques de la maladie:

    • Faiblesse et atrophie musculaire des extrémités distales.
    • Déformation des membres.
    • Déficience sensorielle.
    • Hypo / aréflexie tendineuse.
    • Troubles de la coordination.

    Cette forme de neuropathie sensorielle présente une similitude prononcée avec d'autres types de cette maladie et nécessite donc une différenciation au niveau clinique. Le traitement et le pronostic de la maladie dépendent de son diagnostic précoce..

    Neuropathie sensorielle périphérique

    Les dommages aux nerfs périphériques entraînent une altération de la sensibilité. La maladie se développe pour de nombreuses raisons, parmi lesquelles les plus courantes se distinguent:

    • Lésion nerveuse.
    • Lésions tumorales.
    • Troubles immunitaires.
    • Intoxication.
    • Carence aiguë en vitamines dans le corps.
    • Maladie vasculaire.
    • Vascularite.
    • Maladies du sang.
    • Troubles métaboliques.

    La défaite des nerfs périphériques se produit avec des maladies endocriniennes, des infections virales et bactériennes, des intoxications médicamenteuses. La présence d'un grand nombre de facteurs de risque possibles complique considérablement le processus d'identification de la cause profonde.

    Signes de lésions nerveuses périphériques:

    • Atrophie musculaire.
    • Faiblesse dans les bras et les jambes.
    • Sensation de brûlure et paresthésie des bras, des jambes.
    • Les réflexes diminuent ou perdent.
    • Paralysie périphérique.

    Pour poser un diagnostic, un examen complet du patient est effectué. On prescrit au patient une TDM, une IRM, une neuroélectromyographie, une biopsie cutanée / nerveuse. Pour le traitement, des médicaments, de la physiothérapie et diverses techniques de rééducation sont utilisés pour restaurer les fonctions motrices et la sensibilité nerveuse.

    Neuropathie sensorielle distale

    Ce type de maladie agit le plus souvent comme une forme de polyneuropathie diabétique et survient chez 33% des personnes atteintes de diabète. La pathologie se manifeste par une lésion symétrique des membres inférieurs. Il y a une perte de sensibilité, des douleurs et des picotements de différentes intensités se produisent. Une atrophie des muscles du pied est également possible..

    Les symptômes sensoriels et les signes pathologiques dominent sur les moteurs. Lorsque de grosses fibres sont affectées, la sensibilité au toucher léger diminue. Cela entraîne une altération de la coordination, le développement d'une faiblesse des muscles profonds des membres.

    Si de petites fibres nerveuses sont endommagées, la douleur et la sensibilité à la température diminuent. La maladie se développe lentement, par conséquent, avec une détection précoce, elle réduit le risque d'ulcères et d'autres complications potentiellement mortelles.

    Neuropathie sensorielle des membres

    La neuropathie sensorielle est l'une des causes possibles de la diminution de la sensibilité des membres. La maladie nerveuse survient le plus souvent dans le contexte de troubles métaboliques du corps. Les dommages aux fibres nerveuses se caractérisent par les symptômes suivants:

    • Perte de sensibilité.
    • Engourdissement des bras et des jambes.
    • Immunité au froid, à la chaleur, à l'effet tactile.

    Mais dans certains cas, la sensibilité au contraire devient nette et prononcée. La neuropathie des membres inférieurs est plus courante que la partie supérieure. Cela est dû à une charge accrue sur les jambes. Dans ce cas, les causes et les symptômes des dommages aux membres supérieurs et inférieurs sont similaires..

    Dans la plupart des cas, des crampes musculaires surviennent, en raison de la malnutrition, de la sécheresse et de la diminution des fonctions de protection. En combinaison, cela conduit à un ralentissement de la guérison de diverses blessures, à des processus purulents mineurs. Le traitement commence par l'identification de la cause de la maladie. Il s'agit souvent de diabète et d'une prédisposition héréditaire. Tous les patients reçoivent des vitamines B, des analgésiques et des antidépresseurs..

    Neuropathie sensorielle des membres inférieurs

    Les fibres nerveuses sont divisées en plusieurs types: motrices, sensorielles et autonomes. La défaite de chacun d'eux a ses propres symptômes. La neuropathie sensorielle est caractérisée par des dommages aux fibres nerveuses sensorielles..

    Les principales causes de la maladie sont:

    • Prédisposition héréditaire.
    • Maladies auto-immunes.
    • Lésions tumorales.
    • Intoxication médicamenteuse.
    • Troubles métaboliques.
    • L'abus d'alcool.
    • Diabète.
    • Empoisonnement corporel.
    • Fonction rénale et hépatique altérée.

    En fonction de la cause de l'endommagement des fibres nerveuses périphériques, les types de neuropathie des jambes suivants sont distingués: dysmétabolique, toxique, diabétique, alcoolique. Le succès du traitement de la pathologie dépend de l'identification et de l'élimination de sa cause profonde.

    Neuropathie axonale sensorielle

    La neuropathie axonale sensorielle est une maladie qui endommage les fibres nerveuses sensibles. Il se développe dans le contexte de pathologies endocriniennes, d'une carence en vitamines, d'un dysfonctionnement du système immunitaire, après des intoxications aiguës et pour un certain nombre d'autres raisons.

    Les principales manifestations de la neuropathie axonale:

    • Paralysie spastique et flasque des membres.
    • Secousses et crampes musculaires.
    • Changement de sensibilité: picotements, brûlures, paresthésie.
    • Troubles circulatoires: gonflement des extrémités, vertiges.
    • Coordination altérée.
    • Changement dans le toucher, la température et la douleur.

    Pour diagnostiquer le processus pathologique et identifier sa localisation, une électroneuromyographie est réalisée. En utilisant cette procédure, il est possible d'établir le degré de dommages aux tissus nerveux. Traitement complet visant à éliminer la cause de la maladie et à prévenir d'éventuelles complications.

    Formes

    Il existe plusieurs formes de neuropathie, dont l'une est sensorielle, caractérisée par l'implication des fibres nerveuses sensorielles dans le processus pathologique (engourdissement, douleur, brûlure). Le plus souvent, la déficience sensorielle est distale et symétrique..

    Considérez les principaux types de neuropathies, en tenant compte des types de fibres sensorielles affectées:

    1. Neuropathie sensorielle dans la défaite des fibres nerveuses épaisses:
    • Diphtérie
    • Diabétique
    • Atactique sensorielle aiguë
    • Dysprotéinémique
    • Démyélinisante inflammatoire chronique
    • Dans le contexte de la cirrhose biliaire
    • Dans des conditions critiques.
    1. Avec une lésion prédominante de fibres nerveuses minces:
    • Héréditaire (amyloïde, autonome)
    • Idiopathique
    • Diabétique
    • Neuropathie MGUS
    • Pour les maladies du tissu conjonctif
    • Avec vascularite
    • Pathologie paranéoplasique
    • Dans le contexte de l'insuffisance rénale
    • Avec sarcoïdose
    • Intoxication
    • Infection par le VIH.

    Chaque type de maladie nécessite un diagnostic complet avec l'étude des liens de pathogenèse. Le processus de traitement dépend du stade et de la gravité de la pathologie..

    Neuropathie sensorielle motrice type 1

    Ce type de lésion nerveuse isolée fait référence aux maladies dégénératives congénitales. La neuropathie motrice-sensorielle de type 1 est une pathologie démyélinisante ou pseudo-hypertrophique. Elle se caractérise par une diminution de la vitesse du pouls avec formation d'épaississements dans la gaine de myéline, qui alternent avec des zones de remyélinisation et de démyélinisation.

    Une autre caractéristique de cette forme de maladie nerveuse est son évolution bénigne, lorsque le patient présente une légère déformation du pied et une aréflexie due aux symptômes.

    Pour confirmer le diagnostic, le médecin étudie attentivement la dissociation entre les symptômes et l'absence de plaintes actives. Une analyse de l'histoire familiale, un ensemble d'études en laboratoire et instrumentales est également réalisé. Le traitement et le pronostic dépendent du stade de la maladie, de ses causes, de la présence de complications.

    Neuropathie sensorielle motrice type 2

    Le deuxième type de perturbation motrice-sensorielle de la sensibilité est la neuropathie axonale. Il se caractérise par une vitesse normale ou réduite des impulsions le long du nerf médian. Les symptômes de la maladie peuvent être lubrifiés et il ne peut y avoir aucun changement dans la gaine de myéline..

    Les premiers symptômes pathologiques se font sentir à l'adolescence ou au début de l'âge adulte. La gravité de l'évolution du trouble est déterminée par des antécédents familiaux. Dans certains cas, le deuxième type de déficience motrice-sensorielle entraîne une invalidité et une limitation de la capacité de travail du patient.

    Polyneuropathie

    La polyneuropathie est une maladie plutôt dangereuse, qui est une défaite du système nerveux périphérique, qui est basée sur des troubles trophiques, des troubles de la sensibilité, des dysfonctionnements végétatifs-vasculaires, une paralysie flasque, observée principalement dans les segments distaux des membres. Cette maladie est généralement classée en fonction du facteur étiologique, de la pathomorphologie du foyer pathologique et de la nature du cours.

    La polyneuropathie des membres est considérée comme une pathologie assez courante, affectant généralement les sections distales avec une implication progressive des sections proximales.

    Les symptômes de la polyneuropathie

    La maladie considérée La polyneuropathie des membres supérieurs et inférieurs commence par une faiblesse musculaire, et au premier tour, dans les parties distales des jambes et des bras. Cela est dû à des dommages aux fibres nerveuses. Avec cette maladie, tout d'abord, les parties distales des membres sont affectées en raison du manque de protection suffisante pour les segments du système périphérique (par exemple, la barrière hémato-encéphalique située dans le cerveau).

    Les manifestations de la pathologie décrite débutent dans la zone du pied et se propagent progressivement dans le membre. Selon la typologie des fibres nerveuses qui subissent une destruction plus importante, tous les types de polyneuropathie sont conditionnellement divisés en quatre sous-groupes.

    En raison de la défaite, principalement des longs processus afférents des neurones, des symptômes positifs ou négatifs sont observés chez les patients. Le premier - se caractérise par un manque de fonction ou sa diminution, les symptômes positifs sont les manifestations qui n'ont pas été observées auparavant.

    Au premier tour, chez les patients, la maladie en question se manifeste par différents types de paresthésies, telles que brûlures, fourmillements, fourmis rampantes, engourdissements. Ensuite, le tableau clinique est compliqué par des algies de différentes intensités, et la sensibilité des stimuli douloureux est améliorée. À mesure que les symptômes augmentent, les patients deviennent trop sensibles aux touches simples. Plus tard, ils ont montré des manifestations d'ataxie sensible, exprimées par des tremblements des marches, en particulier les yeux fermés, et une altération de la coordination des mouvements. Les symptômes négatifs de la polyneuropathie comprennent une diminution de la sensibilité aux sites de dommages aux fibres nerveuses.

    En cas de lésion axonale des neurones, le mouvement de la polyneuropathie des membres supérieurs et inférieurs se manifeste, au premier tour, par une atrophie musculaire et se retrouve dans la faiblesse des jambes et des bras. Les symptômes décrits évoluent vers une paralysie et une parésie. Plus rarement, une condition peut être observée, se manifestant par des sensations désagréables dans les jambes, apparaissant principalement au repos et forçant les personnes à effectuer des mouvements de nature facilitante (syndrome des «membres inférieurs agités»). De plus, des fasciculations et des convulsions peuvent survenir..

    Les dysfonctionnements végétatifs sont divisés en troubles trophiques et troubles vasculaires. Les premiers comprennent l'apparition de pigmentation et de desquamation de la peau, l'apparition aux extrémités de fissures et d'ulcères. Les troubles vasculaires comprennent une sensation de froid dans les segments endommagés, une décoloration de la peau (la soi-disant "pâleur de marbre").

    Les symptômes trophiques végétatifs comprennent également des changements dans la structure des dérivés du derme (cheveux et ongles). En raison du fait que les membres inférieurs peuvent supporter plus de charge, la polyneuropathie des jambes est diagnostiquée beaucoup plus souvent que les mains.

    Polyneuropathie des membres inférieurs

    La maladie à l'étude la polyneuropathie des extrémités est une destruction dégénérative des cellules nerveuses, provoquant un dysfonctionnement du fonctionnement du système nerveux périphérique. Cette affection se manifeste par une diminution de la capacité motrice, une diminution de la sensibilité, en fonction de la localisation du foyer pathologique, de toute partie des membres, des douleurs musculaires. Avec la maladie en question, les fibres nerveuses du patient qui nourrissent les pieds sont endommagées. À la suite de dommages structurels aux fibres nerveuses, la sensibilité des jambes est perdue, ce qui affecte la capacité de l'individu à se déplacer de manière indépendante.

    Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs, en règle générale, est assez laborieux et long, car le plus souvent, cette maladie est de nature progressive et évolue vers une évolution chronique.

    Pour déterminer les causes qui provoquent le développement de la maladie décrite, vous devez d'abord traiter le dispositif du système nerveux, en particulier sa zone distincte - le système périphérique. Il est basé sur de longs processus de fibres nerveuses, dont la tâche est de transmettre des signaux, ce qui assure la reproduction des fonctions motrices et sensorielles. Les corps de ces neurones vivent dans les noyaux du cerveau et de la moelle épinière, formant ainsi une connexion étroite. D'un point de vue pratique, le segment périphérique du système nerveux combine les soi-disant «conducteurs» qui relient les centres nerveux aux récepteurs et aux organes fonctionnels.

    En cas de polyneuropathie, une partie distincte des fibres nerveuses périphériques est affectée. Par conséquent, des manifestations de la maladie sont observées dans certaines zones. La pathologie considérée sur les membres se manifeste symétriquement.

    Il convient de noter que la pathologie analysée comprend plusieurs variétés, qui sont classées en fonction des fonctions des nerfs endommagés. Ainsi, par exemple, si les neurones responsables du mouvement sont affectés, la capacité de se déplacer peut être perdue ou difficile. Cette polyneuropathie est appelée moteur.

    Avec la forme sensorielle du trouble en question, les fibres nerveuses sont affectées, provoquant une sensibilité qui souffre grandement lorsque cette catégorie de neurones est endommagée.

    L'insuffisance des fonctions de régulation autonomes se produit lorsque les fibres nerveuses végétatives sont endommagées (hypothermie, atonie).

    Ainsi, les facteurs significatifs suivants qui provoquent le développement de cette maladie sont distingués: métabolique (associé à des troubles métaboliques), auto-immun, héréditaire, alimentaire (causé par des troubles de l'alimentation), toxique et toxique infectieux.

    On distingue deux formes de la pathologie décrite en fonction de la localisation du site de la lésion: démyélinisante et axonale. Au début - la myéline est affectée - une substance qui forme la membrane nerveuse, avec une forme axonale, le cylindre axial est endommagé.

    La forme axonale de polyneuropathie des jambes est observée dans toutes les variétés de la maladie. La différence réside dans la prévalence du type de violation, par exemple, il peut y avoir un trouble de la fonction motrice ou une diminution de la sensibilité. Cette forme apparaît en raison de troubles métaboliques graves, d'une intoxication par divers composés organophosphorés, du plomb, des sels de mercure, de l'arsenic ainsi que de l'alcoolisme.

    On distingue quatre formes, selon le cours du cours: une forme chronique et récurrente du cours, aiguë et subaiguë.

    La forme aiguë de polyneuropathie axonale se développe souvent en 2 à 4 jours. Le plus souvent, elle est provoquée par un empoisonnement sévère de nature suicidaire ou criminelle, une intoxication générale due à une exposition à l'arsenic, au monoxyde de carbone, au plomb, aux sels de mercure, à l'alcool méthylique. La forme aiguë peut durer plus de dix jours.

    Les symptômes d'une forme subaiguë de polyneuropathie augmentent en quelques semaines. Cette forme survient souvent avec des troubles métaboliques ou en raison d'une toxicose. Habituellement, la récupération est lente et peut prendre des mois.

    La forme chronique évolue souvent sur une période prolongée de six mois ou plus. La maladie apparaît généralement dans un contexte d'alcoolisme, de diabète, de lymphome, de maladies du sang, de carence en vitamines thiamine (B1) ou cyanocobalamine (B12).

    Parmi les polyneuropathies axonales, la polyneuropathie alcoolique est plus souvent diagnostiquée, causée par un abus prolongé et excessif de liquides contenant de l'alcool. Un rôle important pour l'apparition de la pathologie en question est joué non seulement par le nombre de «litres absorbés» d'alcool, mais également par la qualité du produit lui-même, car de nombreuses boissons alcoolisées contiennent de nombreuses substances toxiques pour le corps.

    Le principal facteur provoquant la polyneuropathie alcoolique est l'effet négatif des toxines, riches en alcool, sur les processus nerveux, ce qui entraîne des troubles métaboliques. Dans la plupart des cas, la pathologie en question est caractérisée par une évolution subaiguë. Initialement, dans les segments distaux des membres inférieurs, des sensations d'engourdissement surviennent, et dans les muscles du mollet - une douleur intense. Avec l'augmentation de la pression, les algias musculaires augmentent considérablement.

    Au stade suivant du développement de la maladie, on observe un dysfonctionnement principalement des membres inférieurs, qui se traduit par une faiblesse, souvent même une paralysie. Les nerfs provoquant l'extension en flexion du pied sont les plus endommagés. De plus, la sensibilité des couches superficielles du derme au niveau des mains par type de «gant» et des pieds par type de «chaussette» est altérée.

    Dans certains cas, cette maladie peut avoir une évolution aiguë. Cela est principalement dû à un refroidissement excessif.

    En plus des symptômes cliniques ci-dessus, d'autres manifestations pathologiques peuvent également être présentes, telles qu'un changement significatif de la gamme de couleurs de la peau des jambes et de la température des extrémités, un gonflement des parties distales des jambes (moins souvent que les mains), une transpiration accrue. La maladie en question peut parfois affecter les nerfs crâniens, à savoir les nerfs oculomoteurs et optiques..

    Les anomalies décrites sont généralement détectées et augmentent sur plusieurs semaines / mois. Cette maladie peut durer plusieurs années. Avec l'arrêt des boissons alcoolisées, la maladie peut être vaincue.

    La forme démyélinisante de polyneuropathie est considérée comme une maladie grave, accompagnée d'une inflammation des racines nerveuses et d'une détérioration progressive de leur gaine de myéline..

    La forme considérée de la maladie est relativement rare. Plus souvent, la population masculine adulte souffre de cette maladie, même si elle peut également survenir dans la moitié faible et les enfants. La polyneuropathie démyélinisante se manifeste généralement par une faiblesse musculaire dans les extrémités distales et proximales en raison de dommages aux racines nerveuses.

    Malheureusement, le mécanisme de développement et le facteur étiologique de la forme considérée de la maladie ne sont pas connus avec certitude aujourd'hui, cependant, de nombreuses études ont montré la nature auto-immune de la polyneuropathie démyélinisante. Pour un certain nombre de raisons, le système immunitaire commence à considérer ses propres cellules comme étrangères, ce qui fait qu'il est habituel de produire des anticorps spécifiques. Dans cette forme de pathologie, les antigènes attaquent les cellules des racines nerveuses, provoquant la destruction de leur membrane (myéline), provoquant ainsi un processus inflammatoire. À la suite de ces attaques, les terminaisons nerveuses perdent leurs fonctions fondamentales, ce qui provoque un trouble de l'innervation des organes et des muscles.

    Comme il est généralement admis que l'origine de toute maladie auto-immune est liée à l'hérédité, le facteur génétique dans la survenue d'une polyneuropathie démyélinisante ne peut être exclu. De plus, certaines conditions peuvent modifier le fonctionnement du système immunitaire. Ces conditions ou facteurs comprennent les troubles métaboliques et hormonaux, l'effort physique grave, l'infection du corps, le stress émotionnel, la vaccination, les traumatismes, l'exposition au stress, les maladies graves et la chirurgie.

    Ainsi, le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs est représenté par un certain nombre de caractéristiques qui doivent être prises en compte, car la violation en question ne se produit pas seule. Par conséquent, lors de la détection des premières manifestations et signes d'une maladie, il est nécessaire d'établir immédiatement le facteur étiologique, car le traitement, par exemple, de la polyneuropathie diabétique diffère de la thérapie de la pathologie générée par l'abus d'alcool..

    Polyneuropathie des membres supérieurs

    Cette violation se produit en raison de dommages au système nerveux et entraîne une paralysie des membres supérieurs. Avec cette maladie, des dommages symétriques aux fibres nerveuses des extrémités distales sont généralement notés.

    Les signes de polyneuropathie des mains sont presque toujours uniformes. Les patients ont une augmentation de la transpiration, une violation de la sensibilité à la douleur, une thermorégulation, une nutrition cutanée, un changement de sensibilité tactile, des paresthésies apparaissent sous la forme de "chair de poule". Cette pathologie se caractérise par trois types de cours, à savoir chronique, aiguë et subaiguë.

    La polyneuropathie des membres supérieurs se manifeste tout d'abord par une faiblesse des mains, diverses algias qui, dans leur contenu, brûlent ou éclatent, un gonflement, des picotements peuvent parfois être ressentis. Avec cette pathologie, la sensibilité vibratoire est altérée, ce qui entraîne souvent des difficultés pour les patients à effectuer des manipulations élémentaires. Parfois, les personnes atteintes de polyneuropathie connaissent une diminution de la sensibilité dans leurs mains.

    Provoquer une polyneuropathie des mains, le plus souvent, diverses intoxications, par exemple, en raison de l'utilisation d'alcool, de produits chimiques, d'aliments gâtés. De plus, la survenue de l'affection en question peut provoquer: carence en vitamines, processus infectieux (étiologie virale ou bactérienne), collagénoses, dysfonctionnement hépatique, rénal, processus tumoraux ou auto-immuns, pathologies pancréatiques et endocriniennes. Souvent, cette maladie apparaît à la suite du diabète..

    La maladie décrite peut survenir différemment chez chaque patient..

    Selon la pathogenèse, la polyneuropathie des membres supérieurs peut être divisée en axonale et démyélinisante, selon les manifestations cliniques: végétative, sensorielle et motrice. Dans sa forme pure, il est assez difficile de rencontrer les variétés répertoriées de cette maladie, le plus souvent la maladie combine les symptômes de plusieurs variations.

    Traitement de polyneuropathie

    Aujourd'hui, les méthodes de traitement de la maladie en question sont plutôt rares. Par conséquent, à ce jour, le traitement des polyneuropathies de diverses formes reste un problème grave. Le niveau de connaissance des médecins modernes dans le domaine de l'aspect pathogénétique et le facteur étiologique de cette catégorie de maladies ont déterminé la pertinence de distinguer deux directions de l'effet thérapeutique, à savoir les méthodes indifférenciées et différenciées.

    Des méthodes différenciées de correction thérapeutique suggèrent le traitement de la maladie sous-jacente en cas d'intoxications endogènes (par exemple, néphropathie, diabète), et en cas de pathologies du système digestif causées par une malabsorption, elles nécessitent l'administration de fortes doses de vitamines B1 (thiamine) et B12 (cyanocobalamine).

    Ainsi, par exemple, les médicaments de traitement de la polyneuropathie diabétique et leur choix sont dus au maintien d'un certain niveau glycémique. Le traitement de la polyneuropathie contre le diabète doit être progressif. Au premier stade, le poids corporel et l'alimentation doivent être ajustés, un ensemble d'exercices physiques spéciaux doit être développé et la conformité des indicateurs de pression artérielle à la norme doit être surveillée. Les méthodes pathogéniques de thérapie comprennent l'utilisation de vitamines neurotropes et l'injection d'acide alpha-lipoïque à fortes doses.

    Les méthodes thérapeutiques indifférenciées sont représentées par les glucocorticoïdes, les médicaments immunosuppresseurs et la plasmaphérèse.

    Les médicaments pour le traitement de la polyneuropathie doivent être prescrits en association. Les spécificités du choix des mesures thérapeutiques pour la pathologie considérée dépendent toujours du facteur étiologique qui a provoqué la maladie et a provoqué son évolution. Ainsi, par exemple, les symptômes de polyneuropathie générés par un excès de pyridoxine (vitamine B6) disparaissent sans laisser de trace après normalisation de son niveau.

    La polyneuropathie causée par le processus du cancer est traitée par chirurgie - l'ablation du néoplasme, qui exerce une pression sur les terminaisons nerveuses. Si la maladie est apparue contre l'hypothyroïdie, une hormonothérapie est utilisée..

    Le traitement de la polyneuropathie toxique, tout d'abord, implique des mesures de détoxication, après quoi des médicaments sont prescrits pour corriger la maladie elle-même.

    S'il est impossible d'identifier ou d'éliminer la cause qui a provoqué le développement de la maladie décrite, l'objectif principal du traitement consiste à éliminer la douleur et à éliminer la faiblesse musculaire.

    Dans ces cas, des méthodes physiothérapeutiques standard et la nomination d'un certain nombre de médicaments visant à éliminer ou à soulager la douleur causée par des dommages aux fibres nerveuses sont utilisées. De plus, les méthodes de physiothérapie sont activement utilisées à toutes les étapes du traitement de réadaptation..

    Avec l'aide de médicaments analgésiques ou d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, il est assez difficile de vaincre Algia. Par conséquent, il est plus courant de prescrire des anesthésiques locaux, des anticonvulsivants et des antidépresseurs pour soulager les crises de douleur.

    L'efficacité des antidépresseurs réside dans leur capacité à provoquer l'activation du système noradrénergique. Le choix des médicaments dans ce groupe est défini individuellement, car les antidépresseurs provoquent souvent une dépendance mentale.

    L'utilisation des anticonvulsivants est justifiée par leur capacité à inhiber les impulsions nerveuses émanant des nerfs affectés.

    Auteur: Psychoneurologist N. Hartman.

    Docteur du Centre Psycho-Médical Psycho-Med

    Les informations présentées dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne se substituent pas à des conseils professionnels et à une assistance médicale qualifiée. Au moindre soupçon de présence de polyneuropathie de cette maladie, assurez-vous de consulter un médecin!

    En Savoir Plus Sur Les Facteurs De Risque De Diabète